References of "Hamers, Jérémy"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe faux-documentaire et l'éducation aux médias. Sous-genre et critique d'un paradigme émancipatoire
Hamers, Jérémy ULiege

in Simons, Germain; Meunier, Deborah (Eds.) Genres, textes et discours dans l'enseignement secondaire et supérieur (titre provisoire) (in press)

La prolifération des fake news, hoaxes et autres canulars médiatiques, a remis au goût du jour une conception classique et simpliste de la vérité en information. Cette conception définit en creux ... [more ▼]

La prolifération des fake news, hoaxes et autres canulars médiatiques, a remis au goût du jour une conception classique et simpliste de la vérité en information. Cette conception définit en creux l’éducation aux médias comme une discipline qui vise à former l’esprit critique du lecteur/spectateur pour qu’il s’émancipe des discours médiatiques mensongers. Le regain de vigueur de ce paradigme émancipatoire tend toutefois à oblitérer une autre articulation possible entre faux et émancipation qui a été mise en évidence par une série d’auteurs, principalement anglo-saxons, au début des années 2000. Selon ces auteurs, le faux documentaire tout particulièrement serait à même de provoquer chez le spectateur une prise de conscience de sa crédulité et des attentes aveugles que suscite son appartenance à l’ensemble documentaire, pour le rendre critique à l’égard de toute forme non fictionnelle. Ce texte s’attelle à la déconstruction de cette hypothèse tout autant qu’à la déconstruction du paradigme émancipatoire qui sous-tend l’éducation aux médias. [less ▲]

Detailed reference viewed: 78 (19 ULiège)
Full Text
See detailHans Magnus Enzensberger: Jeu de construction pour une théorie des médias suivi de Usages d’une théorie marxiste des médias
Hamers, Jérémy ULiege; Letawe, Céline ULiege

Book published by Les Presses du réel (in press)

Ce recueil est composé de 1/ la traduction française inédite d’un des textes fondamentaux de la théorie critique des médias, le « Jeu de construction pour une théorie des médias » de Hans Magnus ... [more ▼]

Ce recueil est composé de 1/ la traduction française inédite d’un des textes fondamentaux de la théorie critique des médias, le « Jeu de construction pour une théorie des médias » de Hans Magnus Enzensberger (« Baukasten zu einer Theorie der Medien », 1970), 2/ un ensemble d’études qui ambitionnent de resituer l’essai d’Enzensberger dans une histoire théorique, politique et philosophique de la pensée critique et de ses multiples modalités d’expression dans plusieurs contextes européens (Italie, Allemagne, France, Grande-Bretagne). Ces études abordent notamment l’héritage de la Théorie critique (Adorno) dans la pensée d’Enzensberger, les multiples filiations intellectuelles dont son essai porte la marque (Brecht, Benjamin, Fanon, Gramsci e.a.), ou encore l’absence de traduction française du « Baukasten » pendant quatre décennies alors que les premières traductions anglaises et allemandes paraissent dès 1972. [less ▲]

Detailed reference viewed: 197 (40 ULiège)
See detail"Als dann Sartre doch noch zu Worte kam". Montages franco-allemands (1974, 1979)
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

Conference (2021, December 10)

Detailed reference viewed: 71 (14 ULiège)
See detailVon Geistern und Grenzen. Bilderfahrung von Migranten(körpern)
Hamers, Jérémy ULiege

Scientific conference (2021, July 07)

Partant de trois œuvres appartenant à des époques et à des régimes spectatoriels différents, "The Immigrant" (Charlie Chaplin, 1917), "De l'autre côté" (Chantal Akerman, 2003) et "Carne y arena ... [more ▼]

Partant de trois œuvres appartenant à des époques et à des régimes spectatoriels différents, "The Immigrant" (Charlie Chaplin, 1917), "De l'autre côté" (Chantal Akerman, 2003) et "Carne y arena" (Alejandro Gonzalez Inarritu, 2017), cette conférence explore quelques réponses possibles à la désindividualisation qui est à l'oeuvre dans la plupart des représentations médiatiques contemporaines du migrant. Grâce à une rencontre entre ces trois œuvres et quelques textes de Theodor W. Adorno, elle soutient que le migrant, en tant que figure qui se dérobe à tout partage d'expérience avec le spectateur, peut malgré tout faire l'objet d'une représentation à condition que cette dernière en assume pleinement les traits fantomatiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (5 ULiège)
Peer Reviewed
See detailFakery emancipation? When media education confronts transferring objects
Hamers, Jérémy ULiege

Conference (2021, June 11)

Detailed reference viewed: 12 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPeter Watkins et les apories de la lutte médiatique. Enjeux et limites de la critique de la monoforme dans 'La Commune (Paris, 1871)'
Hamers, Jérémy ULiege

in COnTEXTES: Revue de Sociologie de la Littérature (2021), 30

Detailed reference viewed: 45 (8 ULiège)
See detailMasterclass. Le cinéma documentaire de Roberto Minervini
Hamers, Jérémy ULiege; Minervini, Roberto

Conference given outside the academic context (2021)

Detailed reference viewed: 25 (2 ULiège)
See detailJonas, un sujet hyper-moderne?
Hamers, Jérémy ULiege

Scientific conference (2021, March 18)

Detailed reference viewed: 34 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe African Twin Towers. Unveiling the Creative Process in Christoph Schlingensief's Late Film Work
Hamers, Jérémy ULiege

in Cinema: Journal of Philosophy and the Moving Image (2021), 12

In 2004, Christoph Schlingensief presented the first version of his Animatograph, a rotating stage made of objects, projections and performances at the Bayreuther Festspiele where he directed his ... [more ▼]

In 2004, Christoph Schlingensief presented the first version of his Animatograph, a rotating stage made of objects, projections and performances at the Bayreuther Festspiele where he directed his controversial version of Parsifal. Later, he rebuilt a version of this multimedia device in Area 7, a township of the Namibian city of Lüderitz. The Animatograph has given rise to several analyses focusing on the aesthetic, political, philosophical and historical issues of the device. However, while working on the installation of the Animatograph in Namibia, Schlingensief also made a film, which documented his failed attempt to shoot a free adaptation of Wagner’s Ring in this former German colony. Finally released in 2008 under the title The African Twin Towers, this documentary proved to be Schlingensief’s last film, with the director dying of cancer just two years later. Overshadowed by the impressive and ambitious theatrical and multimedia mother-project, The African Twin Towers has received less analytical debate, particularly about its role as a documentary film. This article reconsiders the documentary as part of Schlingensief’s film work, looking at both its crucial contribution to a global reflection on German cinema and its impact on nonfiction film in a post-modern context. To that end, it focuses on the apparent contradiction between the destructive gesture of conventional cinema that is at work in The African Twin Towers and the preservation of a nevertheless superior and sometimes apparently cynical director. [less ▲]

Detailed reference viewed: 42 (13 ULiège)
See detailLa lecture comme résultat d'un travail d'écriture
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

Conference (2021, March 03)

Detailed reference viewed: 19 (3 ULiège)
See detailFake news, une invention de Donald Trump?
Hamers, Jérémy ULiege; Gutiérrez, Ricardo; Cerrada Crespo

Conference given outside the academic context (2021)

Detailed reference viewed: 40 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCorps migrants
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

in Tijdschrift voor Filosofie (2021), 83(1), 101-132

Detailed reference viewed: 40 (3 ULiège)
Peer Reviewed
See detailPostfazione : Sartre, Typhus e l'anno 1943
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

in Sartre, Jean-Paul (Ed.) Typhus (2021)

Detailed reference viewed: 18 (2 ULiège)
Peer Reviewed
See detailÉcrire l’amok. L’essayiste, le perdant radical et la haine de soi
Cormann, Grégory ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

in Brun, Catherine; Garnier, Xavier; Bertho, Elara (Eds.) Figurer le terroriste. La littérature au défi (2021)

Detailed reference viewed: 67 (4 ULiège)
See detailPour (ne pas) en finir avec "Hold-Up": que peut encore l'Education aux médias aujourd'hui?
Hamers, Jérémy ULiege; Provenzano, François ULiege; Lecomte, Juien

Scientific conference (2020, December 01)

Depuis sa première diffusion en ligne le mercredi 11 novembre 2020, le documentaire Hold-Up a suscité d’innombrables réactions dans les médias d’information et sur les réseaux sociaux. Ramassis de fausses ... [more ▼]

Depuis sa première diffusion en ligne le mercredi 11 novembre 2020, le documentaire Hold-Up a suscité d’innombrables réactions dans les médias d’information et sur les réseaux sociaux. Ramassis de fausses informations et de raisonnements complotistes pour les uns, salutaire exercice d’esprit critique pour les autres, ce film de plus de 160 minutes a, comme bon nombre de ses prédécesseurs, divisé ses spectateurs en deux camps inconciliables. Si cette polarisation n’est pas nouvelle, elle se réalise toutefois avec Hold-Up à une échelle tout à fait inédite. Face à ce type de documentaires, l’Éducation aux médias, qui s’est donnée pour mission de former à l’usage critique de toute production médiatique, se retrouve aujourd’hui bien souvent réduite au "debunking" et au "fact-checking". Le succès du film en démontre pourtant toute la stérilité : accuser le documentaire de tordre la réalité ne suffit manifestement pas pour le discréditer. Tournant résolument le dos à la confrontation des vérités et des croyances, de faits et de "fakes", la conférence-débat "Pour (ne pas) en finir avec Hold-Up" envisage les réceptions très polarisées du film comme le révélateur des limites actuelles de l’Éducation aux médias et comme une invitation corollaire à en repenser les méthodes et les champs d’intervention. [less ▲]

Detailed reference viewed: 71 (9 ULiège)
Full Text
See detail"Dans la maison" - un film de Karima Saïdi - Production: Dérives - DOSSIER DE PRESSE
Hamers, Jérémy ULiege; Saïdi, Karima

Report (2020)

Detailed reference viewed: 44 (2 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCitoyens analphabètes des médias? Notes pour repenser l'éducation aux médias
Hamers, Jérémy ULiege

in Bouko, Catherine; Sylin, Michel; Vrebos, Pascal (Eds.) Education aux médias: états d'urgence (2020)

Detailed reference viewed: 69 (14 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDu kitsch comme politique de l’expression. Benjamin, Kracauer et la RAF
Provenzano, François ULiege; Hamers, Jérémy ULiege

in Carte Semiotiche (2019), 6

Cet article vise à interroger la portée politique d’une catégorie conceptuelle considérée d’ordinaire comme une catégorie du jugement esthétique. Le « kitsch » renvoie en effet à différentes propriétés ... [more ▼]

Cet article vise à interroger la portée politique d’une catégorie conceptuelle considérée d’ordinaire comme une catégorie du jugement esthétique. Le « kitsch » renvoie en effet à différentes propriétés formelles du plan de l’expression d’une production sémiotique (œuvre, objet, forme de vie) qui en signent le déclassement (plus ou moins assumé) par rapport aux canons légitimes. Or, ces propriétés peuvent concerner le niveau de la « praxis énonciative », comme l’a montré Denis Bertrand dans son analyse du Dictionnaire des idées reçues de Flaubert, et le kitsch constitue dès lors ce que Walter Benjamin a défini énigmatiquement comme « le dernier masque du banal, que nous revêtons dans le rêve et la conversation, pour nous incorporer la force du monde disparu des objets ». Selon ces prémisses, nous proposons de considérer le kitsch comme une modalité de l’agir politique, visant tout particulièrement les manières de se rapporter à la banalité (des pratiques, des objets, des formes textualisées). Notre réflexion prend appui sur une séquence historique précise, celle des actions menées par la première génération de la Fraction Armée Rouge (Rote Armee Fraktion – RAF) dans l’Allemagne des « années de plomb ». Cette séquence, avec les textes qui l’ont accompagnée , nous apparait comme exemplaire d’une « transformation du politique comme contenu en politique comme expression » : suivant la tradition de la « Propaganda der Tat » (propagande par le fait), l’un des postulats de la RAF consiste à faire de l’action directe le meilleur instrument de sa propagande – le substrat idéologique s’assimilant ici tout entier à une forme de vie que synthétise le « concept guérilla urbaine » (Das Konzept Stadtguerilla, 1971). Ce concept même apparait, au début des années 1970, déjà chargé d’une imagerie de l’action révolutionnaire qui le dévalue en cliché ou en pose : Che Guevara et les guérillas sud-américaines, le Mai 68 parisien , et la « Spaβguerilla » des trublions estudiantins de Berlin 1967 et de Munich 1968 représentent autant des éléments de genèse de la RAF que des repoussoirs déjà figés dans une histoire que Baader et sa bande entendent dépasser. Autrement dit, si elle prend pour cible le kitsch de l’esthétique du quotidien bourgeois, la radicalité politique est aussi elle-même précédée et directement nourrie de formes dévaluées parce que déjà historiquement reconnaissables et assignables. Le kitsch est donc envisagé comme la donnée de départ à partir de laquelle doivent se penser les formes de l’expression politique. Ce cas particulier nous permet d’interroger ainsi le kitsch comme la composante principale d’une politique de l’expression (et non plus seulement comme une forme de l’expression politique), et de le requalifier en une stratégie possible d’articulation du sujet historique aux formes sensibles de son environnement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’alternative ‘Television’. Enzensberger, vom Bruch et le (non-)montage
Hamers, Jérémy ULiege

in Bégin, Richard; Carrier-Lafleur, Thomas; Simard-Houde, Mélodie (Eds.) Impression. Projection. Une histoire médiatique entre cinéma journalisme (2019)

Du milieu des années soixante au début des années quatre-vingt, le paysage médiatique ouest-allemand est le théâtre de nombreuses tensions qui opposent la gauche extraparlementaire et la presse. Dans ce ... [more ▼]

Du milieu des années soixante au début des années quatre-vingt, le paysage médiatique ouest-allemand est le théâtre de nombreuses tensions qui opposent la gauche extraparlementaire et la presse. Dans ce contexte polarisé à l’extrême, les événements de « l’automne allemand » font l’objet de traitements très contrastés. D’un côté, de nombreux médias d’information professionnels se montrent peu critiques à l’égard d’un État pourtant tenté par le sécuritarisme liberticide. De l’autre, les réalisateurs du Nouveau Cinéma allemand dénoncent les pratiques de la presse à scandale tandis que de nombreux collectifs de vidéastes militants travaillent à la diffusion de reportages de contrinformation. Dans ce contexte, la vidéo Das Schleyer-Band I & II (1978) de Klaus vom Bruch fait figure d’exception. Se détournant du contenu de l’information pour en investir la forme, vom Bruch réalise en images la critique de l’information proposée par Hans Magnus Enzensberger, celle d’un non-montage hétérogène. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (18 ULiège)