Reference : Représentations médiatiques de la recapitalisation de deux banques systémiques belges...
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Social & behavioral sciences, psychology : Communication & mass media
http://hdl.handle.net/2268/224500
Représentations médiatiques de la recapitalisation de deux banques systémiques belges en période de crise: analyse du discours dans la construction du débat public
French
Marique, Julien mailto [Université de Liège - ULiège > Département médias, culture et communication > Th. critique des nouv. médias & Analyse des gr. de commun. >]
31-May-2018
8
National
Journées doctorales en SIC : Médias, communications et "faire société". Contributions, pratiques et perspectives de recherches
31 mai 2018
Université Saint-Louis Bruxelles
Bruxelles
Belgique
[fr] banque ; medias ; recapitalisation ; discours ; finance ; crise
[fr] Une crise économique mondiale secoue la société dès 2007 et les effets de ce phénomène se ressentent encore dix ans après son déclenchement. Cette crise des marchés financiers est l’événement macroéconomique le plus important couvert dans les médias depuis le début du siècle (De Rosa, 2010). Cette crise majeure influence les décisions dans des enjeux politiques et sociétaux et, en Belgique comme dans d’autres pays, la recapitalisation de certaines banques systémiques par l’État en témoigne.
Ce travail de recherche s’intéresse particulièrement au sauvetage des banques belges en tant qu’analyseur de la communication. Il s'agit d’étudier le discours véhiculé par la presse écrite quotidienne. Dans plusieurs journaux (francophones puis néerlandophones), il convient d’étudier la rhétorique et les interventions des experts et think-tanks chargés de commenter cette même actualité économique et financière.
Cette recherche qui s’intéresse à la construction du débat public autour de la recapitalisation de deux banques systémiques s’articule donc autour de plusieurs axes, à commencer par l’analyse d’un corpus d’articles. Quelles rhétoriques et quels arguments les experts et think-tankers emploient-ils ? Dans des temps ultérieurs interviennent notamment les réflexions critiques sur les structures dirigeantes et financières des médias.
Une hypothèse initiale, par ailleurs évoquée en Italie dans des études de psychologie sociale en période de crise, laisse penser que les rhétoriques employées dans le discours tendent à expliquer la crise de manière binaire, voire par le biais d’une vision caricaturale du bien et du mal, c’est-à-dire que la crise de 2008 est le fruit d’une rupture entre la bonne économie réelle et la mauvaise finance virtuelle. La première explication, positive, rencontre le travail de personnes réelles tandis que la seconde, négative, correspond plutôt aux produits financiers artificiels et aux spéculateurs. Le marché paraît désincarné malgré l’existence d’opérateurs.
Researchers
http://hdl.handle.net/2268/224500

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.