Reference : Quelle est la place d’internet pour combler le besoin d’information des nouvelles mères ?
Scientific congresses and symposiums : Poster
Human health sciences : Reproductive medicine (gynecology, andrology, obstetrics)
http://hdl.handle.net/2268/201071
Quelle est la place d’internet pour combler le besoin d’information des nouvelles mères ?
French
Slomian, Justine mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Epidémiologie clinique >]
Bruyère, Olivier mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Santé publique, Epidémiologie et Economie de la santé >]
Reginster, Jean-Yves mailto [Université de Liège > Département des sciences de la santé publique > Santé publique, Epidémiologie et Economie de la santé >]
EMONTS, Patrick mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Service de gynécologie-obstétrique >]
May-2016
Yes
International
44èmes Assises Nationales des Sages-Femmes
du 25 mai 2016 au 27 mai 2016
[fr] Contexte de l’étude : Les femmes autour de la grossesse et de la naissance expriment un besoin d’information. Internet est devenu l’un des moyens les plus importants de s’informer sur sa santé. De nombreuses innovations dans la santé mobile révolutionnent les soins de santé actuels. Ces outils constituent une aide pour les médecins et permettent également de responsabiliser les patients par rapport à leur santé.
Objectifs : Le but de cette étude est d’évaluer, chez des femmes francophones ayant des enfants de 0 à 2 ans, utilisant déjà internet, l’intérêt et le degré d’utilisation d’Internet pour des questions relatives à la période postnatale ; que cela concerne leur propre santé où celle de leur enfant.
Méthode : Un sondage en ligne a été créé et diffusé largement via les réseaux sociaux. Toutes les femmes comprenant le français pouvait y répondre peu importe leur pays de résidence.
Règles éthiques : L’étude a été approuvée par le comité d’éthique hospitalo-facultaire du CHU de Liège sous le numéro : 2013/254. La première page du questionnaire consistait en une explication de l’étude. La participation à l’enquête étant libre, nous avons donc considéré celle-ci comme le consentement du répondant.
Résultats : 507 femmes ont répondu à ce sondage (8 femmes ont dû être éliminées de l’échantillon : 6 car le dernier enfant avait minimum 3 ans et 2 parce qu’elles étaient enceintes) : 74,5% des femmes habitaient en Belgique, 23,6% en France et 1,8% de pays divers (Canada, Luxembourg, Burkina Faso, Nouvelle Calédonie, Tunisie). Leur moyenne d’âge était de 30,5 ± 4,25 ans et 54,6% étaient des primipares. Parmi ces femmes, 90,2% ont utilisé internet pour répondre à des questions relatives à la période postnatale concernant leur enfant (82,3%) et/ou leur propre santé (71,3%). Ces femmes recherchent souvent des informations concernant l’allaitement maternel (75,2%), les aliments à introduire dans l’alimentation de l’enfant (62,1%), les dents (48,3%), les pics de croissance de l’enfant (43,4%), les petits boutons que les enfants peuvent présenter (38,2%), leur sexualité (30,7%) ou encore leur perte de poids (24,4%). Elles recherchent également des informations (23,3%) sur des questions plus « ponctuelles » de situation de la vie de tous les jours (ex : douleur de césarienne, sommeil de l’enfant, dépression postnatale, ...). Les raisons de ces recherches sont diverses mais les trois plus courantes sont le fait de vouloir trouver l’information par soi-même (87,3%), trouver des informations sur des symptômes présentés par l’enfant (79,6%) et compléter les informations fournies par un professionnels de la santé (65,2%). La majorité des femmes (90,9%) disent ne pas avoir un site unique de référence et recherche les informations sur différents sites. Beaucoup (81,1%) pensent que les professionnels de santé devraient suggérer des sites internet adaptés aux nouvelles mamans dans lesquels elles pourraient trouver des informations utiles pour leur post-partum et leur enfant. Les informations trouvées sur internet sembleraient avoir influencé la façon dont les femmes pensaient gérer leur enfant dans 51,8% des cas. Malgré qu’elles jugent que les informations qu’elles trouvent sur internet leur sont plutôt utiles (84,3%), elles n’attribuent qu’une note moyenne de 5,28 ± 1,68/10 quant à la qualité des informations qu’elles trouvent sur internet.
Conclusion : Il existe un grand besoin d’information durant la période postnatale. Internet semblerait être une solution largement utilisée par les femmes pour combler ce besoin bien qu’elles ne semblent pas toujours satisfaites de la qualité des informations qu’elles y trouvent. Un site internet centralisé et contrôlé pourrait constituer une piste de solution à exploiter.
http://hdl.handle.net/2268/201071

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.