References of "Morales, Jorge"
     in
Bookmark and Share    
See detailIntroduction
Corswarem, Emilie ULiege; Colin, Marie-Alexis; Morales, Jorge ULiege et al

in Colin, Marie-Alexis; Morales, Jorge; Elisseche, Charles-Yvan (Eds.) et al Pratiques culturelles et espaces religieux nationaux (Italie et anciens Pays-Bas, XVIe-XVIIe siècles) (in press)

Detailed reference viewed: 40 (13 ULiège)
See detailPratiques culturelles et espaces religieux nationaux (Italie et anciens Pays-Bas, XVIe-XVIIe siècles)
Corswarem, Emilie ULiege; Colin, Marie-Alexis; Morales, Jorge ULiege et al

Book published by Revue de la Société Belge de Musicologie - A soumettre en 2019 auxdites presses (in press)

Detailed reference viewed: 30 (8 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’Église des Piémontais à Rome au début du XVIIe siècle. Les “musiques extraordinaires” d’une nation composite
Morales, Jorge ULiege

in Revue Belge de Musicologie (in press), 73

Cet article présente les premiers résultats des recherches archivistiques sur la vie musicale de l’Église nationale des Piémontais à Rome. La construction de cette église va de pair avec la construction ... [more ▼]

Cet article présente les premiers résultats des recherches archivistiques sur la vie musicale de l’Église nationale des Piémontais à Rome. La construction de cette église va de pair avec la construction de l’identité et l’affirmation politique d’un duché qui, de « territoire tampon, devient un État intermédiaire » . Cette contribution permet d’examiner les transferts de sacralité qui s’opèrent entre le duché de Piémont-Savoie et la Ville éternelle, la manière dont cette église devient le théâtre de l’affirmation politique et sociale de la famille de Savoie, mais également la circulation des musiciens locaux et venus d’ailleurs qui font de l’église de la nation piémontaise un laboratoire de l’identité savoyarde à Rome. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (0 ULiège)
See detailLes formes sonores du politique : pratiques musicales et espaces urbains. Le cas des cardinaux Alessandro d’Este et Maurice de Savoie à Rome (1620-1627)
Morales, Jorge ULiege

Conference (2019, June 27)

Grands mélomanes et protecteurs de musiciens méconnus, les princes-cardinaux Alessandro d’Este (1568-1624) et Maurice de Savoie (1593-1657) occupent une place toute particulière dans le paysage culturel ... [more ▼]

Grands mélomanes et protecteurs de musiciens méconnus, les princes-cardinaux Alessandro d’Este (1568-1624) et Maurice de Savoie (1593-1657) occupent une place toute particulière dans le paysage culturel romain entre 1620 et 1627. En effet, ces prélats ont contribué à façonner la géographie urbaine, sociale et musicale de Rome à travers les espaces de sociabilité qu’ils ont créés ou fréquentés (palais, chapelles, églises, places, jardins ou encore villégiatures). Ces lieux étaient le théâtre d’une vaste activité musicale et culturelle grâce à laquelle se nouaient réseaux ecclésiastiques et réseaux séculiers dans un but d’affirmation politique, sociale et de l’identité nobiliaire. Ces cardinaux ont ainsi favorisé la production d’événements artistiques, miroirs de leur magnificence, ainsi qu’une circulation musicale singulière (musiciens, répertoires et styles musicaux, instruments de musique) entre leurs nations d’origine et la Ville éternelle. La présente communication propose d’étudier les significations culturelles et sociopolitiques des pratiques musicales qui s’inscrivent dans l’espace urbain. Pratiques musicales que l’on peut comprendre en tant qu’expérience musicale collective insérée dans un dispositif politique. Notre hypothèse est que l’expérience musicale, plus que les autres arts, dépasse sa fonction ornementale, qu’elle est partie prenante et agissante dans le « Grand théâtre du monde ». Ainsi, cette approche, à l’intersection de l’histoire sociale et de l’histoire culturelle, vise à penser l’histoire de la musique comme celle de l’influence sociale des évolutions des formes culturelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (1 ULiège)
See detailMusic and the Identity Process: the National Churches in Rome and their Networks in the Early Modern Period
Corswarem, Emilie ULiege; Berti, Michela; Morales, Jorge ULiege

Book published by Brepols (2019)

Cet ouvrage à vocation monographique prend ses distances avec le modèle de l'ouvrage collectif. Il est le résultat d'un vaste projet de recherche visant d'une part à examiner et à formaliser le modèle d ... [more ▼]

Cet ouvrage à vocation monographique prend ses distances avec le modèle de l'ouvrage collectif. Il est le résultat d'un vaste projet de recherche visant d'une part à examiner et à formaliser le modèle d'organisation musical commun aux églises nationales romaines et d'autre part à investiguer les modes d’expression privilégiés d’appartenance à une même entité « nationale ». Il est le résultat d'un travail s'articulant en étroite connexion avec des spécialistes issus de nombreux pays. [less ▲]

Detailed reference viewed: 50 (9 ULiège)
See detailSigismondo D’India et ses mondes. Un compositeur italien d’avant-garde, histoire et documents
Morales, Jorge ULiege

Book published by Brepols (2019)

Cet ouvrage analyse le parcours artistique et présente une traduction analytique de toutes les traces écrites connues portant sur l’œuvre et la carrière musicale d’un compositeur majeur de l’époque de ... [more ▼]

Cet ouvrage analyse le parcours artistique et présente une traduction analytique de toutes les traces écrites connues portant sur l’œuvre et la carrière musicale d’un compositeur majeur de l’époque de Monteverdi, Sigismondo D’India (c. 1582-c. 1629), depuis l’Italie méridionale de ses origines jusqu’à son séjour à Rome et à Modène, où le musicien acheva son existence. En étudiant les villes, les cours, les princes protecteurs, les dédicataires et les lieux destinés à la musique, chacun des chapitres suit une étape de la carrière de D’India et redonne vie aux mondes de ce compositeur italien d’avant-garde. Apparaissent alors les thématiques du voyage, de l’identité nobiliaire et du croisement, lesquelles permettent de penser l’histoire de la musique comme une histoire à la fois des pratiques culturelles et de l’expérience musicale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (1 ULiège)
See detailIl Mundo alla roversa, un opéra baroque de Baldassare Galuppi
Morales, Jorge ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Detailed reference viewed: 17 (2 ULiège)
See detailCatherine Kintzler un esprit des Lumières au XXIe siècle. Entre pensée musicale et pensée politique
Morales, Jorge ULiege

in Leclercq, Jean (Ed.) Actes de la journée d’études avec Catherine Kintzler à l’Académie royale de Belgique (25 septembre 2018) (2019)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChronique musicale 2018
Morales, Jorge ULiege

in Seizieme Siecle (2019), 15

Detailed reference viewed: 17 (0 ULiège)
Peer Reviewed
See detailSigismondo D’India et la cour de Turin (1611-1623). La transformation musicale du duché de Piémont-Savoie
Morales, Jorge ULiege

in Santarelli, Cristina (Ed.) Subsidia musicologica 2 (2019)

Sigismondo D’India (c. 1583-1629) est l’un des plus grands compositeurs de l’époque de Claudio Monteverdi Cet essai se concentre sur les rapports du musicien avec la cour de Turin entre 1611 et 1623 ... [more ▼]

Sigismondo D’India (c. 1583-1629) est l’un des plus grands compositeurs de l’époque de Claudio Monteverdi Cet essai se concentre sur les rapports du musicien avec la cour de Turin entre 1611 et 1623, c’est-à-dire à partir du moment où le musicien est engagé comme maître de musique de la Chambre du duc Charles-Emmanuel de Savoie jusqu’à son départ pour Rome et pour Modène. Analyser les rapports de D’India avec la cour de Savoie équivaut à soulever plusieurs questions : le rôle des personnages intermédiaires dans la circulation des musiciens, l’importance des princes protecteurs comme moteurs du transfert et de l’innovation musicales, enfin la transformation du paysage musical d’une cour hybride et plus largement d’un duché excentré. Ce n’est pas un hasard si D’India a animé et transformé pendant douze ans la vie musicale d’une cour particulièrement composite. Ne fallait-il pas un musicien singulier pour transformer l’expérience musicale d’une cour excentrique ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’arrivée de Christine de France à Turin (1620) et le renouveau musical de la cour
Morales, Jorge ULiege

in Studi Piemontesi (2019), 48(1),

La figure de Christine de France (1606-1663), fille d’Henri IV et de Marie de Médicis, sœur de Louis XIII, fait l’objet d’un regain d’intérêt récent de la part des historiens. Le présent article se ... [more ▼]

La figure de Christine de France (1606-1663), fille d’Henri IV et de Marie de Médicis, sœur de Louis XIII, fait l’objet d’un regain d’intérêt récent de la part des historiens. Le présent article se concentrera sur le moment où la princesse arrive à Turin (en mars 1620) après son mariage à Paris (en février 1619) avec le prince du Piémont Victor-Amédée de Savoie – fils du duc Charles-Emmanuel Ier. Il se concentrera dans un premier temps sur trois spectacles représentés lors de l’arrivée de Christine de France dans le Piémont : l’Arion, le Roger libéré et la Vertu héroïque. Une deuxième partie portera sur les fêtes princières données à la Vigna du cardinal de Savoie, lieu fréquenté par la princesse. Enfin, une troisième partie montrera, à travers les célébrations pour l’anniversaire du duc et de Madama Reale, quelques exemples d’hybridation franco-turinoise. L’analyse de l’imbrication entre espace urbain, spectacle musical et politique dévoile ainsi une autre facette de la grammaire de l’identité de la cour de Turin. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (0 ULiège)
See detailLa flûte enchantée de Mozart ». Mise en scène de Romeo Castellucci
Morales, Jorge ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Detailed reference viewed: 15 (1 ULiège)
See detailMusical practices and identity. The story of the Roman sojourn (1623-1627) of Maurice of Savoy, crown-cardinal of France
Morales, Jorge ULiege

in Corswarem, Emilie; Berti, Michela (Eds.) Music and the Identity Process : the National Churches in Rome in the Early Modern Period (2018)

Les cardinaux de couronne avaient pour fonction de défendre et de représenter les intérêts d’un État étranger auprès de la Curie. Cette activité leur conférait une place centrale et particulière dans le ... [more ▼]

Les cardinaux de couronne avaient pour fonction de défendre et de représenter les intérêts d’un État étranger auprès de la Curie. Cette activité leur conférait une place centrale et particulière dans le complexe réseau diplomatique, ecclésiastique et nobiliaire romain. À travers l’étude de quelques cas, nous examinerons leur rôle culturel en tant qu’organisateurs de fêtes et de cérémonies, manifestations essentielles à leur promotion sociale, événements où s’exerçaient les pratiques musicales et lieux d’expression de l’identité nationale. L’analyse de ces marqueurs identitaires nous permettra de vérifier l’existence d’une double culture ainsi que la construction d’un modèle de cardinal protecteur national à la cour de Rome, « grand théâtre du monde ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (2 ULiège)
See detailSigismondo d'India
Morales, Jorge ULiege

in Armetta, Francesco (Ed.) Dizionario enciclopedico dei pensatori e dei teologi di Sicilia. Dalle origini al sec. XVIII, 12 vols. vol. IV (2018)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChronique musicale 2017
Morales, Jorge ULiege

in Seizieme Siecle (2018), XIV

Detailed reference viewed: 19 (0 ULiège)
See detailDevoirs d'histoire de la musique XVIIe siècle
Morales, Jorge ULiege

Learning material (2018)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULiège)
See detailPratiche musicali e identità. Chiese nazionali e cardinali della corona a Roma in epoca barocca
Corswarem, Emilie ULiege; Berti, Michela; Morales, Jorge ULiege

Conference (2017, February 21)

Questa conferenza a tre voci tratterà di istituzioni e personalità che, per loro natura, si presentano come un campo di studi particolarmente adeguato a indagare il fenomeno del processo identitario ... [more ▼]

Questa conferenza a tre voci tratterà di istituzioni e personalità che, per loro natura, si presentano come un campo di studi particolarmente adeguato a indagare il fenomeno del processo identitario nazionale attraverso le pratiche musicali, cerimoniali e festive. Le chiese nazionali sono un tipo di istituzione esistente non solo a Roma ; tuttavia, è solo nella Città pontificia che arrivano a ricoprire un ruolo non solo religioso, ma anche politico e simbolico della nazione rappresentata. Inoltre, alcune di esse figurano tra i centri musicali più attivi della città. La loro doppia fedeltà – al Pontefice in loco e al sovrano distante – è anche foriera di una doppia cultura : le cerimonie delle chiese nazionali da una parte rispondevano all’esigenza di farsi comprendere da un auditorio romano, dall’altra avevano la funzione di momento di raccoglimento dei connazionali. Anche le figure legate a queste istituzioni si trovavano ad agire tra questa doppia tensione. I cardinali della corona avevano la funzione di rappresentare e difendere gli interessi di uno Stato straniero presso la Curia. Questa attività gli conferiva un posto centrale e specifico nella complessa rete diplomatica, ecclesiastica e nobiliare romana. Attraverso lo studio di alcuni casi, esamineremo il loro ruolo culturale in qualità di organizzatori di feste e cerimonie, luoghi di espressione di identità nazionale e manifestazioni essenziali alla loro promozione sociale, eventi durante i quali si esercitavano le pratiche musicali. L’analisi di questi indizi identitari ci permetterà di verificare l’esistenza di una doppia cultura così come della costruzione di un modello di cardinali protettori nazionali nella corte di Roma, gran teatro del mondo. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (5 ULiège)
See detailPratiche musicali e identità. Chiese nazionali e cardinali della corona a Roma in epoca barocca
Morales, Jorge ULiege

Conference given outside the academic context (2017)

Questa conferenza a tre voci tratterà di istituzioni e personalità che, per loro natura, si presentano come un campo di studi particolarmente adeguato a indagare il fenomeno del processo identitario ... [more ▼]

Questa conferenza a tre voci tratterà di istituzioni e personalità che, per loro natura, si presentano come un campo di studi particolarmente adeguato a indagare il fenomeno del processo identitario nazionale attraverso le pratiche musicali, cerimoniali e festive. Le chiese nazionali sono un tipo di istituzione esistente non solo a Roma ; tuttavia, è solo nella Città pontificia che arrivano a ricoprire un ruolo non solo religioso, ma anche politico e simbolico della nazione rappresentata. Inoltre, alcune di esse figurano tra i centri musicali più attivi della città. La loro doppia fedeltà – al Pontefice in loco e al sovrano distante –è anche foriera di una doppia cultura : le cerimonie delle chiese nazionali da una parte rispondevano all’esigenza di farsi comprendere da un auditorio romano, dall’altra avevano la funzione di momento di raccoglimento dei connazionali. Anche le figure legate a queste istituzioni si trovavano ad agire tra questa doppia tensione. I cardinali della corona avevano la funzione di rappresentare e difendere gli interessi di uno Stato straniero presso la Curia. Questa attività gli conferiva un posto centrale e specifico nella complessa rete diplomatica, ecclesiastica e nobiliare romana. Attraverso lo studio di alcuni casi, esamineremo il loro ruolo culturale in qualità di organizzatori di feste e cerimonie, luoghi di espressione di identità nazionale e manifestazioni essenziali alla loro promozione sociale, eventi durante i quali si esercitavano le pratiche musicali. L’analisi di questi indizi identitari ci permetterà di verificare l’esistenza di una doppia cultura così come della costruzione di un modello di cardinali protettori nazionali nella corte di Roma, gran teatro del mondo. [less ▲]

Detailed reference viewed: 40 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe prince-cardinal Maurice de Savoie et les arts. Une esthétisation de l’identité nobiliaire au palais Orsini de Montegiordano à Rome
Morales, Jorge ULiege

in Seizieme Siecle (2016), 12

La Rome des premières décennies du XVIIe siècle peut être considérée comme le centre culturel le plus influent de la péninsule italienne. C’est dans ce contexte qu’il convient d’étudier le séjour romain ... [more ▼]

La Rome des premières décennies du XVIIe siècle peut être considérée comme le centre culturel le plus influent de la péninsule italienne. C’est dans ce contexte qu’il convient d’étudier le séjour romain (1623-1627) du prince-cardinal Maurice de Savoie (1593-1657) qui s’installe au palais Orsini de Montegiordano en 1623 où il mène une vie marquée par la splendeur, la libéralité et la magnanimité. Le prélat a su également créer des espaces prestigieux pour sa promotion culturelle et politique. En effet, à cette époque, se tiennent les réunions de l’Académie des Desiosi créée par le cardinal, véritable laboratoire artistique et intellectuel, miroir d’une nouvelle ère politique et culturelle au début du pontificat d’Urbain VIII. Le cardinal Maurice cherche à reproduire la vie artistique et culturelle qui régnait dans sa Vigna à Turin à partir de 1621 et jusqu’à son départ pour la Ville éternelle. Cette volonté de « transplantation » a favorisé la circulation et la protection d’artistes, renforcé son rôle politique et sa renommée à la cour de Rome et a également contribué à forger son identité nobiliaire : celle de prince-cardinal. À l’aide de documents d’archive, nous tenterons de donner un nouvel éclairage sur l’ambiance culturelle du palais, faite de controverses intellectuelles, discours, dîners, banquets, fêtes, célébrations, fables, comédies, ballets et concerts, et où musiciens, peintres, poètes et autres artistes côtoyaient comtes, ducs et cardinaux. L’Académie des Desiosi et le palais de Montegiordano sont donc les centres principaux d’expression de la magnanimité du cardinal de Savoie pendant son séjour romain. C’est ainsi que musique, art et poésie dialoguent avec la politique et participent à l’esthétisation du statut nobiliaire du prince-cardinal : art de la noblesse et noblesse dans l’art. C’est aussi à travers l’examen de l’activité artistique des cardinaux résidant dans la Ville que nous pouvons mieux appréhender les réseaux du système nobiliaire romain de cette époque, lequel reste en grande partie à étudier. [less ▲]

Detailed reference viewed: 60 (0 ULiège)