Reference : Vieillir en bonne santé dans nos sociétés actuelles?
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/224618
Vieillir en bonne santé dans nos sociétés actuelles?
French
Adam, Stéphane mailto [Université de Liège - ULiège > Département de Psychologie > Psychologie de la sénescence et du vieillissement >]
29-May-2018
National
Rencontre-conférence Midi Liège Créative
29 mai 2018
Liège Créative
Liège
Belgique
[fr] vieillissement ; âgisme
[en] Nous nous intéressions ce midi au « vieillissement ».

Stéphane Adam (Chargé de cours en psychologie du vieillissement et Responsable de l’Unité de Psychologie de la Sénescence -ULiège) introduit son intervention en posant quelques questions testant nos représentations au sujet des personnes âgées. Quel est le pourcentage de personnes de plus de 65 ans qui souffrent de dépression ? qui se sentent seules ? …

Son objectif, à travers son introduction mais aussi, plus largement, dans le cadre de ses recherches et au sein de l’Unité de sénescence qu’il dirige, est de démontrer dans quelle mesure notre appréhension du vieillissement influence nos attitudes et solutions pour la prise en charge des seniors. Ces représentations (majoritairement erronées) ne sont pas sans conséquence sur la santé physique et mentale des personnes âgées.

A l’aide de différentes illustrations issues de notre vie quotidienne, il démontre la tendance de notre société à véhiculer une image négative de la personne de « grand âge ». L’âgisme est une réelle cause de discrimination, aujourd’hui. Et les stéréotypes vont bon train à l’égard des personnes âgées. Il pointe, en particulier, que dans le secteur des soins, l’image de la personne âgée est très négative. Le message de Stéphane Adam est percutant et convaincant. Il ne devrait pas être possible de travailler dans le secteur du soin, sans être sensibilisé au processus de vieillissement. Trop d’erreurs sont commises, faute d’une vraie connaissance de cette population.

Nous interroger - comme il le fait - sur nos propres représentations est déjà une amorce pour mieux percevoir nos déformations quant à notre vision du vieillissement.

Cette approche s’avèrera utile avant de s’engager concrètement dans une démarche de soin, un projet politique, architectural ou technologique orienté vers les personnes âgées.
Professionals ; General public
http://hdl.handle.net/2268/224618

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.