References of "Wagener, Aurélie"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailClinical usefulness of virtual reality: Illustration through case studies
Wagener, Aurélie ULiege

Conference (2019, May 14)

Detailed reference viewed: 26 (3 ULiège)
Full Text
See detailA replication study of the relationships between depressive symptoms, behavioral activation and avoidance depending on gender
Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Blairy, Sylvie ULiege

Poster (2019, May 14)

Behavioral activation is a well-established empirical treatment of depression focusing on two psychological processes that are activation and avoidance. Little is known about the relations between ... [more ▼]

Behavioral activation is a well-established empirical treatment of depression focusing on two psychological processes that are activation and avoidance. Little is known about the relations between depressive symptoms and these two psychological processes. Then, this study investigates the predictive value of behavioral activation and avoidance on depressive symptoms. Since depression seems to be characterized by gender differences, this study investigates these relations depending on gender. Furthermore, gender differences in symptoms profiles are assessed. These two aims tend to replicate results from the study of Wagener, Baeyens & Blairy (2016). Three hundreds and sixteen adults completed self-report scales centered on depressive symptoms (BDI-II) and behavioral activation and avoidance (BADS-SF). As in the initial study, our results show (1) a significant difference in symptomatology depending on gender for sadness and loss of interest in sex, (2) positive predictive values of behavioral avoidance on almost all depressive symptoms in both gender except for increase of sleep, (3) negative predictive values of behavioral activation on almost all depressive symptoms in both gender except for decrease of sleep and loss of interest in sex. The strengths of some of these relationships are different in gender in both study, but no consistent results were observed. Results support the notion that (1) depression is characterized by symptoms differences in function of gender and (2) behavioral activation and avoidance are two psychological processes to target in psychotherapy of depression. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEtude préliminaire de l’effet de l’activation comportementale sur les biais attentionnels envers l’information émotionnelle à valence positive et négative
Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Heeren, Alexandre et al

in Annales Médico-Psychologiques (2019)

Objectives: Behavioural activation improves mental health and psychological functioning, especially among patients with depression. Behavioural activation is associated with the improvement of several ... [more ▼]

Objectives: Behavioural activation improves mental health and psychological functioning, especially among patients with depression. Behavioural activation is associated with the improvement of several mechanisms, such as activation, avoidance, and environmental reward. Behavioural activation may also improve cognitive control abilities. Finally, studies on neurological changes suggested an improvement of the functioning of reward structures in response to positive stimuli after a BA treatment. Yet, uncertainty abounds regarding the putative mechanisms of behavioural activation. Prominent cognitive models of depression posit that attentional bias for negative and positive information may play an important role in the maintenance of a depressive mood. Inspired by these models and the results by the mentioned above, we investigated the impact of behavioural activation treatment for depression on attentional selectivity for sad and positive materials. We predicted that (1) attention to sad faces would be reduced after the intervention, (2) attention to happy faces would be enhanced after the intervention, and finally (3) the intervention would improve depressive symptomatology, activation, avoidance and environmental reward. Materials and method: Eight undergraduate students with medium to moderate depressive symptoms participated in a six-week behavioural activation intervention. A dot-probe task with happy and sad faces and self-report questionnaires focused on depression, activation, avoidance, and environmental reward were administered before and after the intervention. Results: Depression, avoidance, and environmental reward scores improved after treatment with large effect sizes. Behavioural activation likewise improves attentional bias for positive faces. However, there was no attentional bias for sad faces at either evaluation time. Conclusion: The preliminary nature of our findings notwithstanding, this study is the first to provide evidence of behavioural activation impact on attentional selectivity vis-à-vis positive material. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (8 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailTo combine a MOOC to a regular face-to-face course – A study of three blended pedagogical patterns
Defaweux, Valérie ULiege; Delbrassine, Daniel ULiege; Dozo, Björn-Olav ULiege et al

in Calise, Mauro; Delgado-Kloos, Carlos; Mongenet, Catherine (Eds.) et al Proceedings of Work in Progress Papers of the Research, Experience and Business Tracks at EMOOCs 2019 (2019)

Since 2016, the University of Liege (Belgium) has been developing MOOCs. To be funded, faculty willing to design a MOOC must commit to making their own local students benefit from this MOOC. The paper ... [more ▼]

Since 2016, the University of Liege (Belgium) has been developing MOOCs. To be funded, faculty willing to design a MOOC must commit to making their own local students benefit from this MOOC. The paper describes 3 ways teachers used to fulfil their obligation. In all cases, it went through the set-up of new blended instructional designs, whose variations are documented as “pedagogical patterns” candidates. This orderly, visual and comparative presentation of MOOC/on-campus-course junctions is relevant to lecturers in search for renewed teaching/learning practice and to staff development units supporting this pedagogical effort. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (13 ULiège)
Full Text
See detailEtude des liens entre l’activation comportementale, l’évitement comportemental et les symptômes de la dépression en fonction du genre : Une étude de réplication.
Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Blairy, Sylvie ULiege

Poster (2018, November 17)

INTRODUCTION: La dépression est un trouble très prévalent dont les conséquences sociétales en termes économiques, sociales et personnelles sont importantes (World Health Organization, 2017). Cette ... [more ▼]

INTRODUCTION: La dépression est un trouble très prévalent dont les conséquences sociétales en termes économiques, sociales et personnelles sont importantes (World Health Organization, 2017). Cette pathologie est associée à des différences de genre (Parker & Brotchie, 2010). Wagener et al. (2016) ont notamment montré des différences de genre dans les profils de symptômes rapportés (e.g., des scores plus élevés de tristesse, d'auto-critique chez les femmes, des scores plus élevés d'échecs passés et de perte de plaisir chez les hommes). Dans leur étude, les auteurs se sont également intéressés aux liens entre d’une part l’activation comportementale et l’évitement comportemental et d’autre part la présence d’une symptomatologie dépressive et ce, en tenant compte du genre. Leurs résultats suggèrent que l'évitement comportemental prédit positivement presque tous les symptômes dépressifs chez les femmes et les hommes tandis que l'activation comportementale prédit négativement presque tous les symptômes des deux genres. Notre objectif a été de répliquer les résultats de cette étude. MÉTHODE : 260 sujets tout-venants (165 femmes, 95 hommes) ont complété une échelle évaluant la symptomatologie dépressive (BDI-II) ainsi qu’une échelle évaluant l’activation comportementale et l’évitement comportemental (BADS-SF). RÉSULTATS: Comme dans l’étude initiale, les femmes rapportent des scores plus élevés de tristesse, d’indécision, d’augmentation de l’appétit et de perte d’intérêt pour le sexe. Cependant, nos résultats ne suggèrent pas des scores plus élevés pour les échecs passés et la perte de plaisir chez les hommes. Dans notre échantillon, l'évitement comportemental prédit positivement une majorité de symptômes dépressifs chez les femmes et les hommes, tandis que l'activation comportementale prédit négativement un ensemble de symptômes, mais pas une majorité. CONCLUSIONS: Les résultats seront discutés par rapport à l’étude initiale et aux implications cliniques actuelles: (1) pour souligner la pertinence de la combinaison d'outils d'évaluation spécifiques au genre; (2) souligner le besoin d'une intervention psychologique sur mesure. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÊtes-vous une personne active ou passive ? La réalité virtuelle pour identifier les facteurs en jeu dans cette prise de décision comportementale
Bolat, Filiz ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

L’activité physique est bénéfique pour la santé. Néanmoins, peu de personnes en pratique. A travers des immersions en réalité virtuelle, des processus cognitifs liés à la prise de décision face à des ... [more ▼]

L’activité physique est bénéfique pour la santé. Néanmoins, peu de personnes en pratique. A travers des immersions en réalité virtuelle, des processus cognitifs liés à la prise de décision face à des choix comportementaux sont étudiés. Plus précisément, cette étude vise à déterminer les facteurs individuels (par exemple, les croyances, intentions, motivation, …) et interpersonnels (par exemple, les normes sociales, …) favorisant l’adoption d’un comportement actif (i.e., prendre les escaliers) plutôt qu’un comportement sédentaire (i.e., prendre l’ascenseur). Des sujets tout-venants, âgés d’au moins 18 ans, ont été recrutés via une enquête en ligne (N = 23). Il leur est demandé de compléter des questionnaires évaluant les variables individuelles et interpersonnelles. Ensuite, les participants sont immergés à huit reprises dans un environnement virtuel. Lors de ces immersions, les participants ont pour objectif d’atteindre une salle de réunion. L’environnement immersif varie en fonction de différentes conditions (nombre de personnes qui prennent l’ascenseur/l’escalier, l’urgence, l’effort - 1er étage/3ème étage). Après l’immersion en réalité virtuelle, un entretien d’auto-confrontation est mené par l’expérimentatrice. Lors de cet entretien, basé sur un enregistrement vidéo de l’immersion, il est demandé au participant ce qui a guidé ses choix dans l’environnement. L’ensemble de ces résultats seront mis en relation avec les données individuelles recueillies lors de l’enquête en ligne. Ces résultats seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 94 (26 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailQuels sont nos choix par rapport à nos activités physiques quotidiennes ?
Hinderlich, Maria ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

Les croyances par rapport aux activités physiques de la vie quotidienne varient d'une personne à une autre. Cette étude mesure les relations entre différentes variables (i.e., urgence, accessibilité de ... [more ▼]

Les croyances par rapport aux activités physiques de la vie quotidienne varient d'une personne à une autre. Cette étude mesure les relations entre différentes variables (i.e., urgence, accessibilité de l’ascenseur, nombre d’étages pour atteindre l’objectif) et des choix comportementaux (i.e., prendre l’ascenseur ou les escaliers). L’influence de certaines variables intrapersonnelles (i.e., capacités physiques, niveau sportif, emploi) sur ces choix comportementaux est également mesurée. Une vingtaine de participants âgés de plus de 18 ans participeront à cette étude. Ils compléteront tous différents questionnaires auto-rapportés via une enquête en ligne. Ces échelles évaluent respectivement les capacités physiques des individus, leur niveau sportif ainsi que leur emploi. Ils seront ensuite immergés en réalité virtuelle. Lors de ces immersions, il sera demandé aux participants de réaliser différents choix comportementaux dans différents contextes variant en fonction de l’urgence de la situation, de l’accessibilité de l’ascenseur ou encore du nombre d’étages pour atteindre l’objectif (c-à-d, une salle de réunion au 1er ou au 3ème étage). Après ces immersions, les participants visionneront une vidéo de leurs immersions : il leur sera alors demander de commenter leurs choix et d’exprimer leurs ressentis. L’ensemble des résultats seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (14 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailNotre décision d’adopter un comportement actif peut-elle être influencée par des incitateurs ?
Menghi, Samantha ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

L’inactivité physique est un comportement de plus en plus répandu. Elle est un facteur de risque important pour de nombreuses maladies chroniques. Pourtant, notre environnement ne facilite pas, voire rend ... [more ▼]

L’inactivité physique est un comportement de plus en plus répandu. Elle est un facteur de risque important pour de nombreuses maladies chroniques. Pourtant, notre environnement ne facilite pas, voire rend difficile, l’adoption de comportement actif au quotidien. Cette étude vise à évaluer l’influence de différents incitateurs sur la décision à adopter un comportement actif. Ces incitateurs consistent en 1) des pas dessinés sur le sol qui mènent jusqu’à un escalier et 2) des messages positifs ou négatifs évoquant les bienfaits ou non de monter les escaliers. Des sujets tout-venants âgés de plus de 18 ans seront, à travers des immersions en réalité virtuelle, mis en présence d’invitations à adopter un comportement actif, c’est-à-dire monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur. Afin d’évaluer l’impact de ces incitateurs, en plus des immersions en réalité virtuelle, les participants ont complété différents questionnaires en ligne permettant de mesurer leur intention initiale à opter pour un comportement actif. Le premier questionnaire, basé sur la théorie de comportement planifié, explore les croyances liées à l’activité physique, aux attitudes et intentions de changement quant au fait de monter les escaliers ou non. Le deuxième questionnaire interroge l’activité physique quotidienne des participants. Les résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 69 (14 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEscaliers ou ascenseur ? Utilisation de la réalité virtuelle pour identifier les déterminants qui influencent notre décision
Miesse, Florence ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

Pratiquer de l’activité physique (par exemple, prendre systématiquement les escaliers plutôt que l’ascenseur) peut avoir de grands bénéfices sur la santé. Cette étude vise à identifier les variables qui ... [more ▼]

Pratiquer de l’activité physique (par exemple, prendre systématiquement les escaliers plutôt que l’ascenseur) peut avoir de grands bénéfices sur la santé. Cette étude vise à identifier les variables qui incitent des individus tout-venants à choisir une solution active (i.e., prendre les escaliers) ou passive (i.e., prendre l’ascenseur). Pour ce faire, deux sources de données seront utilisées : des questionnaires complétés en ligne et des immersions en réalité virtuelle. Les questionnaires permettront de récolter les informations sociodémographiques, le niveau d’activité physique (IPAQ) et les motivations à pratiquer de l’activité physique (ÉMAPS) des participants. Après avoir complété les questionnaires, les sujets seront répartis en deux groupes en fonction de leur familiarité avec le bâtiment ayant inspiré l’environnement virtuel : connaissance du bâtiment versus absence de connaissance. Ils seront ensuite immergés dans un environnement virtuel représentant ce bâtiment avec pour objectif d’atteindre une salle de réunion. Chaque participant sera immergé dans huit contextes aléatoires différents (escaliers visibles ou non, urgence de temps ou non, objectif au 1er ou au 3ème étage). Ces immersions seront enregistrées et revisionnées par le participant afin qu’il effectue pour chacune d’elles un exercice de « think aloud » et un exercice d’auto-confrontation qui nous permettront de connaitre ce qui a guidé son choix dans l’environnement (buts, pensées, ressentis, attentes). L’ensemble des résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (19 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe self-control prédit-il la marche au quotidien ?
Vangramberen, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege et al

Poster (2018, April)

La marche est la cible de nombreuses initiatives de promotion de la santé visant à augmenter l’activité physique. Toutefois, la compréhension des déterminants de ce comportement reste partielle. Le trait ... [more ▼]

La marche est la cible de nombreuses initiatives de promotion de la santé visant à augmenter l’activité physique. Toutefois, la compréhension des déterminants de ce comportement reste partielle. Le trait de self-control est lié à des réponses adaptatives dans des domaines variés dont des comportements de santé. Néanmoins, ce trait est encore peu étudié en relation avec la marche. Cette étude vise à investiguer l’impact du self-control sur la marche au quotidien, notamment sur le choix d’emprunter l’escalier plutôt que l’ascenseur. Les participants sont des adultes (18+) de la région liégeoise ne connaissant pas le bâtiment universitaire ayant servi de modèle pour créer l’environnement virtuel utilisé dans l’étude. La première partie de l’étude est composée de questionnaires en ligne concernant (i) le self-control et (ii) les activités physiques liées à la marche. La seconde partie de l’étude consiste en 8 immersions en réalité virtuelle. Un script vidéo assigne au sujet la tâche de se rendre à une réunion de travail dans un environnement décliné en deux possibilités : « escalier caché » versus « travaux dans l’escalier + escalier de chantier au milieu du hall ». Pour chaque configuration, quatre scénarios correspondant au croisement de deux variables sont présentés : 1) urgence versus pas d’urgence ; 2) réunion au 1er étage versus au 3ième étage. Dans chaque immersion, le sujet peut choisir d’emprunter soit l’ascenseur (= choix sédentaire), soit l’escalier (= choix actif). Les résultats de cette étude seront présentés et discutés lors du colloque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 73 (10 ULiège)
Full Text
See detailEffets comparés de l’activation comportementale et de la relaxation sur les symptômes dépressifs et divers processus psychologiques.
Lo Monte, Fabian ULiege; Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege et al

Conference (2017, June 02)

Intro : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ... [more ▼]

Intro : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ; Mazzucchelli et al., 2009). En testant les effets de l’AC sur une population d’étudiants en demande d’aide, (Krings et al., soumis) ont trouvé des effets bénéfiques du programme sur une série de processus psychologiques dysfonctionnels dans la dépression. Le but de la présente étude est de répliquer ces résultats en comparant les effets de l’AC à ceux de la relaxation, puisque Foret et al. (2012) ont montré l’efficacité de la relaxation pour aider des étudiants en difficulté. Méthode : Cinq étudiants universitaires en demande d’aide, souffrant de stress et/ou de symptômes dépressifs à un niveau sous-clinique, ont bénéficié d’un suivi individuel de 5 séances. Sur base d’une répartition aléatoire, 2 d’entre eux ont suivi un protocole d’AC, et les 3 autres ont suivi un protocole de relaxation. Des évaluations ont eu lieu avant le suivi (T0), à la fin du suivi (T1), et deux semaines plus tard (T2). Elles concernaient notamment les niveaux d’humeur dépressive et anxieuse, l’engagement dans des activités, l’anhédonie et les ruminations. Résultats : La récolte des données est actuellement en cours. Les résultats feront l’objet d’analyses statistiques de type Tau-U (parmi d’autres analyses), et un Reliable Change Index (RCI) sera aussi calculé. Discussion : Les résultats seront discutés lors du congrès. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (4 ULiège)
Full Text
See detailEffets comparés de l’activation comportementale et de la relaxation sur les symptômes dépressifs et divers processus psychologiques.
Lo Monte, Fabian ULiege; Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege et al

Poster (2017, June 01)

Intro : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ... [more ▼]

Intro : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ; Mazzucchelli et al., 2009). En testant les effets de l’AC sur une population d’étudiants en demande d’aide, (Krings et al., soumis) ont trouvé des effets bénéfiques du programme sur une série de processus psychologiques dysfonctionnels dans la dépression. Le but de la présente étude est de répliquer ces résultats en comparant les effets de l’AC à ceux de la relaxation, puisque Foret et al. (2012) ont montré l’efficacité de la relaxation pour aider des étudiants en difficulté. Méthode : Cinq étudiants universitaires en demande d’aide, souffrant de stress et/ou de symptômes dépressifs à un niveau sous-clinique, ont bénéficié d’un suivi individuel de 5 séances. Sur base d’une répartition aléatoire, 2 d’entre eux ont suivi un protocole d’AC, et les 3 autres ont suivi un protocole de relaxation. Des évaluations ont eu lieu avant le suivi (T0), à la fin du suivi (T1), et deux semaines plus tard (T2). Elles concernaient notamment les niveaux d’humeur dépressive et anxieuse, l’engagement dans des activités, l’anhédonie et les ruminations. Résultats : La récolte des données est actuellement en cours. Les résultats feront l’objet d’analyses statistiques de type Tau-U (parmi d’autres analyses), et un Reliable Change Index (RCI) sera aussi calculé. Discussion : Les résultats seront discutés lors du congrès. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (3 ULiège)
Full Text
See detailSymptômes dépressifs et processus psychologiques : Etude comparative des effets de l’activation comportementale et de la relaxation.
Lo Monte, Fabian ULiege; Krings, Audrey ULiege; Wagener, Aurélie ULiege et al

Poster (2017, May 20)

INTRODUCTION : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ... [more ▼]

INTRODUCTION : Des méta-analyses récentes ont montré que l’activation comportementale (AC) permet de diminuer de façon significative le niveau de dépression (Cuijpers et al., 2007 ; Ekers et al., 2014 ; Mazzucchelli et al., 2009). En testant les effets de l’AC sur une population d’étudiants en demande d’aide, (Krings et al., soumis) ont trouvé des effets bénéfiques du programme sur une série de processus psychologiques dysfonctionnels dans la dépression, dont les biais attentionnels. Le but de la présente étude est de répliquer ces résultats en comparant les effets de l’AC à ceux de la relaxation, puisque Foret et al. (2012) ont montré l’efficacité de la relaxation pour aider des étudiants en difficulté. MÉTHODE : Six étudiants universitaires en demande d’aide, souffrant de stress et/ou de symptômes dépressifs à un niveau sous-clinique, ont bénéficié d’un suivi individuel de 5 séances. Sur base d’une répartition aléatoire, 3 d’entre eux ont suivi un protocole d’AC, et les 3 autres ont suivi un protocole de relaxation. Des évaluations ont eu lieu avant le suivi (T0), à la fin du suivi (T1), et un mois plus tard (T2). Elles concernaient principalement les niveaux d’humeur dépressive et anxieuse, l’engagement dans des activités, la satisfaction environnementale et les biais attentionnels. RÉSULTATS ET DISCUSSION : La récolte des données est actuellement en cours. Les résultats seront discutés lors du congrès. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDepression is a heterogeneous condition: A cluster-analysis approach
Wagener, Aurélie ULiege; Baeyens, Céline; Van der Linden, Martial ULiege et al

Poster (2017, March 24)

The heterogeneity of depression (i.e., symptomatology profiles, treatment responsiveness) is more and more evidenced. From a clinical perspective, having a clearer overview of the symptoms’ heterogeneity ... [more ▼]

The heterogeneity of depression (i.e., symptomatology profiles, treatment responsiveness) is more and more evidenced. From a clinical perspective, having a clearer overview of the symptoms’ heterogeneity of depression will help (1) to deeper understand its underlined psychological processes and (2) to tailor clinical treatments (i.e., psychological interventions and/or antidepressant medications). In order to so, an effort to determine subtypes of depression has been developed through a cluster-analysis approach. Andreasen et al. (1980) identified three clusters of depressed patients based on the Schedule for Affective Disorders and Schizophrenia; Schacht et al. (2014) evidenced five clusters based on the Hamilton Depression Rating Scale (i.e., lack of insight, sleep/sexual/somatic, typical MDD, gastrointestinal/weight loss, mild MDD); Hybels et al. (2012) found three clusters of depressive patients based on the Center for Epidemiologic Studies-Depression Scale in community seniors; and Guidi et al. (2011) found two clusters of depressives in medically ill patients based on the Structured Clinical Interview for DSM-IV (i.e., depressed somatizers, irritable/anxious depression). The current study aims at replicating and extending these previous findings in adults presenting depressive symptoms through a cluster-analysis approach. Unlike previous studies, the highlighting of the clusters will be based on the most frequently used assessment of depression, the Beck Depression Inventory-Second Edition (BDI-II). Further, the definition of the clusters will be based on the presence of the depressive symptoms rather than on their severity because symptoms’ severity on the BDI-II can be misrepresentative of the phenomenology of depressive symptoms’ clusters. A sample of 619 adults from community and mental healthcare centers has been recruited. Inclusion criteria were as follows: being a French-speaking adult aged between 18 and 60 years and presenting at least five symptoms on the BDI-II, irrespective of their severity. Data grouping was achieved through a combination of hierarchical (Ward’s method with squared Euclidian distance measurement) and nonhierarchical procedures (K-means cluster analysis), as recommended by recent theoretical trends. A six-cluster solution was evidenced: heavy sleepers (high levels of tiredness, loss of energy and increase of sleep), cognitive depressives (high levels of pessimism, past failures, guilty feelings, self-dislike and worthlessness), affective-somatic depressives (high levels of affective symptoms - loss of interest and pleasure - and somatic symptoms - increase of appetite and sleep, irritability), mild depressives (mild levels of all symptoms), sleepless depressives (high levels of decrease of sleep and tiredness), typical depressives (high levels of all symptoms). Results evidenced the heterogeneity of depressive symptoms, as six different clusters of depressive adults have been found. Two of the clusters identified in the current study are similar to two clusters identified by Schacht et al. (2014) (sleepless depressives are similar to the cluster “sleep/sexual/somatic” because their profile are highly characterized by symptoms related to insomnia and tiredness; mild depressives are similar to the cluster “mild MDD/symptoms” because their profile are characterized by low to average levels on all symptoms). The take-home message of this study is that depression is a heterogeneous condition. Consequently, it is necessary to consider this heterogeneity in order to tailor the psychological intervention. [less ▲]

Detailed reference viewed: 235 (24 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailA non-randomized comparison study of self-hypnosis, yoga and cognitive behavioral therapy to reduce emotional distress in breast cancer patients
BRAGARD, Isabelle ULiege; Etienne, Anne-Marie ULiege; Faymonville, Marie-Elisabeth ULiege et al

in International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis (2017), 65(2), 189-209

Detailed reference viewed: 194 (44 ULiège)