Reference : Corps commun et rupture anthropologique dans la schizophrénie
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference/Abstract
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/147268
Corps commun et rupture anthropologique dans la schizophrénie
French
Englebert, Jérôme mailto [Université de Liège - ULiège > Département Psychologies et cliniques des systèmes humains > > >]
15-Nov-2013
Yes
International
Congrès Européen Francophone "Penser la psychose"
du 14 au 16 novembre 2013
la Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale, l’Université Libre de Bruxelles et l’Association des Services de Psychiatrie et de Santé Mentale de l’UCL
Bruxelles
Belgique
[fr] Psychose ; Corps commun ; Psychopathologie ; Phénoménologie ; Territorialisation
[fr] S’agissant d’une référence qui demeure incontournable en psychologie clinique et en psychopathologie, nous proposons de partir du cadre psychanalytique. Nous ferons le constat de difficultés tant théoriques que techniques concernant les notions d’espace, de temps et, plus fondamentalement, concernant le corps qui est cantonné à sa disposition hystérique.
Par ailleurs, nous verrons que la phénoménologie permet de penser ce corps en tant que fondement de notre identité et de notre relation à l’autre. Il s’agit d’une donnée implicite qui n’est pas interrogée, une « sentinelle silencieuse » pour reprendre les propos de Merleau-Ponty. À partir de là, nous pourrons exposer en quoi la problématique schizophrénique se situe au niveau d’une rupture anthropologique quant à la manière de vivre son corps. Nous développerons également la différence qu’il y a entre le corps-pour-soi et le corps-pour-autrui et celle entre le corps paranoïde et le corps paranoïaque.
Enfin, en guise de mise en perspective, nous développerons les concepts deleuzien de territorialisation et de ritournelle et montrerons en quoi le clinicien, s’il a à prendre en compte le corps de son patient dans sa réflexion, doit avant tout accepter de mobiliser son propre corps, de toucher son patient, de l’observer et de se laisser toucher par lui.
http://hdl.handle.net/2268/147268

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.