Publications of Pierre BONNET
Bookmark and Share    
Full Text
See detailUN « MASSIVE OPEN ONLINE COURSE » (MOOC) SUR DES TRAVAUX PRATIQUES EN HISTOLOGIE : UN OBJECTIF, UN OUTIL, UN PUBLIC VARIE ! RETOUR SUR UNE PREMIERE EXPERIENCE.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie ULiege et al

in Annales de Pathologie (2018), 38(2), 76-84

Un objectif ! Le MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » reflète notre vision de la pratique de l’Histologie générale qui repose sur la capacité à ... [more ▼]

Un objectif ! Le MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » reflète notre vision de la pratique de l’Histologie générale qui repose sur la capacité à diagnostiquer les 5 familles de tissus biologiques. A terme, les participants doivent être capables de reconnaître les différents types cellulaires et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. Un outil ! Ce savoir-faire s’appuie sur la construction d’un raisonnement à partir d’observations de structures microscopiques. Pour ce faire, les apprenants sont invités à manipuler un microscope virtuel pour explorer des prélèvements biologiques sur lames histologiques digitalisées. Des annotations, commentaires, dessins ou photos sont associés à des repères qui enrichissent l’étude de ces coupes histologiques. Un public cible ! Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et de correspondre ainsi aux objectifs ou motivations de chacun. Après une première année d’expérience, les statistiques d’utilisation et des sondages réalisés auprès de nos apprenants montrent que le MOOC Histo a permis à chacun d’eux d’y trouver un intérêt et de fédérer une communauté d’apprenants motivés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 80 (25 ULiège)
Full Text
See detailQuestions ouvertes : améliorer la fidélité de la correction à l’aide de grilles d’évaluation critériées et l’utilisation d’un logiciel dédié
Crahay, Vinciane ULiege; Bonnet, Pierre ULiege; Piazza, Aurélie ULiege et al

Conference (2018, January 12)

Évaluer au travers de questions à réponse ouverte longue, dans le contexte de massification des étudiants devient difficilement réalisable. Cependant, ce type d’évaluation reste indispensable pour évaluer ... [more ▼]

Évaluer au travers de questions à réponse ouverte longue, dans le contexte de massification des étudiants devient difficilement réalisable. Cependant, ce type d’évaluation reste indispensable pour évaluer des performances complexes. Le Système Méthodologique d’Aide à la Réalisation de Tests (SMART) de l’Université de Liège (ULiège) a donc tenté de concilier les besoins purement logistiques d’aide à la correction des enseignants avec les préceptes docimologiques d’une évaluation de qualité. Pour ce faire, un outil de correction dédié a été développé et est proposé aux enseignants. Il a comme particularités techniques de permettre de dématérialiser les copies, de corriger en ligne (une connexion internet suffit) et d’automatiser le calcul des notes ainsi que leur envoi dans le bulletin de l’étudiant. Du côté docimologique, l’enseignant réalise la correction à l’aide d’une grille d’évaluation composée d’échelles descriptives, permettant de rendre cette correction la plus objective et la plus reproductible possible. Cette communication se centre sur l’analyse de la fidélité intra-correcteur des notes attribuées. Notre objectif est d’analyser si l’objectivisation et la reproductibilité de la correction sont rencontrées. Nous présenterons une expérimentation en trois phases : - Une première correction ; - Une seconde correction, deux ans plus tard, des mêmes copies, intégrées parmi les copies de nouveaux étudiants ; - Une troisième correction, réalisée quatre ans plus tard, suite à laquelle une possibilité de reviewing a été permise (revisualisation de copies en fonction de la note initialement attribuée). Les trois notes obtenues par les étudiants seront comparées afin d’analyser la fidélité du correcteur et si l’étape de reviewing apporte un avantage supplémentaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 70 (14 ULiège)
Full Text
See detailHOCM/Sigmoid septum: mechanism and management of the obstruction
WALHIN, N; DULGHERU, Raluca Elena ULiege; Bonnet, Pierre ULiege et al

in Journal of Cardiovascular Diseases (2018), 1(105), 2-5

Detailed reference viewed: 25 (4 ULiège)
Full Text
See detailDON DE SON CORPS A LA SCIENCE
Bonnet, Pierre ULiege

Conference given outside the academic context (2017)

Detailed reference viewed: 39 (4 ULiège)
Full Text
See detailUn « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : une méthode, un outil, un public varié ! Retour sur une première année d’expérience.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie ULiege et al

Conference (2017, November)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux Etats-Unis dans de grandes universités, ces ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux Etats-Unis dans de grandes universités, ces cours en ligne accessibles gratuitement laissent espérer une démocratisation maximale des savoirs. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux 500 étudiants de première année d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant e-learning et présentiel (Multon et al., 2015). Forte de cette expérience réussie, notre équipe a réalisé un MOOC qui fait partie intégrante du cursus de nos étudiants depuis cette année et qui répond à la volonté de partager nos ressources numériques avec un public plus large. <br />Ce MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » est découpé en un module introductif suivi de 5 modules dédiés aux 5 familles de tissus biologiques. Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et ainsi de mieux correspondre aux objectifs ou motivations de chacun. La première session, hébergée sur la plate-forme FUN (France Université Numérique), s’est déroulée sur 6 semaines à partir de février 2017. <br />Chaque module du MOOC comprend des vidéos réalisées par l’équipe enseignante. Leur contenu est illustré de schémas construits au fur et à mesure des explications ou encore de liens avec l’anatomie. Les apprenants sont invités à manipuler un microscope virtuel pour explorer des lames histologiques digitalisées sur lesquelles un parcours balisé de questions/réponses est proposé. D’autres activités interactives et ludiques telles que des quiz (avec corrections détaillées personnalisées), la recherche d’intrus ou la réalisation de devoirs corrigés par des pairs permettent de tester et renforcer ses connaissances. A l’issu de chaque module, les apprenants ont la possibilité de réaliser des activités certificatives. L’obtention de 70% à chacune donne lieu à une attestation de suivi avec succès du MOOC. <br />Notre MOOC a attiré 5250 personnes issues de 82 pays. Un sondage à l’inscription (n=841) indique que 42% sont des étudiants et 41% ont une activité professionnelle. Un forum actif a permis de nombreux échanges entre apprenants ou avec l’équipe pédagogique (170 fils de discussion). De nombreux participants ont souligné les aspects didactique, accessible, dynamique et captivant du MOOC. Nos étudiants ont également apprécié la possibilité de travailler où et quand ils le souhaitaient tout en étant guidés par la structure des différents modules. Nos premières données montrent que 32% des apprenants ont utilisé le microscope virtuel et que 20% se sont engagés dans les activités certificatives, la moitié d’entre eux les ayant réussies. <br />En conclusion, la première édition de ce MOOC francophone a su intéresser un vaste public et les premiers retours semblent indiquer sa satisfaction. Dix pourcents des participants ont obtenu l’attestation finale, la moyenne se situant généralement autour de 5% pour les autres MOOC (Oliveri, 2016). Un sondage de fin de cours est actuellement analysé, il nous permettra d’étudier le ressenti des apprenants sur les différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 115 (35 ULiège)
Full Text
See detailDissection de l’évolution du dispositif d’évaluation en anatomie macro- et microscopique : une réponse à l’évaluation de compétences complexes dans les grands groupes
Bonnet, Pierre ULiege; Crahay, Vinciane ULiege; Humblet, Jean-Philippe ULiege et al

Conference (2017, October 05)

Contexte et problématique : L’apprentissage de l’anatomie aboutit à l’acquisition de compétences complexes. Outre la maîtrise de connaissances factuelles (noms, circuits…) l’apprenant se construit ... [more ▼]

Contexte et problématique : L’apprentissage de l’anatomie aboutit à l’acquisition de compétences complexes. Outre la maîtrise de connaissances factuelles (noms, circuits…) l’apprenant se construit progressivement une vision interne tridimensionnelle de l’architecture du corps humain qu’il mettra en pratique au contact du corps du patient ou des représentations de celui-ci (imagerie médicale, coupes microscopiques). Le dispositif d’apprentissage mis en place entraîne ces compétences de vision spatiale par le recours à la schématisation, l’utilisation de ressources vidéo, la pratique de la dissection… Une évaluation en phase avec le dispositif d’enseignement (alignement pédagogique) se heurte à la problématique des grands groupes : 1500 étudiants sont évalués en première année, 300 en seconde et en troisième rendant impossible le recours à une évaluation orale. L’évaluation écrite mise en place comportait dans un premier temps des questions de type QCM (connaissances factuelles) combinées à une question ouverte (QO) (réalisation d’un schéma, d’une coupe). Au départ, la correction de la QO était basée sur une grille de critères d’importance pondérée dont la présence ou non (mode binaire) est encodée dans un fichier FMP (File Maker Pro) élaboré à cet effet par l’enseignant. À chaque évaluation correspondait une fiche encodée sur ordinateur. Description : La lourdeur de l’élaboration du fichier correctif propre à chaque question et la multiplicité des demandes de ce type de solution de correction au sein de l’institution ont permis l’élaboration d’une solution institutionnelle, le logiciel SQORE développé grâce à l’appui du Service de Méthodologie et d’Aide à la Réalisation de Test (SMART). L’étudiant est évalué sur base d’une QO rédigée dans un cadre désigné sur une feuille à lecture optique. La réponse se présente sous forme de texte, de schéma, de graphique… suivant les consignes données. En anatomie, l’énoncé comporte un ou des schémas de base afin de baliser la réponse. L’enseignant a fourni au SMART sa grille de correction établie sur base de critères divisés en indices multiples. La correction s’effectue une fois les copies scannées. Via Internet, l’enseignant accède à ses corrections. Il dispose à l’écran de la copie et de sa grille à scorer. Le dispositif est utilisé en anatomie, histologie, physiologie, psychiatrie, médecine vétérinaire, droit, Agro-Bio Tech et HEC. Une fois la correction réalisée, les résultats sont accessibles, et l’enseignant peut définir un intervalle de cotes totales dans le but de vérifier sa correction initiale (cas limites entre 9 et 11/20 par exemple). Discussion : La dématérialisation, la traçabilité, le calcul et le transfert automatiques des notes vers le système de gestion de notes de l’institution facilitent la tâche du correcteur, mais la plus-value docimologique concerne la démarche qualité qui sous-tend l’outil, ayant pour but d’améliorer l’objectivité des corrections, notamment en imposant une grille de correction, en rendant les copies anonymes et en obligeant à corriger par question ou groupe de critères. Conclusion : À terme le dispositif permettra le recours à des correcteurs multiples pour tout ou partie de l’évaluation permettant de s’assurer de la cohérence inter-correcteurs. À plus longue échéance, l’outil pourra être utilisé pour de l’auto-évaluation. [less ▲]

Detailed reference viewed: 100 (14 ULiège)
Full Text
See detailUn « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : le grand écart entre son intégration dans l’enseignement universitaire et l’intérêt du grand public.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie et al

Conference (2017, October)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence artificielle dispensé par l’université de Stanford, ces cours en ligne accessibles gratuitement font miroiter la possibilité d’une démocratisation maximale des savoirs. A ce titre, les MOOC bénéficient des innovations issues du Web 2.0 : ils tirent le meilleur de la rencontre entre les nouveaux usages induits par les réseaux sociaux et les apports de la pédagogique active. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux 500 étudiants de première année d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant e-learning et présentiel (Multon et al., 2015). Forte de cette expérience réussie, notre équipe a réalisé un MOOC faisant partie intégrante du cursus de nos étudiants et qui répond à la volonté de partager nos ressources numériques avec un public plus large. Ce MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » est dédié à l’étude des 5 familles de tissus biologiques. Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et ainsi de mieux correspondre aux objectifs ou motivations de chacun. La première session, hébergée sur la plate-forme FUN (France Université Numérique), s’est déroulée en 6 semaines à partir de février 2017. Au travers de vidéos explicatives contenant des dessins construits au fur et à mesure et des liens avec l’anatomie suivie d’activités interactives telles que la manipulation d’un microscope virtuel, de nombreux quiz et d’activités réalisées avec les pairs, les participants seront capables de reconnaître les différents types cellulaires et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. A l’issu de chaque module, les apprenants ont la possibilité de réaliser des activités certificatives. L’obtention de 70% à chacune donne lieu à une attestation de suivi avec succès du MOOC. Notre MOOC a attiré 5250 personnes issues de 82 pays. Un sondage à l’inscription (n=841) indique que 42% sont des étudiants et 41% ont une activité professionnelle. Un forum actif a permis de nombreux échanges entre apprenants ou avec l’équipe pédagogique (170 fils de discussion). De nombreux participants ont souligné les aspects didactique, accessible, dynamique et captivant du MOOC. Nos étudiants ont apprécié la possibilité de travailler où et quand ils le souhaitaient tout en étant guidés par la structure des différents modules. Nos premières données montrent que 32% des apprenants ont utilisé le microscope virtuel et que 20% se sont engagés dans les activités certificatives, la moitié d’entre eux les ayant réussies. En conclusion, la première édition de ce MOOC francophone a intéressé un vaste public. Dix pourcents des participants ont obtenu l’attestation finale, la moyenne se situant généralement autour de 5% pour les autres MOOC (Oliveri, 2016). Un sondage final est actuellement analysé, il nous permettra d’étudier le ressenti des apprenants sur les différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 165 (22 ULiège)
Full Text
See detailCorrection de questions à réponses ouvertes: le logiciel SQORE
Crahay, Vinciane ULiege; Bonnet, Pierre ULiege

Conference (2017, May 23)

Detailed reference viewed: 87 (15 ULiège)
Full Text
See detailHow learning methods in anatomy allow a boost of visuospatial abilities for undergraduate students
Defaweux, Valérie ULiege; Ernst, Denise ULiege; Dernier, Adrienne ULiege et al

Poster (2017, April 24)

Because it is know that visuospatial abilities affect anatomy learning and that our students are heterogeneous related to these competences, it is essential to offer an educational strategy designed to ... [more ▼]

Because it is know that visuospatial abilities affect anatomy learning and that our students are heterogeneous related to these competences, it is essential to offer an educational strategy designed to specifically train and develop those skills at the beginning of the anatomy courses. We managed to offer various formative activities that improve visuospatial skills. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (24 ULiège)
Full Text
See detailMassivement histologique : entre continuité et (r)évolution pédagogique. Lancement du premier Massive Open Online Course (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie à destination de nos étudiants mais aussi du grand public.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie ULiege et al

Poster (2017, March)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formation en ligne massive ouverte à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formation en ligne massive ouverte à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence artificielle dispensé par l’université de Stanford, ces cours en ligne accessibles gratuitement font miroiter la possibilité d’une démocratisation maximale des savoirs. A ce titre, les MOOC bénéficient des innovations issues du Web 2.0 : ils tirent le meilleur de la rencontre entre les nouveaux usages induits par les réseaux sociaux et les apports de la pédagogique active. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux premières années d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant les bénéfices d’un enseignement à distance et ceux de séances menées en face-à-face (Multon et al., 2015). Notre dispositif d’auto-apprentissage invite chaque année plus de 500 étudiants à parcourir plusieurs coupes d’organes digitalisées afin de découvrir les structures histologiques pointées par des balises interactives pour chaque grande famille de tissus. La mise en ligne d’un MOOC dédié aux travaux pratiques d’Histologie s’inscrit dans une suite logique de nos activités avec une volonté de donner accès à nos ressources numériques à un public plus large. « Découvrir les tissus fondamentaux du corps humain en explorant par vous même des lames histologiques au microscope », tel est le programme de notre MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain ». Celui-ci a débuté en février 2017 et est hébergé sur la plate-forme FUN encadrée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du ministère français (https://www.fun-mooc.fr/courses/ulg/108001/session01/about). Ce MOOC s’adresse à un public large : aux étudiants ou futurs étudiants dans le domaine médical, paramédical ou scientifique, aux enseignants, chercheurs, professionnels dans le secteur de la santé, décideurs dans le domaine de l’éducation ou de la santé ou simplement aux curieux désireux de comprendre à partir de quoi le corps humain est construit. Deux parcours pédagogiques permettant d’approfondir différemment la matière sont proposés pour correspondre au mieux aux objectifs ou motivations de chacun. Au travers de vidéos explicatives contenant des dessins réalisés sous vos yeux et des liens avec l’anatomie suivie d’activités interactives telles que la manipulation d’un microscope virtuel, de nombreux quiz et d’activités réalisées avec les pairs, les participants seront capables de reconnaître les différents types de cellules et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. Une recherche est actuellement en cours sur l’étude des traces d’activités des participants au MOOC en fonction du parcours pédagogique choisi afin d’évaluer notamment l’impact des différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 161 (37 ULiège)
Full Text
See detailDonner son corps à la science. Progrès de la Médecine et apprentissage des médecins.
Bonnet, Pierre ULiege

Learning material (2016)

Cours du cycle de l'Espace Universitaire de Liège 2016-17, Module Sciences et Avenir, cycle 1

Detailed reference viewed: 37 (2 ULiège)
Full Text
See detailLe syndrome tarsien antérieur
MILANTS, Christophe ULiege; WANG, François-Charles ULiege; Gomulinski, Léon et al

in Revue Médicale de Liège (2015), 70(7-8), 400-404

The anterior tarsal tunnel syndrome is a rare entrapment neuropathy of the deep peroneal nerve beneath the inferior extensor retinaculum of the ankle. It is unrecognized and may lead to misdiagnosis and ... [more ▼]

The anterior tarsal tunnel syndrome is a rare entrapment neuropathy of the deep peroneal nerve beneath the inferior extensor retinaculum of the ankle. It is unrecognized and may lead to misdiagnosis and delayed treatment. We report the case of a 77 years old patient complaining of anterior tarsal tunnel syndrome’s symptoms with neuropathic pain located at the dorsal part of the foot without any sensorimotor loss. The electroneuromyography was in favour of the motor impairment of the deep peroneal nerve. MRI exploration of the ankle showed a millimetric bony overgrowth of the upper pole of the navicular irritative to the deep peroneal nerve. Infiltration at overgrowth of the navicular provided a partial and temporary decrease in pain symptoms. Surgical nerve decompression was then considered. [less ▲]

Detailed reference viewed: 167 (16 ULiège)
Full Text
See detailCompétences complexes en Anatomie : évaluation par QCM
Bonnet, Pierre ULiege; Ernst, Denise ULiege; Defaweux, Valérie ULiege

Conference (2015, January 29)

L’apprentissage de l’Anatomie débute en faculté de Médecine par un cours d’introduction dispensé à toutes les premières années de baccalauréat de la faculté: Médecins, Kinésithérapeutes, Sciences de la ... [more ▼]

L’apprentissage de l’Anatomie débute en faculté de Médecine par un cours d’introduction dispensé à toutes les premières années de baccalauréat de la faculté: Médecins, Kinésithérapeutes, Sciences de la Motricité, Dentistes, Pharmaciens et Sciences Biomédicales. Outre les objectifs d’apprentissage spécifiques anatomiques, le dispositif d’enseignement vise à atteindre des objectifs transversaux : sens de l’observation, capacité de description, vision dans l’espace. Ces capacités sont entraînées au travers d’un apprentissage mixte (présentiel et on-line), tant pour les aspects théoriques que pratiques, faisant appel à la réalisation de schémas et à l’analyse d’images et de vidéos. Les cohortes d’étudiants sont importantes (1500 étudiants) ce qui rend obligatoire le recours à des moyens d’évaluation automatisés : Questions à Choix Multiples et feuille de réponse à lecture optique. Dans ce contexte, nous avons développé des énoncés de question à choix multiples basés soit sur des notions théoriques, soit sur l’analyse de schémas simples soit sur des exercices à résoudre. Afin de parfaire l’alignement pédagogique, des vidéos explicatives portant sur la résolution d’exercices type sont disponibles sur le cours on-line. Un sondage réalisé auprès des étudiants et une analyse de l’utilisation des outils du cours confirment la cohérence du dispositif. Les résultats globaux peuvent être ventilés en 3 cotes suivant le type de questions utilisées : théorie, analyse, exercice. Cette information renseigne l’étudiant sur le niveau et le type de compétences acquises et devrait permettre de construire des évaluations mieux adaptées à la finalité différente des 6 sections concernées par une pondération variable des types de question. [less ▲]

Detailed reference viewed: 188 (18 ULiège)
Full Text
See detailGrille de correction: déclinaisons de la perception et des réalisations
Bonnet, Pierre ULiege; Delvenne, Philippe ULiege; Defaweux, Valérie ULiege et al

Conference (2015, January 29)

Un outil disponible on-line pour la correction des questions ouvertes à réponse courte ou longue (QROC et QROL) est utilisé depuis plusieurs années au sein de l’ULg. Les copies réponse des étudiants sont ... [more ▼]

Un outil disponible on-line pour la correction des questions ouvertes à réponse courte ou longue (QROC et QROL) est utilisé depuis plusieurs années au sein de l’ULg. Les copies réponse des étudiants sont scannées et corrigées sur un écran d’ordinateur. L’enseignant fournit l’énoncé de la question et une grille de correction suivant un canevas prédéfini. La correction évalue une série de critères regroupés par 4 à l’écran. Chaque critère défini est évalué au moyen d’une échelle horizontale allant de 0 à 100% suivant que le critère n’est pas rencontré (0%) ou qu’il est totalement développé (100%) par l’étudiant. L’enseignant peut graduer cette échelle en y indiquant des repères (indices). La pondération des différents critères est définie à priori ou à posteriori. Sur cette base de travail commune, nous analysons la façon dont cette grille est utilisée pour corriger des questions relatives à des matières médicales différentes enseignées par différents professeurs : histologie, anatomie, physiologie et anatomopathologie. L’analyse fait ressortir que malgré un canevas commun, les modalités de correction sont variables ce qui témoigne de la différence existant entre les matières, les compétences évaluées et, probablement, la sensibilité des enseignants. A l’inverse, ceci démontre la souplesse de l’outil adaptable à des types d’évaluations différents. [less ▲]

Detailed reference viewed: 94 (24 ULiège)
Full Text
See detailExamens Certificatifs Multimedia - Etude de cas et premier bilan dans le cadre d’un cours de travaux pratiques d’Anatomie
Defaweux, Valérie ULiege; Schaffer, Patrick ULiege; Lecomte, Béatrice ULiege et al

Conference (2014, January 17)

L’évaluation assistée par ordinateur se présente, sous ses multiples formes, comme un domaine important d’innovation technique et pédagogique (Winkley, 2010). Ses avantages par rapport aux méthodes ... [more ▼]

L’évaluation assistée par ordinateur se présente, sous ses multiples formes, comme un domaine important d’innovation technique et pédagogique (Winkley, 2010). Ses avantages par rapport aux méthodes traditionnelles ont été bien synthétisés (Boyle, & Hutchison, 2009) et les institutions d’enseignement supérieur s’interrogent sur les façons concrètes de matérialiser ceux-ci aux bénéfices de leurs enseignants et étudiants (JISC, 2007). A l’Université de Liège, les travaux pratiques d’Anatomie en Faculté de Médecine ont tout récemment donné lieu à une réflexion de ce type. Elle s’est soldée par la mise en place d’un nouveau dispositif d’examen. Cette innovation prend place dans le cadre d’un remaniement fondamental du cours, qui trouve son origine dans une augmentation significative du nombre d'étudiants et dans une volonté des enseignants de faire évoluer leurs méthodes pédagogiques. Un point majeur de la réforme a consisté à mettre à disposition des étudiants des ressources numériques inédites (images de scanners, de coupes, de bocaux digitalisés ou vidéos de dissection) et d’intégrer celles-ci à un parcours de formation revisité tant sur le plan des séances en présentiel que des possibilités de travail en autonomie. Ces changements ont entrainé la mise en oeuvre d’un dispositif d’examen sur écrans, conçu pour garantir la cohérence entre la manière d'évaluer, les méthodes d’apprentissage, les ressources manipulées et les objectifs revisités. La communication présentera les aspects techniques et pédagogiques de la nouvelle modalité d’examen, la situera dans le contexte général des travaux pratiques d’anatomie et suggèrera des pistes d’amélioration possibles, en s’appuyant notamment sur le feedback collecté, via un questionnaire, auprès des étudiants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 107 (44 ULiège)
Full Text
See detailLe laboratoire d’Anatomie : un banc d’essai des nouvelles technologies
Bonnet, Pierre ULiege; Carlier, Alain ULiege; Radermecker, Marc ULiege et al

in Revue Médicale de Liège (2010), 65(Synthèse 2010), 35-40

Detailed reference viewed: 187 (36 ULiège)
Full Text
See detailL'anatomie au secours des cliniciens face à une douleur répétitive abdominale: le syndrome de la pince aorto-mésentérique
Strul, Nathan; Vaessen, S.; Collard, Laure ULiege et al

in Revue Médicale de Liège (2007), 62(2), 73-76

Detailed reference viewed: 138 (17 ULiège)