Reference : La santé mentale des étudiants en première année universitaire : du risque à la rési...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/211453
La santé mentale des étudiants en première année universitaire : du risque à la résilience
French
Glowacz, Fabienne mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Psychol. de la Délinqu.,des inadapt.soc.& proces.d'insert. >]
Schmits, Emilie mailto [Université de Liège > Département de Psychologie > Psychol. de la Délinqu.,des inadapt.soc.& proces.d'insert. >]
19-May-2017
No
Congrès Scientifique du Jubilé de la Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l'Education de l'Université de Liège
19-20 mai 2017
Université de Liège
LIEGE
[fr] santé mentale ; etudiant ; dépression ; anxiété ; bonheur ; résilience
[en] Les étudiants de première année universitaire sont soumis à un stress important : l’entrée à l’université met en jeu une série de changements touchant les différents domaines de la vie étudiante et impose des défis d’apprentissages : de savoir (la matière elle-même et le rapport au savoir attendu de l’étudiant gagnant en complexité et en amplitude et de nouveaux repères et liens sociaux. Des études ont constaté des scores élevés de détresse émotionnelle chez les étudiants par rapport aux populations non étudiantes, et de symptômes dépressifs depuis leur entrée à l’université. Cependant peu d’étudiants demandent de l’aide et reçoivent un traitement, et nombreux sont ceux qui ont tendance à ne pas percevoir un besoin d’aide. Nous avons mené une enquête en ligne ciblant les étudiants de première année de l’ULg, plusieurs dimensions de la santé mentale ont été évaluées sur base d’échelles d’auto-évaluation (Beck Depression Inventory Short Form – BDI-SF ; Liebowitz Social Anxiety Scale – LSAS, – Symptom Check-List de Dérogatis – SCL-90R). Nous nous sommes également intéressés à la résilience des étudiants et aux facteurs la soutenant, la résilience pouvant être considérée comme le maintien d’une santé mentale «suffisamment bonne » dans ce contexte de transition à l’enseignement supérieur. Les premiers résultats de l’enquête seront présentés à partir de modélisations de résilience ouvrant des pistes de prévention et d’action en vue d’accroître le sentiment de bien-être des étudiants et d’améliorer leur santé mentale, tout en soutenant leur cheminement scolaire.
http://hdl.handle.net/2268/211453

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.