References of "Fagnart, Laure"
     in
Bookmark and Share    
See detailLa paix des Dames (1529). Diplomatie, genre et symbolique du pouvoir à la Renaissance
Dumont, Jonathan ULiege; Girault, Pierre-Gilles; Fagnart, Laure ULiege et al

Book published by Presses universitaires François Rabelais (in press)

Detailed reference viewed: 23 (1 ULiège)
See detailLes images de la 'paix des Dames'
Girault, Pierre-Gilles; Fagnart, Laure ULiege

in Dumont, Jonathan; Girault, Pierre-Gilles; Fagnart, Laure (Eds.) et al La paix des Dames (1529). Diplomatie, genre et symbolique du pouvoir à la Renaissance (in press)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULiège)
See detailEn guise d'introduction : Louise de Savoie et Marguerite d'Autriche, dames Concorde
Dumont, Jonathan ULiege; Fagnart, Laure ULiege

in Dumont, Jonathan; Girault, Pierre-Gilles; Fagnart, Laure (Eds.) et al La paix des Dames (1529). Diplomatie, genre et symbolique du pouvoir à la Renaissance (in press)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULiège)
See detailIntroduction
Bert, Mathilde ULiege; Fagnart, Laure ULiege

in Bert, Mathilde; Dekoninck, Ralph; Fagnart, Laure (Eds.) Zeuxis redivivus. Art et émulation dans l'Europe du XIVe au XVIIe siècle (in press)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULiège)
See detailLouise, François, Claude et les autres ... A propos de l'emblématique de Louise de Savoie
Fagnart, Laure ULiege; Girault, Pierre-Gilles

in Hablot, Laurent (Ed.) La devise. Un code emblématique européen (1350-1550) (in press)

Prolongeant les travaux d'Anne-Marie Lecoq (1987), cette étude est dédiée au discours héraldique de la comtesse et duchesse d'Angoulême, Louise de Savoie, l'influente mère de François Ier. Y sont ... [more ▼]

Prolongeant les travaux d'Anne-Marie Lecoq (1987), cette étude est dédiée au discours héraldique de la comtesse et duchesse d'Angoulême, Louise de Savoie, l'influente mère de François Ier. Y sont présentées et explicitées ses devises favorites, à savoir la cordelière, qui évoque autant le nœud de Savoie que la cordelière franciscaine, le vol, sans doute choisi puisque l’aile évoque le L de Louise par homophonie, le bouquet de lis ou le cygne « navré », mais aussi les écus et les monogrammes qui lui sont associés et qui ponctuent enluminures, tapisseries, bas-reliefs et éléments sculptés de l’architecture. Notre intention est de montrer d’une part comment Louise de Savoie manifeste, par l’intermédiaire de ces signes emblématiques, son identité et son pouvoir, d’autre part comment elle construit, par leur biais, un patrimoine, mental, susceptible de renforcer son clan et ses héritiers. [less ▲]

Detailed reference viewed: 84 (7 ULiège)
See detailGaspar depicted? Leonardo's Portrait of a Musician
Fagnart, Laure ULiege

in Kolb, Paul; Lindmayr-Brandl, Andrea (Eds.) Gaspar van Weerbeke. New Perspectives on His Life and Music (in press)

Detailed reference viewed: 24 (2 ULiège)
See detailLa rencontre de juillet-août 1529
Fagnart, Laure ULiege; Le Roux, Nicolas

in Dumont, Jonathan; Girault, Pierre-Gilles; Fagnart, Laure (Eds.) et al La paix des Dames (1529). Diplomatie, genre et symbolique du pouvoir à la Renaissance (in press)

Detailed reference viewed: 30 (1 ULiège)
See detailGeorges Ier d'Amboise et l'aménagement intérieur du château de Gaillon
Fagnart, Laure ULiege

in Provini, Sandra (Ed.) La Renaissance à Rouen. L'essor artistique et culturel des décennies 1480-1530 (in press)

Figure emblématique de la Renaissance rouennaise et normande, Georges Ier d’Amboise rassemble une bibliothèque exceptionnelle, notamment constituée de manuscrits ayant appartenu aux rois aragonais de ... [more ▼]

Figure emblématique de la Renaissance rouennaise et normande, Georges Ier d’Amboise rassemble une bibliothèque exceptionnelle, notamment constituée de manuscrits ayant appartenu aux rois aragonais de Naples. Le cardinal s’intéresse également à l’architecture, comme peu de ses contemporains, privilégiant les formes et les fonctions nouvelles, spécialement celles en vigueur en Italie. Il participe aussi à la fortune française d’artistes italiens de renom, comme Andrea Mantegna, Léonard de Vinci, Pérugin ou Andrea Solario, dont il commande ou acquiert des œuvres afin de décorer ses demeures, le château de Gaillon en tête. Mais, alors que son rôle dans la diffusion, au nord des Alpes, des idées et des motifs venus d’Italie est indéniable, le portrait de Georges Ier d’Amboise amateur d’art comprend bien d’autres facettes. Prolongeant une recherche entamée à l’occasion de la parution de l’ouvrage Georges Ier d’Amboise 1460-1510. Une figure plurielle de la Renaissance (2013), cette contribution entend s'arrêter sur les objets et les œuvres d’art que l’on peut associer au mécénat et/ou aux possessions de l’archevêque de Rouen. Nous nous pencherons sur les productions italiennes qui sont liées à Georges Ier d’Amboise mais aussi sur les étoffes, les pièces d’orfèvrerie et les tableaux de chevalet, qui sont mentionnés en nombre dans les comptes de dépenses de la construction du château de Gaillon et dans les inventaires qui décrivent les biens meubles conservés dans les demeures du cardinal. L’analyse de ces sources – que jusqu’ici les historiens ont surtout utilisées pour restituer la chronologie du château de Gaillon, rétablir la distribution intérieure de la demeure ou décrire la célèbre bibliothèque du légat alors qu’elles se révèlent extrêmement précieuses pour présenter les collections du conseiller de Louis XII – montre que le goût de Georges Ier d’Amboise, bien que novateur, s’inscrit aussi dans la continuité de celui des amateurs français de la fin du Moyen Âge. [less ▲]

Detailed reference viewed: 51 (4 ULiège)
See detailLe projet EpistolART à la lumière de lettres évoquant Léonard de Vinci
Fagnart, Laure ULiege

in Girotto, Carlo Alberto; Lucas-Fiorato, Corinne (Eds.) L'écriture épistolaire entre Renaissance et Âge baroque. Pratiques, enjeux, pistes de recherche (in press)

Le projet EpistolART explore le matériau épistolaire dans le but de mieux préciser le statut socio-professionnel des artistes de la Renaissance italienne. Dans ce cadre, le "Carteggio inedito d’artisti ... [more ▼]

Le projet EpistolART explore le matériau épistolaire dans le but de mieux préciser le statut socio-professionnel des artistes de la Renaissance italienne. Dans ce cadre, le "Carteggio inedito d’artisti dei secoli XIV, XV, XVI" de Johann Wilhelm Gaye (1839-1840) constitue l’un de nos corpus privilégiés. Méritoire le travail de Gaye n’en demeure pas moins dépassé : les transcriptions, souvent partielles et contestables, requièrent une actualisation, suivant les critères de la philologie, de la codicologie et de la paléographie moderne. Cette contribution s'organise autour de trois lettres évoquant Léonard de Vinci, lettres publiées dans les volumes de Gaye et dont les membres du projet EpistolART proposent une nouvelle édition. Elles constituent des documents extrêmement précieux pour écrire l’histoire des relations entre le maître florentin et la France. Si les historiens qui se sont penchés sur la vie et l’œuvre de Léonard de Vinci connaissent ces correspondances, rares sont ceux qui ont recouru aux documents épistolaires originaux. Or, ce n’est qu’au départ d’un texte sûr, appréhendé tant dans sa matérialité que dans ses contenus, que peuvent se déployer des analyses scientifiquement fondées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 49 (9 ULiège)
Full Text
See detailLéonard de Vinci à la cour de France
Fagnart, Laure ULiege

Book published by Presses universitaires de Rennes (2019)

Parmi les images que la postérité nous a laissées de Léonard de Vinci, celle de sa mort prétendue dans les bras du roi François Ier est l’une des plus marquantes. Pourtant, l’histoire des relations entre ... [more ▼]

Parmi les images que la postérité nous a laissées de Léonard de Vinci, celle de sa mort prétendue dans les bras du roi François Ier est l’une des plus marquantes. Pourtant, l’histoire des relations entre cet artiste et la France compte bien d’autres épisodes. Quels liens ont existé entre Léonard et les rois français ? Quels ont été ses engagements envers Louis XII dans le duché de Milan puis envers François Ier en Touraine ? Comment ses tableaux – assurément parmi les plus célèbres de la Renaissance – sont-ils entrés en possession des souverains français ? Sont-ils issus de commandes royales, ont-ils été saisis à l’occasion des guerres d’Italie, ont-ils été acquis auprès d’autres collectionneurs prestigieux du temps ? Quel a été leur parcours dans la collection royale française de peintures sous François Ier et sous ses successeurs, Henri IV et Louis XIV en tête ? Dans quelles conditions et dans quelles demeures royales ont-ils été conservés ? Ce livre propose de répondre à ces questions et de restituer ainsi une tranche de l’histoire des rapports entre le maître italien et la France. [less ▲]

Detailed reference viewed: 38 (2 ULiège)
See detailFocus. Les collections royales. Ses tableaux en France ? Une histoire ancienne
Fagnart, Laure ULiege

Article for general public (2019)

Detailed reference viewed: 16 (0 ULiège)
See detailLéonard de Vinci, une passion française. Le maître au manoir de Cloux
Fagnart, Laure ULiege

Article for general public (2019)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULiège)
See detailLéonard de Vinci, une passion française. Un génie civil à la cour de France
Fagnart, Laure ULiege

Article for general public (2019)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULiège)
See detailLéonard de Vinci, une passion française. La Cène de Léonard, l'élue de Louis XII
Fagnart, Laure ULiege

Article for general public (2019)

Detailed reference viewed: 15 (0 ULiège)
See detailLéonard de Vinci, une passion française. Au service de Louis XII
Fagnart, Laure ULiege

Article for general public (2019)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULiège)
See detailFrançois Ier et Leonardo da Vinci
Fagnart, Laure ULiege

in Brouhot, Gaylord; Capodieci, Luisa (Eds.) Il sogno d'arte di François Ier. L'Italie à la cour de France (2019)

Parmi toutes les images que la postérité nous a laissées du roi François Ier, celle de l'amateur d'art italien est probablement l'une des profondément ancrées dans la mémoire collective. Cette ... [more ▼]

Parmi toutes les images que la postérité nous a laissées du roi François Ier, celle de l'amateur d'art italien est probablement l'une des profondément ancrées dans la mémoire collective. Cette représentation n'est pas le fruit d'une création historiographique. Les sources et les faits en témoignent : François Ier fut bel et bien l'un des premiers monarques de France à avoir attiré à sa cour quelques-uns des représentants les plus célèbres des arts italiens, Leonardo da Vinci en tête. La conquête est de taille. La gloire et la renommée du maître toscan est alors telle que ce succès confère un prestige immense au souverain de France. [less ▲]

Detailed reference viewed: 145 (2 ULiège)
See detailContentieux autour de la Vierge aux rochers de Léonard de Vinci
Fagnart, Laure ULiege

Scientific conference (2018, November 14)

Detailed reference viewed: 20 (0 ULiège)
See detailLa copie de la 'Cène' de Léonard de Vinci conservée à l'abbaye de Tongerlo
Fagnart, Laure ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULiège)