References of "Vincke, Grégoire"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : une méthode, un outil, un public varié ! Retour sur une première année d’expérience.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie ULiege et al

Conference (2017, November)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux Etats-Unis dans de grandes universités, ces ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux Etats-Unis dans de grandes universités, ces cours en ligne accessibles gratuitement laissent espérer une démocratisation maximale des savoirs. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux 500 étudiants de première année d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant e-learning et présentiel (Multon et al., 2015). Forte de cette expérience réussie, notre équipe a réalisé un MOOC qui fait partie intégrante du cursus de nos étudiants depuis cette année et qui répond à la volonté de partager nos ressources numériques avec un public plus large. <br />Ce MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » est découpé en un module introductif suivi de 5 modules dédiés aux 5 familles de tissus biologiques. Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et ainsi de mieux correspondre aux objectifs ou motivations de chacun. La première session, hébergée sur la plate-forme FUN (France Université Numérique), s’est déroulée sur 6 semaines à partir de février 2017. <br />Chaque module du MOOC comprend des vidéos réalisées par l’équipe enseignante. Leur contenu est illustré de schémas construits au fur et à mesure des explications ou encore de liens avec l’anatomie. Les apprenants sont invités à manipuler un microscope virtuel pour explorer des lames histologiques digitalisées sur lesquelles un parcours balisé de questions/réponses est proposé. D’autres activités interactives et ludiques telles que des quiz (avec corrections détaillées personnalisées), la recherche d’intrus ou la réalisation de devoirs corrigés par des pairs permettent de tester et renforcer ses connaissances. A l’issu de chaque module, les apprenants ont la possibilité de réaliser des activités certificatives. L’obtention de 70% à chacune donne lieu à une attestation de suivi avec succès du MOOC. <br />Notre MOOC a attiré 5250 personnes issues de 82 pays. Un sondage à l’inscription (n=841) indique que 42% sont des étudiants et 41% ont une activité professionnelle. Un forum actif a permis de nombreux échanges entre apprenants ou avec l’équipe pédagogique (170 fils de discussion). De nombreux participants ont souligné les aspects didactique, accessible, dynamique et captivant du MOOC. Nos étudiants ont également apprécié la possibilité de travailler où et quand ils le souhaitaient tout en étant guidés par la structure des différents modules. Nos premières données montrent que 32% des apprenants ont utilisé le microscope virtuel et que 20% se sont engagés dans les activités certificatives, la moitié d’entre eux les ayant réussies. <br />En conclusion, la première édition de ce MOOC francophone a su intéresser un vaste public et les premiers retours semblent indiquer sa satisfaction. Dix pourcents des participants ont obtenu l’attestation finale, la moyenne se situant généralement autour de 5% pour les autres MOOC (Oliveri, 2016). Un sondage de fin de cours est actuellement analysé, il nous permettra d’étudier le ressenti des apprenants sur les différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 82 (29 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn « Massive Open Online Course » (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie : le grand écart entre son intégration dans l’enseignement universitaire et l’intérêt du grand public.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie et al

Conference (2017, October)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formations en ligne massives ouvertes à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence artificielle dispensé par l’université de Stanford, ces cours en ligne accessibles gratuitement font miroiter la possibilité d’une démocratisation maximale des savoirs. A ce titre, les MOOC bénéficient des innovations issues du Web 2.0 : ils tirent le meilleur de la rencontre entre les nouveaux usages induits par les réseaux sociaux et les apports de la pédagogique active. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux 500 étudiants de première année d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant e-learning et présentiel (Multon et al., 2015). Forte de cette expérience réussie, notre équipe a réalisé un MOOC faisant partie intégrante du cursus de nos étudiants et qui répond à la volonté de partager nos ressources numériques avec un public plus large. Ce MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain » est dédié à l’étude des 5 familles de tissus biologiques. Deux parcours pédagogiques permettent d’approfondir différemment la matière et ainsi de mieux correspondre aux objectifs ou motivations de chacun. La première session, hébergée sur la plate-forme FUN (France Université Numérique), s’est déroulée en 6 semaines à partir de février 2017. Au travers de vidéos explicatives contenant des dessins construits au fur et à mesure et des liens avec l’anatomie suivie d’activités interactives telles que la manipulation d’un microscope virtuel, de nombreux quiz et d’activités réalisées avec les pairs, les participants seront capables de reconnaître les différents types cellulaires et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. A l’issu de chaque module, les apprenants ont la possibilité de réaliser des activités certificatives. L’obtention de 70% à chacune donne lieu à une attestation de suivi avec succès du MOOC. Notre MOOC a attiré 5250 personnes issues de 82 pays. Un sondage à l’inscription (n=841) indique que 42% sont des étudiants et 41% ont une activité professionnelle. Un forum actif a permis de nombreux échanges entre apprenants ou avec l’équipe pédagogique (170 fils de discussion). De nombreux participants ont souligné les aspects didactique, accessible, dynamique et captivant du MOOC. Nos étudiants ont apprécié la possibilité de travailler où et quand ils le souhaitaient tout en étant guidés par la structure des différents modules. Nos premières données montrent que 32% des apprenants ont utilisé le microscope virtuel et que 20% se sont engagés dans les activités certificatives, la moitié d’entre eux les ayant réussies. En conclusion, la première édition de ce MOOC francophone a intéressé un vaste public. Dix pourcents des participants ont obtenu l’attestation finale, la moyenne se situant généralement autour de 5% pour les autres MOOC (Oliveri, 2016). Un sondage final est actuellement analysé, il nous permettra d’étudier le ressenti des apprenants sur les différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 101 (19 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMassivement histologique : entre continuité et (r)évolution pédagogique. Lancement du premier Massive Open Online Course (MOOC) sur des travaux pratiques en Histologie à destination de nos étudiants mais aussi du grand public.
Multon, Sylvie ULiege; Pesesse, Laurence ULiege; Weatherspoon, Alodie ULiege et al

Poster (2017, March)

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formation en ligne massive ouverte à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence ... [more ▼]

L’acronyme anglophone MOOC désigne les « Massive Open Online Courses » que l’on pourrait traduire par « formation en ligne massive ouverte à tous ». Nés aux États-Unis avec un programme sur l’intelligence artificielle dispensé par l’université de Stanford, ces cours en ligne accessibles gratuitement font miroiter la possibilité d’une démocratisation maximale des savoirs. A ce titre, les MOOC bénéficient des innovations issues du Web 2.0 : ils tirent le meilleur de la rencontre entre les nouveaux usages induits par les réseaux sociaux et les apports de la pédagogique active. Ces cinq dernières années, nous avons dispensé les travaux pratiques en Histologie aux premières années d’étude de la faculté de Médecine de l’Université de Liège par une méthodologie hybride alliant les bénéfices d’un enseignement à distance et ceux de séances menées en face-à-face (Multon et al., 2015). Notre dispositif d’auto-apprentissage invite chaque année plus de 500 étudiants à parcourir plusieurs coupes d’organes digitalisées afin de découvrir les structures histologiques pointées par des balises interactives pour chaque grande famille de tissus. La mise en ligne d’un MOOC dédié aux travaux pratiques d’Histologie s’inscrit dans une suite logique de nos activités avec une volonté de donner accès à nos ressources numériques à un public plus large. « Découvrir les tissus fondamentaux du corps humain en explorant par vous même des lames histologiques au microscope », tel est le programme de notre MOOC intitulé « Introduction à l’histologie, exploration des tissus du corps humain ». Celui-ci a débuté en février 2017 et est hébergé sur la plate-forme FUN encadrée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du ministère français (https://www.fun-mooc.fr/courses/ulg/108001/session01/about). Ce MOOC s’adresse à un public large : aux étudiants ou futurs étudiants dans le domaine médical, paramédical ou scientifique, aux enseignants, chercheurs, professionnels dans le secteur de la santé, décideurs dans le domaine de l’éducation ou de la santé ou simplement aux curieux désireux de comprendre à partir de quoi le corps humain est construit. Deux parcours pédagogiques permettant d’approfondir différemment la matière sont proposés pour correspondre au mieux aux objectifs ou motivations de chacun. Au travers de vidéos explicatives contenant des dessins réalisés sous vos yeux et des liens avec l’anatomie suivie d’activités interactives telles que la manipulation d’un microscope virtuel, de nombreux quiz et d’activités réalisées avec les pairs, les participants seront capables de reconnaître les différents types de cellules et tous les éléments qui les entourent afin de comprendre comment ils s’organisent entre eux pour former des tissus aux fonctions spécifiques. Une recherche est actuellement en cours sur l’étude des traces d’activités des participants au MOOC en fonction du parcours pédagogique choisi afin d’évaluer notamment l’impact des différentes composantes de l’expérience d’apprentissage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 122 (28 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMettre en place des « tableaux » de bord dans l’étude de l’histologie – Une exploration du potentiel pédagogique des traces d’apprentissage
Verpoorten, Dominique ULiege; Vincke, Grégoire ULiege; Pesesse, Laurence ULiege et al

Conference (2016, June 06)

La communication synthétise les résultats d'un questionnaire visant à estimer les attentes d'enseignants en histologie en matière de visualisations de traces d'apprentissage laissées par leurs étudiants ... [more ▼]

La communication synthétise les résultats d'un questionnaire visant à estimer les attentes d'enseignants en histologie en matière de visualisations de traces d'apprentissage laissées par leurs étudiants lorsqu'ils travaillent avec un outil spécialisé (Cytomine) permettant une interaction avec des coupes histologiques numérisées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 63 (23 ULiège)
Full Text
See detailConduire un projet techno-pédagogique avec trois universités francophones belges
Vincke, Grégoire ULiege; Marée, Raphaël ULiege; Wehenkel, Louis ULiege et al

Poster (2015, November 10)

L’imagerie numérique devient omniprésente dans beaucoup de métiers, dont ceux de la médecine. Sa montée en puissance questionne l’université quant à la meilleure manière d’entraîner les étudiants à lire ... [more ▼]

L’imagerie numérique devient omniprésente dans beaucoup de métiers, dont ceux de la médecine. Sa montée en puissance questionne l’université quant à la meilleure manière d’entraîner les étudiants à lire, interpréter, comparer, contextualiser et discuter ces ressources inédites. A l’université, ces compétences s’acquièrent principalement, aux premiers stades de la formation, dans les cours d’histologie. Dans ce contexte, l’IFRES a initié un projet wallon (Appel Germaine Tillion / Convention n°1318185 http://histoweb.ifres.ulg.ac.be ) dont l’objectif est la transformation de la plate-forme logicielle wallonne Cytomine – http://cytomine.be une solution Web existante d'échange, de visualisation, d'annotation et d’analyse collaborative semi-automatique d'images numérisées – en un système d’activités pédagogiques tirant parti des initiatives partielles existant chez les partenaires et des évolutions techniques les plus récentes. Le projet HistoWeb travaille à cette transformation en s’appuyant, au plan conceptuel, sur l’exploration de la notion d’« écologie d’apprentissage ». Le projet compte parmi ses partenaires 3 universités (ULB, UNamur, Liège) et exige donc de chercher un équilibre entre des développements techno-pédagogiques susceptibles de les intéresser tous et des développements spécifiques et en prise avec les écologies d’apprentissage propres à chaque institution. Le poster présente les manières choisies par l’IFRES pour coordonner l'ensemble du projet, travaillant tantôt individuellement tantôt collectivement avec les différents partenaires. Le poster aura un mot par ailleurs sur la collaboration entre pédagogues et développeurs informatiques. En effet, l’IFRES, sur toute la durée du projet est appelé à travailler avec une équipe de recherche (Systmod) dépourvue de familiarité avec les leviers de l’enseignement et de l’apprentissage. Il évoquera aussi les collaborations espérées d’un passage en Open source. Le poster pourra apporter des éclairages aux questions : - qu’entend-on précisément par collaboration lorsqu’il s’agit de mener de la « recherche » dans un contexte académique ? Il sera ici question de cet équilibre entre convergence et différentiation. - Qui est susceptible de se développer professionnellement ? Les bénéfices tirés du projet par les uns et les autres au niveau pédagogique seront ici évoqués. [less ▲]

Detailed reference viewed: 105 (23 ULiège)
Full Text
See detailHistoWeb - Toward a new learning ecology for histology
Vincke, Grégoire ULiege; Marée, Raphaël ULiege; Wehenkel, Louis ULiege et al

Conference (2014, December 16)

HistoWeb targets the transformation of the professional tool Cytomineinto a comprehensive and innovative teaching platform, valuing the notions of learning ecology and new learning dimensions seeking for ... [more ▼]

HistoWeb targets the transformation of the professional tool Cytomineinto a comprehensive and innovative teaching platform, valuing the notions of learning ecology and new learning dimensions seeking for lifelong competencies. The poster was released at the Digital Learning round table, organized by the European Commission around H2020 funding instruments and call 2 "ICT-20 Technologies for better human learning" [less ▲]

Detailed reference viewed: 104 (31 ULiège)
Full Text
See detailHistoWeb - Transforming a professional bioimages platform into a learning tool for histology
QUATRESOOZ, Pascale ULiege; Defaweux, Valérie ULiege; Rollus, Loïc ULiege et al

Scientific conference (2014, October 30)

In 2012, medical studies in Belgium has undergone an important reform that leads to a rocketing rise of the number of students. The University of Liège took this renewed context as an opportunity to ... [more ▼]

In 2012, medical studies in Belgium has undergone an important reform that leads to a rocketing rise of the number of students. The University of Liège took this renewed context as an opportunity to thoroughly revamp its teaching methods in histology, extending CYTOMINE [1] (http://cytomine.be : a web-based, image storage, annotation, and analysis platform) with new pedagogical features. [less ▲]

Detailed reference viewed: 112 (36 ULiège)