Reference : Les médiateurs scolaires en action : des discours aux pratiques
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/168974
Les médiateurs scolaires en action : des discours aux pratiques
French
[en] School Mediators in Action : From Discourses to Practices
Dethier, Baptiste mailto [Université de Liège - ULiège > Institut des sciences humaines et sociales > Institut des sciences humaines et sociales >]
5-Jun-2014
Yes
No
International
Oser l'autre. Climats, violences et vulnérabilités scolaires en questions
du 4 juin 2014 au 6 juin 2014
Université de Bordeaux
Bordeaux
France
[fr] Médiateurs scolaires ; Discours ; Pratiques
[en] School Mediators ; Discourses ; Practices
[fr] En 1993, dans un contexte marqué les questions d’insécurité, de violence scolaire, de crise de confiance envers les institutions ou encore de décrochage scolaire, 28 médiateurs sont engagés dans autant d’établissements scolaires aux publics défavorisés de la région bruxelloise. Ce projet pilote, voyant le jour sous la houlette du Ministère de l’enseignement, ne sera institutionnalisé qu’en 1998 dans un décret créant le Service de Médiation Scolaire, divisé en deux entités : 56 médiateurs internes à Bruxelles et 30 médiateurs externes (répartis par zones couvrant plusieurs établissements) en Wallonie. Par ailleurs, d’autres niveaux de pouvoir (communes, diocèses, écoles) créaient également, localement, leurs propres fonctions de médiateur scolaire. Actuellement, on en dénombre environ 120 en Belgique francophone.
Ce nouvel acteur, bien que peu étudié, incarnerait un nouveau mode de régulation sociale (Bonafé-Schmitt, 1996) remettant en question les équilibres historiques du système scolaire (Verhoeven, 1997). En effet, il se présente comme un tiers neutre et indépendant de l’établissement, permettant ainsi la création d’un espace où peuvent se résoudre différents problèmes concernant les personnes demandeuses, qu’elles soient élèves, membres du personnel scolaire ou encore parents.

Dans un premier temps, notre attention se porte sur l’ensemble des acteurs portant le nom de médiateurs scolaires (Kuty et al., 2012). Au sein d’un cadre légal ne définissant que vaguement leur fonction, ces derniers sont néanmoins globalement chargés de prévenir la violence et le décrochage scolaires et de favoriser, conserver ou rétablir le climat de confiance entre élèves, écoles et familles. À partir de là, ils ont progressivement construit leurs propres pratiques et leur identité, cherchant par là à trouver et à consolider leur place au sein d’un milieu scolaire déjà marqué par la présence de multiples acteurs. Dans un second temps, des études de cas approfondies dans six établissements d’enseignement secondaire permettent de constater que les médiateurs ne disposaient pas du monopole de la médiation (Dubois et Dethier, 2013), concept polysémique auquel de nombreux acteurs se réfèrent pour qualifier certains aspects de leur travail quotidien. En outre, le recours à la médiation ou aux médiateurs ne se révèle être qu’une solution parmi d’autres pour faire face aux différents problèmes rencontrés par les acteurs : violence, décrochage, absentéisme, échec scolaire, conflits, problèmes socio-économiques…
Ces constats exigent une étude empirique approfondie du travail concret réalisé par les médiateurs scolaires, une étude attentive à leurs discours mais aussi à l’observation de leurs pratiques et interactions directes avec les différents acteurs scolaires. Les résultats de cette étude font l’objet de cette communication.
Cette contribution se base sur un corpus composé de onze entretiens individuels, trois focus groups et trois périodes d’observation non participante auprès de médiateurs belges francophones membres d’un même service. Ces derniers revendiquent une posture de tiers neutre et indépendant dans l’école, ainsi que des principes basés sur le non-jugement, la confidentialité, l’accueil inconditionnel de la demande ou encore la non-expertise. Il s’agira par conséquent de rendre compte de la manière dont ces médiateurs traduisent leurs discours en pratiques au quotidien.
http://hdl.handle.net/2268/168974

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.