Reference : L’occupation gravettienne de Goyet: nouvelles observations et contribution à la séria...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Arts & humanities : Archaeology
http://hdl.handle.net/2268/217233
L’occupation gravettienne de Goyet: nouvelles observations et contribution à la sériation du Gravettien en Belgique
French
Touzé, Olivier mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Archéologie préhistorique >]
Noiret, Pierre mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Archéologie préhistorique >]
Flas, Damien mailto [Université de Liège - ULiège > Département des sciences historiques > Archéologie préhistorique >]
16-Dec-2017
No
National
Journée du Groupe de contact FNRS « Préhistoire - Prehistorie »
16 décembre 2017
Fernand Collin, Veerle Rots
Ramioul
Belgique
[fr] Dans son travail fondateur publié à la fin des années 1970, Marcel Otte définissait trois grands faciès typologiques au sein du Gravettien de Belgique (Otte, 1979). Le caractère extrêmement parcellaire des données chronologiques disponibles à l’époque laissait cependant ouverte la question de leur éventuelle valeur temporelle. Il faut attendre la Table ronde des Eyzies-de-Tayac en 2004 pour que l’accumulation d’observations stratigraphiques et de datations radiocarbones permettent d’agencer ces faciès dans le temps, et ainsi de proposer une reconstitution de la séquence gravettienne belge (Otte & Noiret, 2007). Ces faciès sont alors liés les uns aux autres par un système de filiation défini à partir de certains types d’outils particuliers apparaissant avec les faciès les plus anciens, et perdurant jusqu’aux faciès les plus récents. Toutefois, ce phénomène de persistance de « fossiles directeurs » est reconnu uniquement dans les sites de grottes, par ailleurs largement majoritaires en Belgique, et parmi lesquels les sites de Goyet figurent parmi les plus importants. Au regard des données récemment collectées sur d’autres gisements, en particulier les sites de plein air de Maisières-Canal et de la Station de l’Hermitage, le réexamen des principaux marqueurs gravettiens identifiés dans les grottes et l’Abri supérieur de Goyet suggère cependant la présence de plusieurs composantes gravettiennes. En conséquence, nous proposons dans cette communication :

- d’interpréter la coexistence de certains fossiles directeurs spécifiques comme le résultat du mélange de plusieurs occupations gravettiennes,
- de déterminer en quoi les sites de Goyet peuvent contribuer à préciser l’état de nos connaissances sur la séquence gravettienne en Belgique.


Bibliographie

OTTE M., 1979. Le Paléolithique supérieur ancien en Belgique. Bruxelles : Musée royaux d'Art et d'Histoire (Monographies d'Archéologie nationales, 5), 684 p.

OTTE M., NOIRET P., 2007. Le Gravettien du Nord-ouest de l’Europe. In : Le Gravettien : entités régionales d'une paléoculture européenne, Actes de la Table ronde, Les Eyzies-de-Tayac, juillet 2004 (Paléo, 19), pp. 243-255.
http://hdl.handle.net/2268/217233

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.