Reference : La prise en charge des délinquants sexuels au Canada, en Italie et en Belgique: Temps...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/212210
La prise en charge des délinquants sexuels au Canada, en Italie et en Belgique: Temps judiciaire et temps d'intervention, des difficultés communes, des solutions diverses.
French
Corneille, Serge mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Psycho-traumatisme >]
Mormont, Christian mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Département de Psychologie >]
Mc Kibben, André []
Xella, Carla Maria []
Giulini Paolo []
May-2013
No
International
7éme Congrès International Francophone sur l'Agression Sexuelle
15-17 mai 2013
Rassemblement des Intervenants en Matière d'Agression Sexuelle et Institut Philippe Pinel
Québec
Canada
[en] Good Lives Model ; Délinquance sexuelle
[en] La prise en charge des délinquants sexuels se fait habituellement dans un cadre judiciairement contraint ou du moins dans un cadre qui octroiera des faveurs (en termes de réduction ou d’aménagement de peine) à celles et ceux qui y participeront. Or, ce cadre judiciaire fixe de façon plus ou moins implicite les objectifs de notre intervention, essentiellement en termes de prévention de la récidive. Il définit également l’espace dans lequel prendra place notre intervention, souvent l’univers carcéral. Où qu’elles se situent, nos interventions devront donc prendre en compte les vicissitudes de l’administration pénitentiaire. Mais ce cadre judiciaire fixe surtout et de façon tout à fait explicite notre délai d’intervention. Ce délai correspond au temps de la sanction pénale, de son prononcé à son terme, ni avant, ni après.
Or, la plupart d’entre nous sont confrontés à l’inadéquation entre le temps judiciaire et le temps thérapeutique. En effet, le temps qui nous est imparti pour nos interventions paraît parfois trop court, parfois trop long et, en tout cas, souvent tardif par rapport à l’adoption par le délinquant des comportements sur lesquels il nous est demandé de centrer nos interventions.
Quels que soient les systèmes judiciaires dans lesquels nos interventions ont lieu, chacun de nous se trouve dans l’obligation de faire preuve de créativité dans l’adaptation de ses pratiques.
Cet atelier réunira trois équipes, l’une canadienne (PETRAAS), la seconde italienne (CIPM – Centro Italiano per la Promozione della Mediazione) et la troisième belge (Groupe Antigone – Université de Liège) qui, chacune, présenteront d’une part, les spécificités du système judiciaire qui leur est propre en matière de prise en charge des délinquants sexuels, d’autre part, les contraintes particulières que ces spécificités imposent en termes d’intervention et, enfin, les solutions originales que chacune de ces équipes a mis en place afin de mettre en place les adaptations nécessaires à l’exercice de leurs interventions.
http://hdl.handle.net/2268/212210

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.