Reference : Eco-éthologie des populations pédomorphiques du Triton alpestre
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Life sciences : Zoology
http://hdl.handle.net/2268/70957
Eco-éthologie des populations pédomorphiques du Triton alpestre
French
Denoël, Mathieu mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences et gestion de l'environnement > Biologie du comportement - Ethologie et psychologie animale >]
2001
Yes
No
International
1er Colloque Herpétologique Franco-Belge
6-8 jULY 2001
Virton
Belgium
[en] Congress
[en] La pédomorphose est un processus évolutif impliquant la rétention de caractères larvaires chez l’adulte reproducteur. Chez les salamandres et les tritons, la pédomorphose peut être facultative. Ainsi, dans une même population, alors que certaines larves atteignent la maturité tout en conservant leurs attributs larvaires (fentes branchiales, branchies), d’autres se métamorphosent en juvéniles qui atteindront leur maturité en phase terrestre avant de retourner à l’eau. Il s’agit ainsi de ce que certains dénomment une néoténie. La coexistence des deux formes alternatives adultes – les pédomorphes et les métamorphes – offre dès lors la possibilité d’examiner l’aspect adaptatif du polymorphisme et de valider les hypothèses évolutives relatives à la pédomorphose.

A cette fin, plusieurs populations pédomorphiques du triton alpestre (Triturus alpestris) de France, d’Italie et de Grèce ont été étudiées entre 1996 et 2000. Un accent particulier a été mis dans la détermination des structures d’âge, du régime alimentaire et de l’occupation de l’espace. Des expériences de laboratoire ont également permis d’analyser la performance de la structure trophique des tritons et de caractériser l’effet de paramètres environnementaux sur la pédomorphose.

Ces analyses montrent que les deux formes alternatives ont des structures d’âge similaires dans certaines populations (processus néoténique) alors que les pédomorphes acquièrent leur maturité plus précocement que les métamorphes dans d’autres populations (processus progénétique). La progenèse était observée dans des milieux instables. Le régime alimentaire des deux formes différait nettement dans trois lacs alpins. Les pédomorphes se comportaient comme des planctonophages tandis que les métamorphes ingéraient dans l’eau des proies exogènes au milieu aquatique. L’occupation de l’habitat n’était pas identique. La différence de régime peut être expliquée par une différence de performance de leur structure trophique : les pédomorphes étant plus performants dans la capture du plancton tandis que les métamorphes, eux, le sont dans la capture d’invertébrés terrestres. Les expériences de laboratoire ont aussi montré que l’absence de proies et l’assèchement du milieu induisaient la métamorphose.

En conclusion, la pédomorphose facultative offre différents avantages qui ne sont pas nécessairement identiques dans tous les milieux. Elle est adaptative en conférant une maturité précoce dans des milieux imprévisibles et une utilisation optimale des ressources dans des habitats hétérogènes. Un tel processus est également un polyphénisme permettant un changement de tactique (métamorphose) en cas de détérioration de l’habitat.
Fonds pour la formation à la Recherche dans l'Industrie et dans l'Agriculture (Communauté française de Belgique) - FRIA
http://hdl.handle.net/2268/70957

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.