Reference : I pavimenti della Domus a Peristilio (IV, V, 16) nel contesto ostiense tra l’età augu...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Arts & humanities : Archaeology
http://hdl.handle.net/2268/234285
I pavimenti della Domus a Peristilio (IV, V, 16) nel contesto ostiense tra l’età augustea e l’età severiana
Italian
Morard, Thomas mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Histoire de l'art et arch. de l'antiquité gréco-romaine >]
Dienst, Simon mailto [Université de Liège - ULiège > > > Doct. hist., hist. art & archéo. (paysage)]
Mainet, Grégory mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Histoire de l'art et arch. de l'antiquité gréco-romaine >]
Wastiau, Charles [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Histoire de l'art et arch. de l'antiquité gréco-romaine >]
14-Mar-2019
Yes
International
XXV Colloquio dell’Associazione Italiana per lo Studio e la Conservazione del Mosaico (AISCOM)
du 13 mars 2019 au 16 mars 2019
Associazione Italiana per lo Studio e la Conservazione del Mosaico
Reggio Calabria
Italy
[fr] Antiquité romaine ; Mosaïque ; Ostia Antica
[fr] La Domus a Peristilio (IV, V, 16) est l’une des rares maisons à atrium d’Ostie qui ont été fouillées récemment de manière exhaustive. Les investigations conduites sur cette parcelle par l’Université Lumière Lyon 2 entre 2002 et 2010 ont permis de poser un regard nouveau sur cette forme architecturale et de poser de nouvelles questions à propos de cet type d’habitat qui, jusqu’à présent, est resté en marge des études sur l’architecture domestique d’Ostie depuis les dégagements des années 1938-42. L’étude des sols et des pavements en particulier a livré de nouvelles données.

Les fouilles stratigraphiques menées sur cette parcelle ont mis en évidence les différentes composantes des sols de cet édifice construit au début de l’empire. Notre communication se proposera dans un premier temps d’étudier les différentes couches qui composent ces sols, qui se rapprochent de la description du sol type proposée par Vitruve lui-même (statumen, rudus, nucleus), et de montrer leur particularité par rapport aux sols postérieurs mis en évidence à Ostie. En effet, les fouilles conduites à l’embouchure du Tibre depuis les années 60-70 sous les niveaux de sols impériaux ont permis de mieux caractériser la composition de nombreux sols aménagés à partir du IIe s. de notre ère et la mission de la Schola del Traiano ne fait pas exception, puisque plusieurs sols construits au IIIe siècle ont été documentés. Cette première partie posera ainsi des jalons essentiels pour appréhender l’histoire des techniques adoptées pour la constructions des sols à l’embouchure du Tibre, avant que ne soient réaliser des analyses archéométriques.

Dans un second temps, cette communication s’intéressera plus particulièrement aux divers pavements qui recouvraient les sols de la Domus a Peristilio, parmi lesquels un des plus anciens opus sectile du port de Rome. Cette étude prendra à la fois en compte le style de ces pavements et les matériaux utilisés pour les réaliser. Certains d’entre eux témoignent de réaménagements, voire de restaurations, opérés dans cette maison au cours de son histoire qui prit fin sous les Sévères. La stratigraphie des sols montrent par exemple que les pavements de l’atrium et du péristyle ont été refait, au moins en partie. Ces nouveaux pavements, qu’il s’agisse de mosaïques ou de béton de sol avec incrustations de marbre, contrastent avec les pavements des nouvelles demeures construites à Ostie à partir du IIe siècle ap. J.-C., comme l’Insula delle Muse (III, IX, 22). Cette situation n’est pas isolée à Ostie et un constat similaire semble s’imposer dans la Domus di Giove Fulminatore (IV, IV, 3)
Service d'Histoire de l'Art et Archéologie de l'Antiquité gréco-romaine
Mission archéologique de la Schola del Traiano à Ostia Antica
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/234285

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.