Publications of Baudouin Michel
Bookmark and Share    
Full Text
See detailEtude de l’analyse de la compétitivité du riz local et des options de son amélioration
Michel, Baudouin ULiege; Lebailly, Philippe ULiege; Mpanzu Balomba, Patience et al

Report (2019)

L’Etude de l’analyse de la compétitivité du riz local et des options de son amélioration s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture en République Démocratique du ... [more ▼]

L’Etude de l’analyse de la compétitivité du riz local et des options de son amélioration s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement de la Riziculture en République Démocratique du Congo. Son objectif est d’analyser la chaîne de production du riz local dans les différentes provinces en adoptant une approche chaîne de valeur pour comprendre les goulots d’étranglement au niveau de chaque maillon analysé, le mécanisme des prix pratiqués et le coût final au niveau du consommateur et l’approche filière qui a permis de réaliser les différentes analyses : analyse technique, analyse économique, analyse financière et analyse organisationnelle et institutionnelle. Le but final visé de l’étude est d’identifier et d’évaluer les options stratégiques, les options politiques et les options techniques qui peuvent être mises en place afin d’améliorer la compétitivité de la production du riz local, mais aussi de déterminer le rôle de l’Etat et du secteur privé dans la mise en œuvre de la stratégie proposée. La réalisation de cette étude a été confiée au Groupement AGRER – EARTH dans le cadre du Contrat DP N° 007/UNCP_PARRSA/JNE/02/2015. L’étude a été initiée par la Direction des Etudes et de la Planification du Secrétariat Général à l’Agriculture et financée par la Banque mondiale à travers le Projet d’Appui à la Réhabilitation et à la Relance du Secteur Agricole, PARRSA. Au terme du diagnostic effectué dans les huit (8) provinces ciblées, de l’exploitation des données secondaires disponibles et des études réalisées sur la filière rizicole par le passé, la mission a pu établir une matrice AFOM. Pour relancer la filière riz locale en RDC et améliorer la compétitivité du riz produit localement face au riz importé, il importe de lever les principaux goulots d’étranglement qui se situent sur tous les maillons de la chaîne avec un accent particulier sur les maillons de la production et de la transformation du paddy. Le maillon de la production accuse un déficit de productivité physique par rapport aux autres pays voisins de la RDC qui ont pourtant moins d’atouts naturels tandis que le maillon de la transformation est à la base de la faible qualité du riz congolais. Ces actions reposent autour de cinq (5) axes complémentaires suivants : aménager, intensifier, organiser – structurer, transformer, fédérer. Une fois mises en œuvre, elles devraient permettre à la riziculture congolaise de devenir compétitive, de satisfaire les besoins des Congolais en riz, d’augmenter les revenus des différents acteurs de la filière et de contribuer à la réduction de la pauvreté. [less ▲]

Detailed reference viewed: 74 (12 ULiège)
Full Text
See detailLand and agrarian reform in Rwanda: organic farming perspective
Mizero, Mireille ULiege; KARANGWA, ANTOINE; Burny, Philippe ULiege et al

in INTERNATIONAL Scientific Agricultural Symposium "Agrosym 2018":Book of Proceedings Published b y University of East Sarajevo, Faculty of Agriculture, Republic of Srpska, Bosnia (2018, October)

Since 2004, Rwanda is carrying an important land policy and a fundamental program of its farming systems transformation. The pillars of the government plan highlight the changes in land use management and ... [more ▼]

Since 2004, Rwanda is carrying an important land policy and a fundamental program of its farming systems transformation. The pillars of the government plan highlight the changes in land use management and tenure combined with improved inputs utilisation to ensure optimum productivity in the right line of the market-led agriculture. When they mention improved input, someone may understand essentiallyintensive use of commercial seeds, pesticides and chemical fertilizers. However, bio-fertilizers and natural pesticides are being promoted by the crop and livestock intensification program as well as the necessary techniques mobilised in the high quality of organic fertilizers production and use. This article aims to analyse how organic agriculture can coexist with conventional agriculture and allow agriculture operators to benefit of the market liberalisation. The literature review shows that during the agrarian system evolution, Rwandan peasants are involved in the program of land consolidation and agriculture intensification. Their level of performance has been appreciated throughout their active involvement in the commercial circuit. The main conclusion of this article is that organic farming prospects are inherent to optimal biomass valorisation especially crop residue, agro forestry and livestock dejection incorporated in the production systems. The unstructured interviews revealed that the most performing producers are those who own a minimum of 1ha with a recognized land lease and those who are using a mixture of organic manure and chemical fertilizers in potatoes. It has been demonstrated that the farmers who are enthusiastically participate in cooperatives have also an open mind to consolidate their commercial relationship. Moreover, they have constant ability to take advantage of the market, especially in pyrethrum and potatoes cropping system. [less ▲]

Detailed reference viewed: 118 (20 ULiège)
Full Text
See detailAgrarian and land reforms in Rwanda: Situation and perspectives
Mizero, Mireille ULiege; KARANGWA, ANTOINE; Burny, Philippe ULiege et al

in Agris On-line Papers in Economics and Informatics (2018), 10(3), 79-92

Rwanda is a landlocked country of Eastern Africa with 26,338 km2. The total arable land in Rwanda is more or less than 1.8 million ha and Rwanda has the highest population density in Africa. A series of ... [more ▼]

Rwanda is a landlocked country of Eastern Africa with 26,338 km2. The total arable land in Rwanda is more or less than 1.8 million ha and Rwanda has the highest population density in Africa. A series of policy reforms and agrarian strategic plan have been elaborated to transform the economy now oriented towards subsistence agriculture into a knowledge-based service and market-oriented economy. The research question is who has the right to land ownership for its rational use? The purpose of this article is to contribute to land sharing prospects between agricultural operators and investors in Rwanda for the optimisation of land access in the rural areas. This work is the result of deep literature review related to the situation of land issue prevailing from pre-colonial period to the recent 2004 land policy reforms in Rwanda. Crucial challenges before the beginning of the effective agrarian evolution are widely discussed. Agrarian perspectives show that the foreignization of agrarian reforms put Rwandan peasants in uncomfortable position. The changes in land use and tenure in Rwanda have been stimulated by both outside influence and inside adversary forces. The real land reform policy consists in specialization and exploitation of large-scale farms subsequent to land consolidation of small plots registered by individuals whose property certificates are preserved. Meanwhile, the required registration of land holdings does not entitle the land to definitive appropriation but it only provides the rights of use if rational exploitation is guaranteed. Such a rational system may result in expropriation for the inefficient producers.This article emphasize that in the case of Rwanda were population growth rate is high, the redistribution of land has its limits. The land consolidation should not be a rule either. Any agrarian reform must find a point of balance. This equilibrium consists in reducing the pressure on the property assets and promoting rural entrepreneurship. Agriculture program may improve and diversify the mode of land access and improved input acquisition to feed a growing population whereas non-agriculture population is gradually increasing. It has been found that farmers operating in co-operatives are more secure and have advantage for land access than individual farmers. [less ▲]

Detailed reference viewed: 56 (15 ULiège)
Full Text
See detailConsommation des médicaments antipaludiques : Analyse des échantillons et caractéristiques des pharmacies en territoires périurbains de Kinshasa
Mavungu Landu, Don Jethro ULiege; Frederich, Michel ULiege; Hubert, Philippe ULiege et al

Conference (2017, November 23)

Contexte et objectif : Le paludisme causé par le Plasmodium falciparum demeure un problème majeur de santé publique. Le traitement avec des antipaludiques de bonne qualité est une composante importante ... [more ▼]

Contexte et objectif : Le paludisme causé par le Plasmodium falciparum demeure un problème majeur de santé publique. Le traitement avec des antipaludiques de bonne qualité est une composante importante dans le contrôle de cette maladie. Cependant en Afrique centrale, plus de 25% des médicaments serait contrefaits ou de qualité inférieure, situation qui serait encore plus dramatique dans les territoires périurbains. Afin de permettre une sensibilisation des populations vivant dans ces milieux, une étude a été menée dans le but d’évaluer l’existant au niveau sanitaire pharmaceutique. Méthode : Dans le contexte ci-mentionné, une étude préliminaire et prospective a été menée dans les territoires périurbains de la Ville de Kinshasa durant la période allant du 22 février au 10 décembre 2016. Les médicaments antipaludéens les plus consommés ont été identifiés à l’aide d’une enquête auprès de 1150 ménages et 88 pharmacies. Quinze échantillons de Quinine et trente échantillons de poudre pour suspension d’Artéméther et de Luméfantrine ont été collectés. L’analyse de la qualité de ces médicaments a été réalisée au moyen de méthodes séparatives génériques utilisant la technique de chromatographie liquide à haute performance couplé à un détecteur à barrettes de diodes. Une caractérisation a été également effectuée dans 150 établissements pharmaceutiques sur base des normes édictées par le Ministère de la Santé Publique congolais. Résultats : Les enquêtes auprès des ménages et des pharmacies révèlent de manière concordante que le médicament antipaludéen le plus consommé était la quinine, suivie de la combinaison artémether-luméfantrine. Le résultat des analyses des échantillons d’antimalariques (ou antipaludéens) montre qu’un échantillon de Quinine sur trois (33,3%) et trois poudres pour suspension d’Artéméther et de Luméfantrine sur cinq (60%) ne contenaient pas la concentration prévue en Artéméther et/ou en Luméfantrine. Par ailleurs, le résultat des observations évoque qu’aucun établissement pharmaceutique ne respectait l’ensemble des normes du Ministère de la Santé Publique. Conclusion : Cette étude nous apprend qu’en territoires périurbains de Kinshasa, la Quinine est l’antipaludéen le plus consommé, suivie de la combinaison Artéméther-Luméfantrine. Un échantillon sur trois (33,3%) de Quinine et trois échantillons sur cinq (60%) de la combinaison Artéméther-Luméfantrine sont non conformes. Quant aux pharmacies existantes, aucune d’entre elles ne respecte l’ensemble des normes minimales édictées par le Ministère de la Santé Publique de la RDC. [less ▲]

Detailed reference viewed: 230 (16 ULiège)
Full Text
See detailExpérience de l’intégration des cours de Médecine traditionnelle dans la Faculté de Médecine de l’Université Notre-Dame du Kasayi à Kananga
Mavungu Landu, Don Jethro ULiege; Mikobi Mikobi, Charlot; Beya, Robert et al

Conference (2017, November 10)

Expérience de l’intégration des cours de Médecine traditionnelle dans la Faculté de Médecine de l’Université Notre-Dame du Kasayi à Kananga. 1. L'intégration des cours de Médecine traditionnelle dans le ... [more ▼]

Expérience de l’intégration des cours de Médecine traditionnelle dans la Faculté de Médecine de l’Université Notre-Dame du Kasayi à Kananga. 1. L'intégration des cours de Médecine traditionnelle dans le programme des cours de la Faculté de Médecine remonte de 1997. Les objectifs éducationnels étaient de former un nouveau type de Médecin capable d'appréhender et de concilier les deux approches thérapeutiques (médecine traditionnelle et conventionnelle) tant en milieu rurale qu’en milieu urbain. Partit de l'initiative des fondateurs de l'Université Notre-Dame du Kasayi, et sous l'encadrement de l'OMS dans cette expérimentation des outils d'enseignement et de l'OMS/AFRO, aujourd'hui l'enseignement est inscrit dans le programme national de la RDC. Au départ l'enseignement était modulé. En deuxième graduat sciences biomédicales le cours portait sur « Les sources des médicaments », en troisième graduat le cours portait sur « La validation de l'information thérapeutique (recherche et statistiques) », en premier doctorat il était axé sur « La Médecine traditionnelle et Obstétrique », en deuxième doctorat on parlait de « La Phytodiététique » et en troisième doctorat l’objet du cours était « la Législation et l’organisation de la médecine traditionnelle dans les soins de santé primaire en RDC ». Pendant les cours théoriques, des exposés des tradithérapeutes étaient souvent organisés. Pendant les travaux pratiques, les étudiants étaient également envoyés auprès des tradipraticiens assister à leurs consultations pour élaborer un rapport. Actuellement, pour se conformer au programme officiel des enseignements, tous les modules se donnent en 3ème doctorat et l’intitulé du cours est « Phytothérappie et Médecine traditionnelle » (45H). La partie pratique du cours consiste à la réalisation des enquêtes ethnopharmacologiques par les étudiants auprès des tradipraticiens et de différentes communautés et présentent leurs rapports d’enquêtes à la Faculté. 2. Depuis sa création jusqu’à ce jour 1000 médecins ont été formés avec cette nouvelle vision à l’U.Ka. Les Médecins évoluant dans les milieux ruraux rapportent que les deux médecines sont complémentaires. Pour certaines situations notamment l'épilepsie et l'inceste qui demandent un rituel du lignage, ils réfèrent les malades aux spécialistes de la médecine traditionnelle. 3. Depuis 2013, l’U.Ka a initié un projet de la sauvegarde et des essais de domestication des 30 plantes médicinales identifiées lors des enquêtes qu’elle a organisée à Kananga. L’herbarium aménagé sert de réserve de cette diversité biologique et d’outil pédagogique pour les étudiants de la Faculté de Médecine et le public universitaire. La flore médicinale en essai de domestication était constituée des classes de Magnoliopsida et Liliopsida issues des 8 familles botaniques et dont les 30 spécimens ciblés sont les suivants: Cassia occidentalis, Cassia floribunda, Cassia alata, Leucaena glauca, Jatropha curcas, Mytracarpus scaber, Calanchoe bizannata, Cymbopogon citratus, Moringa oleifera, Albizzia adiantifolia, Dioscorea bulbifera, Aloe vera, Tithonia diversifolia, Ageratum sp, Tephrosia vogelii, Vigna unguiculata, Euphorbia hirta, Alchornea cordifolia, Vinca rosea, Ocimum brasiliensis, Ocimum basilicum, Ananas comosus, Gnetum africanum, Morinda acida, Annona senegalensis, Harungana madagascariensis, Afromomum africanus, Wapaca sp, Caloncoba welwitch et Hymenocardia acida. [less ▲]

Detailed reference viewed: 114 (9 ULiège)
Full Text
See detailProcessus d’intégration de la Médecine traditionnelle dans le système national de soins de la République Démocratique du Congo : Cas de trois zones de santé de Kinshasa
Mavungu Landu, Don Jethro ULiege; Mbuyi Kaluka Tshibanda, Jacques; Dasnoy, Christine ULiege et al

Conference (2017, November 10)

PROCESSUS D’INTEGRATION DE LA MEDECINE TRADITIONNELLE DANS LE SYSTEME NATIONAL DE SOINS DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : Cas de trois zones de santé de Kinshasa La médecine traditionnelle est ... [more ▼]

PROCESSUS D’INTEGRATION DE LA MEDECINE TRADITIONNELLE DANS LE SYSTEME NATIONAL DE SOINS DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : Cas de trois zones de santé de Kinshasa La médecine traditionnelle est reconnue comme un mode d’administration des soins de santé en RDC à travers les textes législatives et réglementaires suivants : la constitution de la République, la Loi cadre de la Santé et les arrêtés Ministériels du Ministre de la Santé Publique le premier portant organisation de l’exercice de la profession de praticien de la médecine traditionnelle et le deuxième portant création d’un Programme National de Promotion de la Médecine Traditionnelle et des Plantes Médicinales( PNMT-PM) dont l’une des missions est d’intégrer la médecine traditionnelle dans le système national des soins de santé. Elaboration de la réglementation sur la pratique de la médecine traditionnelle et de produits finis, des outils de collecte des données de la médecine traditionnelle et de la Pharmacopée traditionnelle , la mise en place des structures professionnelles de tradipraticiens et organisation du recensement des tradipraticiens de la ville de Kinshasa ainsi que la stratégie de l’OMS/Afro 2013-2023 qui recommande aux états membres d’ intégrer dans le système de soins les praticiens, les pratiques et les produits de la médecine traditionnelle pour lesquels existent des preuves d’ efficacité ,d’innocuité et de qualité ainsi que de produire ces preuves quand elles font défaut, la raison de ce projet pilote d’intégration de la médecine traditionnelle dans 3 Zones de santé (ZS) de Kinshasa à savoir KASA VUBU, MASINA 1 et SELEMBAO. Ce projet crée un cadre de collaboration entre l’équipe cadre de la Zone de santé et les tradipraticiens exerçant dans cette zone de santé(ZS). Chaque mois, le PNMT-PM avec la ZS collectent les informations relatives au travail des Tradipraticiens œuvrant dans la ZS (le nombre total des patients reçus ; le nombre des patients reçus par pathologie ; la durée du traitement par pathologie ; les recettes utilisées par pathologie ; le nombre de cas de réussite et d’échec par pathologie ; les attitudes du tradipraticien face au cas d’échec ; etc.). Ces informations permettront d’identifier et de sélectionner les meilleurs tradipraticiens, pratiques et produits à fin d’initier les études préalables pour l’intégration. En effet, de 2014-2015, la collecte des donnés était assurée par les animateurs communautaires au niveau de la ZS mais l’évaluation faite après, nous nous sommes rendus compte de l’insuffisance des données. D’où, en 2016 nous avons associé les relais communautaires qui collectent les données au niveau des aires de santé (un relais par aire de santé). Ce projet pilote nous a permis de tester et de valider les outils de collecte des données ainsi que d’intégrer dans le processus les 32 ZS restantes de la ville de Kinshasa en 2018. Ainsi, nous pensons que dans ce contexte, l’intégration sera possible et va permettre l’augmentation de la couverture sanitaire à travers la collaboration, la communication, l’harmonisation, l’établissement de partenariats entre la médecine traditionnelle et la médecine conventionnelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 507 (3 ULiège)
Full Text
See detailThe quality of artemether-lumefantrine combination and characteristics of pharmacies in the periurban areas of kinshasa
Mavungu Landu, Don Jethro ULiege; Liégeois, Sophie; Manzambi Kuwekita, Joseph ULiege et al

in Tropical Medicine and International Health (2017, October 13), 22(1), 76

QUALITÉ DE LA COMBINAISON THERAPEUTIQUE ARTEMETHER-LUMEFANTRINE ET CARACTÉRISTIQUES DES PHARMACIES EN TERRITOIRES PÉRIURBAINS DE KINSHASA Mavungu Landu DJ.1,2, Liégeois S., Manzambi Kuwekita J.3,4, Mbinze ... [more ▼]

QUALITÉ DE LA COMBINAISON THERAPEUTIQUE ARTEMETHER-LUMEFANTRINE ET CARACTÉRISTIQUES DES PHARMACIES EN TERRITOIRES PÉRIURBAINS DE KINSHASA Mavungu Landu DJ.1,2, Liégeois S., Manzambi Kuwekita J.3,4, Mbinze J.5, Mavungu Nsiona J.6,Hubert P.1, Michel B.2,7, Gretry L.8, Minga Kwete M.9, Reginster J-Y.3, Frédérich M.1, Marini Djang'Eing'A R.1 1 Département de Pharmacie, Université de Liège, Liège, Belgique; 2 Ecole Régionale Postuniversitaire d’Aménagement et de Gestion intégrés des Forêts et Territoires tropicaux, Kinshasa, RDC; 3 Département des Sciences de la Santé Publique, Université de Liège, Liège, Belgique; 4 Section de Santé Communautaire, Institut Supérieur des Techniques Médicales de Kinshasa, Kinshasa, RDC; 5 Département de Galénique et d’Analyse des Médicaments, Université de Kinshasa, Kinshasa, RDC; 6 Division Provinciale de la Santé, Kinshasa, RDC; 7 Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux, Université de Liège, Gembloux, Belgique; 8 Plateforme Afrique Centrale, PACODEL, Kinshasa, RDC; 9 Secure drug, Kinshasa, RDC. Introduction: Le paludisme causé par le Plasmodium falciparum demeure un problème majeur de santé publique. Le traitement avec des antipaludiques de bonne qualité est une composante importante dans le contrôle de cette maladie. Cependant en Afrique centrale, plus de 25% des médicaments serait contrefaits ou de qualité inférieure, situation qui serait encore plus dramatique dans les territoires périurbains. Objectif: Afin de permettre une sensibilisation des populations vivant dans ces milieux, une étude a été menée dans le but d’évaluer l’existant au niveau sanitaire pharmaceutique. Méthodes: Dans le contexte ci-mentionné, une étude préliminaire et prospective a été menée dans la zone de santé de Mont Ngafula 1 située dans les territoires périurbains de la Ville de Kinshasa durant la période allant du 22 février au 10 décembre 2016. Trente échantillons de poudre pour suspension d’artéméther et de luméfantrine ont été collectés. L’analyse de la qualité de ces médicaments a été réalisée au moyen de méthodes séparatives génériques utilisant la technique de chromatographie liquide à haute performance couplé à un détecteur à barrettes de diodes. Une caractérisation a été également effectuée dans 127 établissements pharmaceutiques sur base des normes édictées par le Ministère de la Santé Publique congolais. Résultats: Le résultat des analyses des échantillons d’antimalariques (ou antipaludéens) montre qu’une poudre pour suspension d’artéméther et de luméfantrine sur trois (33,3%) ne contenait pas la concentration prévue en artéméther et/ou en luméfantrine. Par ailleurs, le résultat des observations évoque qu’aucun établissement pharmaceutique ne respectait l’ensemble des normes du Ministère de la Santé Publique. Conclusion: Cette étude nous apprend qu’en territoires périurbains de Kinshasa, un échantillon sur trois (33,3%) de la combinaison Artéméther-Luméfantrine est non conforme, les suspensions sont sous-dosées. Quant aux pharmacies existantes, aucune d’entre elles ne respecte l’ensemble des normes minimales édictées par le Ministère de la Santé Publique de la RDC. [less ▲]

Detailed reference viewed: 96 (29 ULiège)
Full Text
See detailApplying TDWG Standards to assess the Ecosystem Value of UNESCO Man and Biosphere Reserves in Africa
Mergen, Patricia; Beeckman, Hans; Delvaux, Claire et al

in European Conference of Tropical Ecology (GTÖ) (2017)

Detailed reference viewed: 31 (1 ULiège)
Full Text
See detailQualité des médicaments antipaludéens et caractéristiques des pharmacies des territoires périurbains de Kinshasa
Mavungu Landu, Don Jethro ULiege; Liégeois, Sophie; Manzambi Kuwekita, Joseph ULiege et al

Poster (2016, December 14)

Contexte: Le paludisme causé par le Plasmodium falciparum demeure un problème majeur de santé publique. Le traitement avec des antipaludiques de bonne qualité est une composante importante dans le ... [more ▼]

Contexte: Le paludisme causé par le Plasmodium falciparum demeure un problème majeur de santé publique. Le traitement avec des antipaludiques de bonne qualité est une composante importante dans le contrôle de cette maladie. Cependant en Afrique centrale, plus de 25% des médicaments serait contrefaits ou de qualité inférieure, situation qui serait encore plus dramatique dans les territoires périurbains. Méthode: Dans le contexte ci-mentionné, une étude préliminaire et prospective a été menée dans la zone de santé de Mont Ngafula 1 située dans les territoires périurbains de la Ville de Kinshasa durant la période allant du 22 février au 17 mars 2016. Treize échantillons de poudre pour suspension d’artéméther et de luméfantrine ont été collectés. L’analyse de la qualité de ces médicaments a été réalisée au moyen de méthodes séparatives génériques utilisant la technique de chromatographie liquide à haute performance couplé à un détecteur à barrettes de diodes. Une caractérisation a été également effectuée dans 127 établissements pharmaceutiques sur base des normes édictées par le Ministère de la Santé Publique congolais. Résultats: Les résultats des analyses des échantillons d’antimalariques (ou antipaludéens) montre que presque la moitié des poudres pour suspension d’artéméther et de luméfantrine ne contenait pas la concentration prévue en artéméther et/ou en luméfantrine. Par ailleurs, le résultat des observations évoque qu’aucun établissement pharmaceutique ne respecte l’ensemble des normes du Ministère de la Santé Publique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 330 (29 ULiège)
Full Text
See detailHuman in the forest: Long-term interactions, lifestyle and ecosystem services in Central Africa
Gillet, Pauline ULiege; Lhoest, Simon ULiege; Morin-Rivat, Julie et al

Poster (2016, May 20)

Detailed reference viewed: 60 (20 ULiège)
Full Text
See detailQuel développement agricole pour la RDC ?
Lebailly, Philippe ULiege; Michel, Baudouin ULiege; Ntoto M'Vubu, Alphonse Roger

in Omasombo Tshonda, Jean; Marysse, Stefaan (Eds.) Conjonctures congolaises 2014 : politiques, territoires et ressources naturelles : changements et continuités (2015)

Cette partie d'ouvrage s'intéresse au secteur agricole de la République démocratique du Congo en tant que perspective de développement intéressante susceptible de contribuer au décollage économique et à ... [more ▼]

Cette partie d'ouvrage s'intéresse au secteur agricole de la République démocratique du Congo en tant que perspective de développement intéressante susceptible de contribuer au décollage économique et à la réduction de la pauvreté du pays. [less ▲]

Detailed reference viewed: 257 (46 ULiège)
Full Text
See detailSystèmes de production, économie rurale et accès au marché en milieu Mbole, Territoire d'Opala, République Démocratique du Congo
Bolakonga Ilye, Antoine; Disonama, Michel; Michel, Baudouin ULiege et al

in Badibanga, Thaddée; Ulimwengo, John (Eds.) Développement de l'agriculture en RDC : contraintes et opportunités (2013)

Identifier et analyser les facteurs de blocage au développement d'une part et ceux à l'origine de la pauvreté des paysans du district de la Tshopo en RD Congo d'autre part, est nécessaire pour la mise en ... [more ▼]

Identifier et analyser les facteurs de blocage au développement d'une part et ceux à l'origine de la pauvreté des paysans du district de la Tshopo en RD Congo d'autre part, est nécessaire pour la mise en place d'une stratégie efficace de relance économique. L'agriculture étant la première pourvoyeuse des revenus dans le territoire d'Opala, des enquêtes socioéconomiques auprès des ménages agricoles ont été menées pour comprendre la dynamique géographique des systèmes de production. Les résultats montrent que l'enclavement et l'éloignement influencent les choix des spéculations et les quantités produites. Ces choix se réfèrent à l'aptitude des produits à mieux se conserver, à la sécurité des débouchés commerciaux et aux rapports prix de vente sur poids et volume. Toutefois, quel que soit le secteur géographique, les revenus générés ne permettent pas de faire face aux besoins sociaux de base ; ce qui expose les paysans à plusieurs types de vulnérabilité dont la gravité dépend du niveau d'enclavement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 83 (26 ULiège)