Reference : La communication cryptocrine et la reconnaissance des fonctions neuroendocrines par l...
Scientific journals : Article
Human health sciences : Immunology & infectious disease
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/23385
La communication cryptocrine et la reconnaissance des fonctions neuroendocrines par les cellules T au cours de leur différenciation
English
Geenen, Vincent mailto [Université de Liège - ULiège > > Centre d'immunologie - Embryologie >]
Robert, Françoise [ > > ]
Martens, Henri mailto [Université de Liège - ULiège > > Centre d'immunologie >]
Achour, Imane [ > > ]
De Groote, Donat [ > > ]
Lefebvre, Pierre [ > > ]
Legros, Jean-Jacques mailto [Université de Liège - ULiège > > Endocrinologie clinique >]
Franchimont, Paul [ > > ]
1992
Revue Française d'Endocrinologie Clinique, Nutrition, et Métabolisme
33
143-148
Yes (verified by ORBi)
International
0048-8062
Paris
France
[en] Le thymus, organe lymphoïde primaire responsable du développement des lymphocytes T, est le site d'expression de différents peptides appartenant à des familles hormonales distinctes. Le modèle classique de la neurosécrétion établi pour l'axe hypothalamo-neurohypophysaire ne peut cependant s'appliquer à la sécrétion de tels signaux par les cellules épithéliales thymiques. Un nouveau modèle de communication cellulaire, celui de la communication cryptocrine, a été proposé par John W. Funder pour décrire les échanges d'information entre une cellule épithéliale fixe et des cellules mobiles en différenciation à leur contact. Dans le thymus, la communication cryptocrine est étroitement associée à la présentation de la structure moléculaire du Soi par les molécules d'histocompatibilité (CMH) aux lymphocytes T au cours de leur différenciation. Sur la base de nos observations, le modèle du répertoire thymique des autoantigènes neuroendocrines permet de transposer au niveau moléculaire le double rôle physiologique du thymus dans les phénomènes de sélections négative et positive des cellules T, et d'apporter un éclairage nouveau sur les mécanismes responsables de la tolérance immunitaire centrale aux fonctions neuroendocrines.
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
http://hdl.handle.net/2268/23385

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.