Publications of Anne-Marie Etienne
Bookmark and Share    
See detailCue exposure in a virtual environment increase alcohol craving in non-dependent users
Simon, Jessica ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege; Bouchard, Stéphane et al

Poster (2018, May 18)

The development of new technologies and more specifically the opportunity to immerse participants in virtual controlled environments brings new ecological framework for researchers to study complex ... [more ▼]

The development of new technologies and more specifically the opportunity to immerse participants in virtual controlled environments brings new ecological framework for researchers to study complex behaviours. Our objective is to determine whether the immersion in alcohol-related virtual environment could increase craving. It was hypothesized that subjective craving levels would be higher in heavy drinkers than light drinkers (Field & Cox, 2008). Based on the score of the Alcohol Use Disorders Identification Test (AUDIT, Saunders et al., 1993), 22 light drinkers and 18 heavy drinkers were recruited and immersed in a virtual bar including alcoholic beverages. In order not to reveal the real purpose of our study, participants were informed that they were going to evaluate the aesthetic qualities and realism of the virtual environment after immersion. Once the immersion is over, participants completed four Visual Analogue Craving Scales and the ITC-SOPI questionnaire (Lessiter, Freeman, Keogh, & Davidoff, 2001) evaluating four aspects of the immersion: the sense of being there, the psychological engagement, its realism and the adverse physiological reactions due to immersion. T-test revealed that heavy drinkers have higher craving scores than light drinkers. Furthermore, stepwise regression reveals that craving was positively explained by the self-reported realism of the environment and the AUDIT score. So, immersion in a hyper stimulant environment may increase the craving of non-dependent consumers while the ecological validity of the task seems to be critical to explain self-report craving. Future studies are needed to explain craving. In particular, the role of attentional biases. [less ▲]

Detailed reference viewed: 11 (0 ULiège)
Full Text
See detailProtocole d’évaluation de la validité écologique d’une classe virtuelle pour l’apprentissage d’un comportement vocal sain en situation d’enseignement
Remacle, Angélique ULiege; Bouchard, Stéphane; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April 23)

Contexte : En contexte scolaire, une utilisation optimale de la voix est indispensable pour enseigner efficacement tout en préservant la santé vocale de l’enseignant. En raison des exigences vocales liées ... [more ▼]

Contexte : En contexte scolaire, une utilisation optimale de la voix est indispensable pour enseigner efficacement tout en préservant la santé vocale de l’enseignant. En raison des exigences vocales liées à l’exercice de cette profession, la prévalence des problèmes de voix est extrêmement élevée chez les enseignants, impactant négativement leur qualité de vie, la qualité de l’enseignement et les apprentissages des élèves (1). Objectifs : Pour (re)apprendre un comportement moteur vocal sain en situation d’enseignement, nous évaluerons l’apport de la réalité virtuelle (RV), et plus spécifiquement de l’environnement virtuel (EV) classe du programme d’exposition en RV In Virtuo (2). Méthode : La validité écologique de l’EV classe sera mesurée en comparant le comportement vocal de 30 enseignants donnant une même leçon dans une classe virtuelle et dans une classe réelle, à l’aide de paramètres acoustiques et d’échelles d’auto-évaluation. Pour évaluer la qualité de l’immersion, les participants compléteront le Questionnaire de Propension à l’Immersion et le Questionnaire sur l’Etat de Présence (3). Post-immersion, un entretien semi-directif permettra d’obtenir l’avis de chaque participant concernant son expérience virtuelle. Résultats escomptés : Un état immersif et un sentiment de présence élevés, ainsi qu’un comportement vocal similaire in virtuo et in vivo, permettront de valider la RV en tant qu’outil applicable dans le cadre de l’apprentissage d’un comportement vocal sain en situation d’enseignement. Références : 1. Inserm. La voix : Ses troubles chez les enseignants. Paris: Inserm; 2006. 2. Bouchard, S., & Robillard, G. (2015). Manuel d’utilisation du programme d’exposition en réalité virtuelle pour le traitement des troubles d’anxiété. Document inédit rédigé dans le cadre de la subvention de la Fondation Canadienne pour l’Innovation (2007-2015) : Canadian Cyberpsychology and Anxiety Virtual Lab. Gatineau : Université du Québec en Outaouais. 3. Robillard, G., Bouchard, S., Renaud, P., & Cournoyer, L.G. (2002). Validation canadienne-française de deux mesures importantes en réalité virtuelle : l’Immersive Tendencies Questionnaire et le Presence Questionnaire. Poster presented at the 25ième congrès de la Société Québécoise pour la Recherche en Psychologie (SQRP), Trois-Rivières, November 1-3. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (4 ULiège)
See detailÉvaluation des biais attentionnels envers l’alcool chez des consommateurs non-dépendants immergés dans un environnement virtuel
Simon, Jessica ULiege; Grogna, David ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Conference (2018, April 23)

Selon certains auteurs, la consommation répétée d’une substance conduirait l’individu à diriger automatiquement son attention sur les indices présents dans l’environnement associés à cette substance (dans ... [more ▼]

Selon certains auteurs, la consommation répétée d’une substance conduirait l’individu à diriger automatiquement son attention sur les indices présents dans l’environnement associés à cette substance (dans le cas de l’alcoolisme, un verre de bière ou une bouteille de vin, par exemple) et à émettre des comportements d’approche envers ces stimuli. Dans une première étude, nous avons montré que l’immersion dans un contexte de réalité virtuelle en lien avec la consommation d’alcool (un bar) peut induire un craving plus élevé chez les grands consommateurs que chez les petits consommateurs. Les études ultérieures auront pour objectif de déterminer quelles sont les composantes de l’attention qui sont liées à une augmentation du craving. Notre objectif étant de mieux comprendre les biais cognitifs associés à l’alcoolisme afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients alcoolo-dépendants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 75 (3 ULiège)
Full Text
See detailNotre décision d’adopter un comportement actif peut-elle être influencée par des incitateurs ?
Menghi, Samantha ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

L’inactivité physique est un comportement de plus en plus répandu. Elle est un facteur de risque important pour de nombreuses maladies chroniques. Pourtant, notre environnement ne facilite pas, voire rend ... [more ▼]

L’inactivité physique est un comportement de plus en plus répandu. Elle est un facteur de risque important pour de nombreuses maladies chroniques. Pourtant, notre environnement ne facilite pas, voire rend difficile, l’adoption de comportement actif au quotidien. Cette étude vise à évaluer l’influence de différents incitateurs sur la décision à adopter un comportement actif. Ces incitateurs consistent en 1) des pas dessinés sur le sol qui mènent jusqu’à un escalier et 2) des messages positifs ou négatifs évoquant les bienfaits ou non de monter les escaliers. Des sujets tout-venants âgés de plus de 18 ans seront, à travers des immersions en réalité virtuelle, mis en présence d’invitations à adopter un comportement actif, c’est-à-dire monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur. Afin d’évaluer l’impact de ces incitateurs, en plus des immersions en réalité virtuelle, les participants ont complété différents questionnaires en ligne permettant de mesurer leur intention initiale à opter pour un comportement actif. Le premier questionnaire, basé sur la théorie de comportement planifié, explore les croyances liées à l’activité physique, aux attitudes et intentions de changement quant au fait de monter les escaliers ou non. Le deuxième questionnaire interroge l’activité physique quotidienne des participants. Les résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (2 ULiège)
Full Text
See detailComparaison des déterminants psychologiques dans le processus de changement de comportement par l’activité physique chez les personnes en excès de poids et les personnes de poids normal
Wynants, Julie; Etienne, Anne-Marie ULiege; Ruffault, Alexis ULiege

Poster (2018, April)

L’OMS estime que 60% de la population mondiale ne pratiquerait pas suffisamment d'activité physique. Ainsi, la promotion de l'activité physique représente un réel enjeu de santé publique, et plus ... [more ▼]

L’OMS estime que 60% de la population mondiale ne pratiquerait pas suffisamment d'activité physique. Ainsi, la promotion de l'activité physique représente un réel enjeu de santé publique, et plus précisément pour la prévention de l'excès de poids. L’objectif de notre étude est d’identifier les déterminants sociocognitifs de l’activité physique spécifiques aux individus en excès de poids comparativement aux individus de poids normal. 364 adultes tout-venants ont répondu à une enquête en ligne mesurant l’indice de masse corporelle, les stades du changement, la motivation, les croyances, les intentions et le niveau d’activité physique. Nous avons comparé les scores des participants en excès de poids (n=129) et de poids normal (n=232). Les résultats montrent que les individus de poids normal ont des scores plus élevés que les individus en excès de poids au niveau de l’intention de changement, des croyances (contrôle perçu et attitudes) et de l’autonomie relative ; et des scores moins élevés de l’amotivation et de la régulation externe. La proportion des individus à poids normal est plus grande au stade du maintien et en reprise que chez les personnes en excès de poids. Les deux groupes d’individus ne présentent pas de différence significative sur leur niveau d’activité physique et le temps passé à des activités sédentaires. Même s’ils ne présentent pas de différences significatives de leur niveau d’activité physique auto-rapportée, les individus en excès de poids semblent présenter des difficultés dans les processus sociocognitifs de l’adoption de comportements actifs comparativement aux individus à poids normal. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 ULiège)
Full Text
See detailÊtes-vous une personne active ou passive ? La réalité virtuelle pour identifier les facteurs en jeu dans cette prise de décision comportementale
Bolat, Filiz ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

L’activité physique est bénéfique pour la santé. Néanmoins, peu de personnes en pratique. A travers des immersions en réalité virtuelle, des processus cognitifs liés à la prise de décision face à des ... [more ▼]

L’activité physique est bénéfique pour la santé. Néanmoins, peu de personnes en pratique. A travers des immersions en réalité virtuelle, des processus cognitifs liés à la prise de décision face à des choix comportementaux sont étudiés. Plus précisément, cette étude vise à déterminer les facteurs individuels (par exemple, les croyances, intentions, motivation, …) et interpersonnels (par exemple, les normes sociales, …) favorisant l’adoption d’un comportement actif (i.e., prendre les escaliers) plutôt qu’un comportement sédentaire (i.e., prendre l’ascenseur). Des sujets tout-venants, âgés d’au moins 18 ans, ont été recrutés via une enquête en ligne (N = 23). Il leur est demandé de compléter des questionnaires évaluant les variables individuelles et interpersonnelles. Ensuite, les participants sont immergés à huit reprises dans un environnement virtuel. Lors de ces immersions, les participants ont pour objectif d’atteindre une salle de réunion. L’environnement immersif varie en fonction de différentes conditions (nombre de personnes qui prennent l’ascenseur/l’escalier, l’urgence, l’effort - 1er étage/3ème étage). Après l’immersion en réalité virtuelle, un entretien d’auto-confrontation est mené par l’expérimentatrice. Lors de cet entretien, basé sur un enregistrement vidéo de l’immersion, il est demandé au participant ce qui a guidé ses choix dans l’environnement. L’ensemble de ces résultats seront mis en relation avec les données individuelles recueillies lors de l’enquête en ligne. Ces résultats seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (6 ULiège)
Full Text
See detailQuels sont nos choix par rapport à nos activités physiques quotidiennes ?
Hinderlich, Maria ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

Les croyances par rapport aux activités physiques de la vie quotidienne varient d'une personne à une autre. Cette étude mesure les relations entre différentes variables (i.e., urgence, accessibilité de ... [more ▼]

Les croyances par rapport aux activités physiques de la vie quotidienne varient d'une personne à une autre. Cette étude mesure les relations entre différentes variables (i.e., urgence, accessibilité de l’ascenseur, nombre d’étages pour atteindre l’objectif) et des choix comportementaux (i.e., prendre l’ascenseur ou les escaliers). L’influence de certaines variables intrapersonnelles (i.e., capacités physiques, niveau sportif, emploi) sur ces choix comportementaux est également mesurée. Une vingtaine de participants âgés de plus de 18 ans participeront à cette étude. Ils compléteront tous différents questionnaires auto-rapportés via une enquête en ligne. Ces échelles évaluent respectivement les capacités physiques des individus, leur niveau sportif ainsi que leur emploi. Ils seront ensuite immergés en réalité virtuelle. Lors de ces immersions, il sera demandé aux participants de réaliser différents choix comportementaux dans différents contextes variant en fonction de l’urgence de la situation, de l’accessibilité de l’ascenseur ou encore du nombre d’étages pour atteindre l’objectif (c-à-d, une salle de réunion au 1er ou au 3ème étage). Après ces immersions, les participants visionneront une vidéo de leurs immersions : il leur sera alors demander de commenter leurs choix et d’exprimer leurs ressentis. L’ensemble des résultats seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 30 (5 ULiège)
Full Text
See detailEscaliers ou ascenseur ? Utilisation de la réalité virtuelle pour identifier les déterminants qui influencent notre décision
Miesse, Florence ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

Pratiquer de l’activité physique (par exemple, prendre systématiquement les escaliers plutôt que l’ascenseur) peut avoir de grands bénéfices sur la santé. Cette étude vise à identifier les variables qui ... [more ▼]

Pratiquer de l’activité physique (par exemple, prendre systématiquement les escaliers plutôt que l’ascenseur) peut avoir de grands bénéfices sur la santé. Cette étude vise à identifier les variables qui incitent des individus tout-venants à choisir une solution active (i.e., prendre les escaliers) ou passive (i.e., prendre l’ascenseur). Pour ce faire, deux sources de données seront utilisées : des questionnaires complétés en ligne et des immersions en réalité virtuelle. Les questionnaires permettront de récolter les informations sociodémographiques, le niveau d’activité physique (IPAQ) et les motivations à pratiquer de l’activité physique (ÉMAPS) des participants. Après avoir complété les questionnaires, les sujets seront répartis en deux groupes en fonction de leur familiarité avec le bâtiment ayant inspiré l’environnement virtuel : connaissance du bâtiment versus absence de connaissance. Ils seront ensuite immergés dans un environnement virtuel représentant ce bâtiment avec pour objectif d’atteindre une salle de réunion. Chaque participant sera immergé dans huit contextes aléatoires différents (escaliers visibles ou non, urgence de temps ou non, objectif au 1er ou au 3ème étage). Ces immersions seront enregistrées et revisionnées par le participant afin qu’il effectue pour chacune d’elles un exercice de « think aloud » et un exercice d’auto-confrontation qui nous permettront de connaitre ce qui a guidé son choix dans l’environnement (buts, pensées, ressentis, attentes). L’ensemble des résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (5 ULiège)
Full Text
See detailLe self-control prédit-il la marche au quotidien ?
Vangramberen, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

La marche est la cible de nombreuses initiatives de promotion de la santé visant à augmenter l’activité physique. Toutefois, la compréhension des déterminants de ce comportement reste partielle. Le trait ... [more ▼]

La marche est la cible de nombreuses initiatives de promotion de la santé visant à augmenter l’activité physique. Toutefois, la compréhension des déterminants de ce comportement reste partielle. Le trait de self-control est lié à des réponses adaptatives dans des domaines variés dont des comportements de santé. Néanmoins, ce trait est encore peu étudié en relation avec la marche. Cette étude vise à investiguer l’impact du self-control sur la marche au quotidien, notamment sur le choix d’emprunter l’escalier plutôt que l’ascenseur. Les participants sont des adultes (18+) de la région liégeoise ne connaissant pas le bâtiment universitaire ayant servi de modèle pour créer l’environnement virtuel utilisé dans l’étude. La première partie de l’étude est composée de questionnaires en ligne concernant (i) le self-control et (ii) les activités physiques liées à la marche. La seconde partie de l’étude consiste en 8 immersions en réalité virtuelle. Un script vidéo assigne au sujet la tâche de se rendre à une réunion de travail dans un environnement décliné en deux possibilités : « escalier caché » versus « travaux dans l’escalier + escalier de chantier au milieu du hall ». Pour chaque configuration, quatre scénarios correspondant au croisement de deux variables sont présentés : 1) urgence versus pas d’urgence ; 2) réunion au 1er étage versus au 3ième étage. Dans chaque immersion, le sujet peut choisir d’emprunter soit l’ascenseur (= choix sédentaire), soit l’escalier (= choix actif). Les résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (2 ULiège)
Full Text
See detailUNITÉ DE RECHERCHE LIÈGE – QUÉBEC SUR LE NUMÉRIQUE EN SANTÉ GLOBALE, EN ENSEIGNEMENT ET EN FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE
Etienne, Anne-Marie ULiege; Bouchard, Stéphane; Billen, Roland ULiege et al

Speech/Talk (2018)

The promoters of the project are the University of Liège, represented by Rector Albert CORHAY, and the Université du Québec en Outaouais, represented by Rector Denis HARRISSON. The academic leaders are ... [more ▼]

The promoters of the project are the University of Liège, represented by Rector Albert CORHAY, and the Université du Québec en Outaouais, represented by Rector Denis HARRISSON. The academic leaders are: for the University of Liège, Anne-Marie ETIENNE, Professor and Vice-Dean for Education and for the Université du Québec en Outaouais, Stéphane BOUCHARD, Professor and Holder of the Canada Research Chair in Cyberpsychology Clinical. As part of the strategic plan of the University of Liège, the global project of digital use is part of two major societal challenges namely education and digital technology, health and society. This global digital use project focuses on teaching, research and citizenship missions and on the individual, his community and the society in which he lives. The specific objectives of this collaboration are to (1) Develop support tools for the university community, (2) Offer awakening or support workshops in complementarity with the community and (3) Ensure a monitoring mandate and knowledge sharing. Exchanges between the two partners can be carried out along different axes, namely initial training and continuing training; the development of joint research projects or mobility through exchanges of students, teachers, researchers, technicians and experts. [less ▲]

Detailed reference viewed: 54 (2 ULiège)
Full Text
See detailUtilisation de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique : quels sont les facteurs influençant son acceptation auprès des cliniciens ?
Marchal, Sylvie; Dardenne, Benoit; Etienne, Anne-Marie ULiege

in Revue Francophone de Clinique Comportementale et Cognitive (2018), XXII(3), 22-24

Le travail d’un psychologue, d’un neuropsychologue ou encore d’un logopède évolue constamment en fonction des apports de la recherche. L’efficacité de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique est ... [more ▼]

Le travail d’un psychologue, d’un neuropsychologue ou encore d’un logopède évolue constamment en fonction des apports de la recherche. L’efficacité de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique est étudiée et soulignée depuis une vingtaine d’années. Néanmoins, actuellement, une minorité de cliniciens l’ont intégrée dans leur pratique. Le but de cette étude consiste donc à identifier les facteurs ayant un rôle déterminant dans le choix de ces professionnels d’utiliser cette technologie. Notre récolte de données s’est effectuée sur un échantillon de psychologues, neuropsychologues et logopèdes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (3 ULiège)
See detailSome novel applications of virtual reality (VR) in the domain of health
Grogna, David ULiege; Stassart, Céline ULiege; Bragard, Isabelle ULiege et al

Conference (2017, December 12)

Detailed reference viewed: 33 (13 ULiège)
See detailTeaching with VR. Développer des environnements virtuels pour l'enseignement en sciences humaines
Billen, Roland ULiege; Dozo, Björn-Olav ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Conference (2017, November 23)

Présentation du projet Teaching with VR, qui associe des enseignants-chercheurs de 4 facultés pour développer des environnements en réalité virtuelle au service de l'enseignement en sciences humaines ... [more ▼]

Présentation du projet Teaching with VR, qui associe des enseignants-chercheurs de 4 facultés pour développer des environnements en réalité virtuelle au service de l'enseignement en sciences humaines. Trois environnements sont montrés, qui peuvent être déclinés pour différentes disciplines (psychologie, architecture, marketing, etc.), en fonction de dispositifs ajoutés aux environnements. [less ▲]

Detailed reference viewed: 33 (6 ULiège)
Full Text
See detailLes biais attentionnels envers l’alcool chez les « petits consommateurs » vs « gros consommateurs » dans un environnement virtuel
Pollet, Hélène; Quertemont, Etienne ULiege; Bouchard, Stéphane et al

Poster (2017, November 18)

Introduction : Les personnes dépendantes à l'alcool montrent des biais attentionnels quand elles sont confrontées à des indices liés à l’alcool (Kreusch, Vilenne, & Quertemont, 2013). D’après le modèle de ... [more ▼]

Introduction : Les personnes dépendantes à l'alcool montrent des biais attentionnels quand elles sont confrontées à des indices liés à l’alcool (Kreusch, Vilenne, & Quertemont, 2013). D’après le modèle de Wiers et al. (2007), les biais attentionnels favoriseraient la consommation répétée de substances. Objectif : Cette étude exploratoire évalue dans quelle mesure la réalité virtuelle fournit un environnement permettant de tester ces biais attentionnels. Hypothèse : Les gros consommateurs d'alcool présentent des biais attentionnels plus fréquents et plus intenses que les petits consommateurs. Méthode : Un questionnaire en ligne permettant de recruter 24 petits et 24 gros consommateurs d’alcool a d’abord été administré afin de présélectionner les sujets. Les participants ont ensuite réalisé une tâche d’immersion dans un environnement virtuel de « bar ». Le nombre de zooms effectués sur les stimuli « bières » et le nombre de commentaires rapportés en lien avec l’alcool étaient mesurés. Directement après l’immersion, la Visual Analogue Craving Scale (VAS) leur était administrée afin d’évaluer leur envie de boire. Résultats : Les « gros consommateurs » présentent davantage de zooms sur les stimuli « bières » que les «petits consommateurs». De plus, les « gros consommateurs » présentent un score plus élevé à la VAS que les «petits consommateurs », ce qui témoignerait d’une envie de consommer plus élevée après l’immersion par rapport aux « petits consommateurs ». Cependant, aucune corrélation significative n’a été mise en avant entre le nombre de zooms effectués et le score à la VAS chez les « gros consommateurs ». Conclusion : En accord avec nos hypothèses, nos résultats ont montré que les gros consommateurs présentent davantage de biais attentionnels envers les stimuli liés à l’alcool que les petits consommateurs ». Cependant, de futures recherches sont nécessaires afin de pouvoir confirmer que la réalité virtuelle fournit un environnement qui permet de tester les biais attentionnels. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (8 ULiège)
Full Text
See detailUtilisation de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique Quels sont les facteurs influençant son acceptation auprès des cliniciens ?
Marchal, Sylvie; Etienne, Anne-Marie ULiege; Willems, Sylvie ULiege et al

Poster (2017, November 18)

Le travail d’un psychologue, d’un neuropsychologue ou encore d’un logopède évolue constamment en fonction des apports de la recherche. L’efficacité de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique est ... [more ▼]

Le travail d’un psychologue, d’un neuropsychologue ou encore d’un logopède évolue constamment en fonction des apports de la recherche. L’efficacité de la réalité virtuelle comme outil thérapeutique est étudiée et soulignée depuis une vingtaine d’années (Malbos et al., 2013). Néanmoins, actuellement, une minorité de cliniciens l’ont intégrée dans leur pratique (Gicquel, 2016). Le but de cette étude est d’identifier les facteurs ayant un rôle déterminant dans le choix des cliniciens d’utiliser la réalité virtuelle. Pour ce faire, nous avons effectué notre travail en deux étapes : l’élaboration d’un modèle conceptuel et l’élaboration d’un questionnaire visant à éprouver la pertinence du modèle proposé. Le modèle a donc été construit sur base de la littérature concernant l’acceptation d’une technologie (Azjen, 1985 ; Davis, 1989 ; Taylor et Todd, 1995 ; Venkatesh et al., 2008). Il soutient l’idée que l’intention de réaliser un comportement dépendrait de l’utilité perçue, de l’attitude, des normes subjectives et de la perception de contrôle comportemental. Ce modèle a ensuite guidé l’élaboration des items de notre questionnaire en adaptant ceux régulièrement proposés au sein de la littérature (Davis, 1989 ; Glegg, 2013 ; Venkatesh et al., 2008). Au niveau méthodologique, la diffusion du questionnaire s’est faite par internet au travers des réseaux sociaux et professionnels francophones. La participation se réalisait sur base volontaire. Ainsi, 98 personnes ont participé à notre étude (80 femmes, 18 hommes). Cet échantillon était composé de 71 psychologues (72,4%), 15 neuropsychologues (15,3%) et 12 logopèdes (12,2%). Parmi eux, 84 répondants (85,7%) n’avait jamais utilisé la réalité virtuelle dans un contexte clinique et plus de la moitié de l’échantillon s’estimait peu familier avec cette technologie ou les recherches sur son efficacité en clinique. En accord avec nos hypothèses, nos résultats indiquent que les cliniciens tendent principalement à se référer à la norme subjective, à leur perception de contrôle sur l’utilisation de l’outil ainsi qu’à leur attitude propre envers la technologie pour former leur intention d’utiliser la réalité virtuelle dans leur pratique clinique. Par contre, l’absence de significativité de l’utilité perçue est en désaccord avec notre hypothèse. Ceci pourrait potentiellement s’expliquer par la non-familiarité des répondants avec l’utilisation de l’outil virtuel. [less ▲]

Detailed reference viewed: 73 (6 ULiège)
See detailTeaching with VR. Développer des environnements virtuels au service de l’enseignement en sciences humaines et sociales
Billen, Roland ULiege; Dozo, Björn-Olav ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Conference given outside the academic context (2017)

L’élaboration d’environnements de réalité virtuelle requiert des compétences pluridisciplinaires. A l’ULiège, un groupe d’enseignants-chercheurs, le groupe « Teaching with VR », ont mis en commun leurs ... [more ▼]

L’élaboration d’environnements de réalité virtuelle requiert des compétences pluridisciplinaires. A l’ULiège, un groupe d’enseignants-chercheurs, le groupe « Teaching with VR », ont mis en commun leurs savoir-faire et expériences spécifiques sur la réalité virtuelle et les environnements en 3 dimensions afin de développer plusieurs environnements supports à différents enseignements dans le secteur des sciences humaines (psychologie, marketing, logistique, archéologie du bâti, didactique de l’histoire, game design, game studies…). [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (5 ULiège)
Full Text
See detailLa réalité virtuelle comme outil thérapeutique et de recherche
Delroisse, Stéphanie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege; Willems, Sylvie et al

Speech/Talk (2017)

En clinique à la Clinique Psychologique et Logopédique de l'Université comme en recherche à la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de l'Education, la réalité virtuelle est utilisée pour ... [more ▼]

En clinique à la Clinique Psychologique et Logopédique de l'Université comme en recherche à la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de l'Education, la réalité virtuelle est utilisée pour explorer de nombreux phénomènes psychologiques comme l'addiction, les troubles du comportement alimentaire, le bégaiement, les céphalées de tension, la mémoire, la voix et les hallucinations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 135 (12 ULiège)
Full Text
See detailDrepakis : Contribution to the management of Sickle cell disease in the city of Kisangani (D.R. Congo)
Marini Djang'Eing'A, Roland ULiege; Batina Agasa, Salomon; Gulbis, Béatrice et al

Conference (2017, October 06)

Detailed reference viewed: 54 (8 ULiège)
Full Text
See detailLa réalité virtuelle : un outil d'enseignement universitaire pour les modèles de croyances liés à la santé,
Etienne, Anne-Marie ULiege

Conference (2017, October 05)

L’Université a un rôle à jouer dans la transition vers la société numérique. Le support numérique permet un accès aux savoirs moins contraint temporellement et géographiquement (Goastellec, 2014) et en ... [more ▼]

L’Université a un rôle à jouer dans la transition vers la société numérique. Le support numérique permet un accès aux savoirs moins contraint temporellement et géographiquement (Goastellec, 2014) et en même temps, il est porteur d’une culture du foisonnement et de l’instantané aux antipodes de la tradition académique (Loisy, 2014). En conséquence, un des enjeux d’une transition numérique réussie réside dans la transformation du métier de l’enseignant, tout en laissant une belle place à la créativité (Psotka, 2013). Les référentiels de compétences définissent ce qui doit être appris aux différents moments du parcours universitaire et le niveau de maitrise à atteindre. Ces compétences supposent tant l’éducation “au” numérique que “par” le numérique (Merchant et al., 2014 ; Pacte d’excellence, 2017). C’est pourquoi à l’Université de Liège (Belgique), un nouveau projet transversal d’enseignement par le numérique est en cours de construction ; un de ses objectifs sera de faciliter la progression des compétences et apprentissages critiques des étudiants pendant leur cursus universitaire : du Bloc 1 du Bachelier au Bloc 2 du Master. Le cours de psychologie de la santé constituera un des pilotes de cette nouvelle façon d’enseigner. Il s’agira d’intégrer la réalité virtuelle comme outil d’aide à la compréhension. Les environnements virtuels permettront d'incorporer des concepts abstraits (les attitudes, les normes subjectives, etc) dans des expériences concrètes (l’adoption d’un comportement de santé par l’usager). Pour illustrer ces concepts abstraits, nous utiliserons les principes du dispositif de l'échafaudage (Scaffolding). La compétence de l’étudiant ira en augmentant : nous partirons d’environnements virtuels « secure » et généraux vers des environnements plus complexes : par exemple mettre en place un comportement de santé, seul ou en présence d’autrui, à son domicile puis dans un restaurant; ou encore en état de « bonne » santé versus malade. Les étudiants (psychologues et acteurs en santé publique) recevront les concepts associés aux modèles de santé à l’intérieur d’un module de cours qui comprendra des exposés classiques, un chapitre de livre, des exercices et plusieurs séances d’immersion en réalité virtuelle en grand auditoire. Il y aura uniquement trois temps d’évaluation : avant de commencer ce dispositif, une semaine après avoir terminé le module et au cours de la session d’examen (Merchant, 2014). Les étudiants (n = +/- 200) répondront à plusieurs questionnaires : sentiment de présence, connaissances théoriques et pratiques à propos des concepts ainsi que les compétences acquises (cf. Référentiel de psychologie / santé publique), Nous discuterons de la plus value de ce dispositif pour l’enseignant. Ainsi, selon Quales et al. (2009), les résultats attendus pourraient être que la fusion des espaces réels et virtuels devraient offrir "un niveau unique d'échafaudages éducatifs", ainsi qu’un transfert d'apprentissage amélioré des domaines abstraits et concrets". Nos attentes vont dans ce sens et même nous pensons que la réalité virtuelle peut ne pas être juste efficace, elle peut donner envie de poursuivre l’apprentissage de manière informelle et en dehors de l’université. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (11 ULiège)