References of "Englebert, Jérôme"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailLes pathologies de la liberté (ou la liberté des pathologies) : La ballade de Germain
Englebert, Jérôme ULiege

in Klēsis: Revue Philosophique (in press)

Mon objectif est de soumettre le concept de « pathologies de la liberté » à triple épreuve. 1/ à travers le célèbre conflit historique de la psychiatrie française opposant Henri Ey à Jacques Lacan sur la ... [more ▼]

Mon objectif est de soumettre le concept de « pathologies de la liberté » à triple épreuve. 1/ à travers le célèbre conflit historique de la psychiatrie française opposant Henri Ey à Jacques Lacan sur la présence de la liberté au sein de la maladie mentale ; 2/ à travers l’opposition que nous identifierons entre les méthodes prônées par Binswanger et par Minkowski pour réaliser une compréhension psychopathologique de l’individu ; 3/ à travers la clinique, le cas Germain, patient psychotique dont nous reprendrons l’histoire qui le verra s’opposer au monde entier. Je donnerai différents arguments en analysant ces débats (historiques, méthodologiques et cliniques) afin de proposer une lecture singulière des pathologies de la liberté et de voir comment cette lecture s’inscrit dans le champ psychopathologique. L’objectif de ma contribution sera de rencontrer le vécu en première personne du sujet psychotique qui se retrouve mal dans la qualification de son existence comme étant privée de liberté. Comme le titre de cette étude l’annonce, la thèse que je défends est de considérer que l’interrogation des pathologies de la liberté conduit également à interroger son corollaire, la dimension inéluctablement libre inhérente aux personnes affectées de psychopathologies. Ce décalage, que nous permettra d’entrevoir Lacan, nous mènera à interroger la dimension adaptative de l’expérience psychopathologique et, dans la continuité de Canguilhem, à considérer la pathologie comme la création de normes inédites (généralement inaccessibles à autrui). [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPsychopathologie de l’homme en désituation
Englebert, Jérôme ULiege

in Bulletin d'Analyse Phénoménologique (in press)

En plus de donner au concept de « désituation » une assise définitoire, je chercherai à l’inscrire dans la généalogie sartrienne de la notion de situation. Je ferai reposer mon argumentation sur la notion ... [more ▼]

En plus de donner au concept de « désituation » une assise définitoire, je chercherai à l’inscrire dans la généalogie sartrienne de la notion de situation. Je ferai reposer mon argumentation sur la notion de situation dans l’Esquisse d’une théorie des émotions. Ce détour me permettra de relier la situation à la problématique émotionnelle qui lui est indissociable, tout en suggérant que la désituation rejoue cette dimension de l’éprouvé affectif. Enfin, et je justifierai par-là mon titre, j’utiliserai la notion de désituation dans le champ de la psychopathologie, plus particulièrement de la psychose schizophrénique. Pour ce faire, je vais convoquer les propositions contemporaines de la psychopathologie phénoménologique qui identifient des anomalies de l’expérience du soi et du rapport au monde en tant que caractéristiques centrales de l’éprouvé schizophrénique. Mon objectif consistera à démontrer que l’hypothèse de la désituation permet de peaufiner ces modèles de compréhension psychopathologique de référence et, dès lors, nous le verrons, d’identifier des zones de proximité entre l’expérience de l’artiste, en l’occurrence Flaubert, et celle du schizophrène, campée par deux patients : Séraphine et Fabien. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’évaluation du risque de violence Comment évaluer le risque sans concession sur la primauté de la clinique?
De Page, Louis; Englebert, Jérôme ULiege; Titeca, Pierre

in Annales Médico-Psychologiques (in press)

Detailed reference viewed: 39 (2 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPsychopathologie et monde social : les limites de l'empathie et de la sympathie
Englebert, Jérôme ULiege

in Philosophie (in press)

Detailed reference viewed: 103 (12 ULiège)
See detailDes visages enfermés… Des visages libres
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2020, March 20)

D’un point de vue phénoménologique, parler du corps c’est déjà ne plus être dans le corps, mais bien dans la représentation que l’on se fait de celui-ci. Il nous faut donc trouver des stratégies pour ... [more ▼]

D’un point de vue phénoménologique, parler du corps c’est déjà ne plus être dans le corps, mais bien dans la représentation que l’on se fait de celui-ci. Il nous faut donc trouver des stratégies pour contourner cet obstacle épistémologique. Dans ce contexte, je propose de discuter de la problématique des visages en situation d’enfermement, du sort qui leur est réservé, et de leurs possibilités d’expérimenter la liberté. Je m’appuierai sur différentes situations cliniques, j’aurai recours à des œuvres d’art, et discuterai également des apports d’auteurs comme Sartre et Sami-Ali. Le temps (la permanence du changement) sera le fil conducteur de mon propos. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (3 ULiège)
See detailLe normal et la pathologie
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2020, January 25)

Detailed reference viewed: 21 (2 ULiège)
See detailPhénoménologie du temps en prison : Les problèmes de la liberté et de l’adaptation
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, December 09)

Qu’est-ce que vivre l’enfermement carcéral ? Il est sans doute plus sensé, pour commencer de répondre à cette question, d’aborder celui-ci à travers le prisme d’un phénomène privilégié. C’est le temps qui ... [more ▼]

Qu’est-ce que vivre l’enfermement carcéral ? Il est sans doute plus sensé, pour commencer de répondre à cette question, d’aborder celui-ci à travers le prisme d’un phénomène privilégié. C’est le temps qui nous occupera. Cette grande coordonnée de l’existence présente un intérêt psychologique considérable bien qu’il soit plus souvent implicite que directement questionné. Nous verrons qu’en prison il existe au moins deux temporalités (celle de l’enfermement et, en parallèle, celle de l’extérieur) et que ces phénomènes sont vécus de façons inédites. Nous en arriverons à poser la question cruciale qui consiste à savoir s’il convient de s’adapter au temps carcéral ou si, au contraire, l’enjeu d’une future réinsertion est précisément de parvenir à ne pas s’adapter. Enfin, nous verrons, grâce à M. Foucault et J-P. Sartre, qu’il s’agit peut-être là du programme de ce que l’on appelle la liberté… Qu'elle s’exprime d’un côté ou de l’autre des barreaux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 43 (5 ULiège)
See detailL’art de se désituer
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, December 06)

Detailed reference viewed: 30 (2 ULiège)
See detailIntroduction du colloque Perspectives sur le corps en situation
Stiefel, Frederich; Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, November 20)

Detailed reference viewed: 26 (2 ULiège)
See detailPropositions pour une phénoménologie clinique
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, October 04)

Detailed reference viewed: 26 (2 ULiège)
See detailLa liberté des pathologies
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, September 20)

Detailed reference viewed: 21 (2 ULiège)
See detailPsychothérapie et territoire
Englebert, Jérôme ULiege

Scientific conference (2019, September 17)

Detailed reference viewed: 18 (3 ULiège)
See detailIntroduction du séminaire : "Oui-autiste" et la pathologie comme création de normes
Englebert, Jérôme ULiege

Scientific conference (2019, June 28)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULiège)
Peer Reviewed
See detailLes paradoxes de l’empathie dans le travail clinique avec les délinquants sexuels
Englebert, Jérôme ULiege; Mormont, Christian ULiege; Blavier, Adelaïde ULiege

Conference (2019, June 12)

L’objectif de ce symposium est de proposer une réflexion nuancée sur la notion d’empathie dans le contexte de la délinquance sexuelle. Nous développerons plusieurs thématiques qui prendront au sérieux et ... [more ▼]

L’objectif de ce symposium est de proposer une réflexion nuancée sur la notion d’empathie dans le contexte de la délinquance sexuelle. Nous développerons plusieurs thématiques qui prendront au sérieux et critiqueront (au sens noble du terme) ce concept, tellement à la mode dans nos disciplines cliniques, qu’on oublie souvent de le définir de façon complexe. Nous commencerons par proposer une distinction de deux formes d’empathie : la première est intuitive, inconsciente et involontaire et l’un des ingrédients de base des échanges sociaux (aux côtés d’autres modalités d’interactions comme l’identification, l’agressivité, etc.) ; la seconde est volontaire, réfléchie, auto-provoquée et correspond à la stratégie du clinicien pour entrer en contact avec son interlocuteur, le comprendre et tenter de rencontrer un processus thérapeutique. Nous verrons que cette mise en évidence d’une empathie explicite chez le clinicien n’est pas sans rencontrer un important paradoxe relationnel, similaire à celui objectivé par Watzlawick lorsque l’on recommande à quelqu’un d’être naturel ou spontané. Par ailleurs, nous évoquerons la différence qu’il y a à faire entre l’empathie (siège de la reconnaissance d’autrui) et la sympathie (étape de l’affection que l’on témoigne à l’autre) et nous verrons que ce distinguo permet de repenser à nouveaux frais des vécus cliniques comme la psychopathie ou la personnalité perverse. Une réflexion sur le politiquement correct de l’empathie sera également menée. Nous suggérerons que, sur le plan clinique, l’empathie désigne souvent et à tort des attitudes qui relèvent davantage de l’identification que de la reconnaissance bienveillante de l’altérité. Dans ce cas, l’intervenant se donne bonne conscience en faisant ce qu’il croit bon pour un bénéficiaire qui n’a pas été écouté ni même considéré dans son individualité, ses spécificités et ses attentes. Il arrive ainsi que, sous le couvert de cette pseudo-empathie, ce soit de l’irrespect, voire de la violence qui se manifeste. Enfin, nous terminerons sur la place et le rôle de l’empathie dans l’expertise psycho-judiciaire : d’une part, l’empathie de l’expert envers l’expertisé (et sa victime, qu’il ne rencontre toutefois pas) et, d’autre part, l’empathie de l’auteur de l’agression sexuelle envers sa victime (et les autres en général). Cette réflexion sera notamment confrontée aux notions d’alexithymie et d’auto-empathie, particulièrement discutées dans la littérature scientifique contemporaine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 73 (2 ULiège)
See detailCompréhensions contemporaines de la schizophrénie : apports de la phénoménologie et des neurosciences
Englebert, Jérôme ULiege; Constant, Eric

Conference (2019, May 08)

Detailed reference viewed: 19 (2 ULiège)
See detailConscience de soi et schizophrénie
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, April 26)

Detailed reference viewed: 33 (1 ULiège)
See detailTrouble psychotique et logiques relationnelles
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, March 23)

Detailed reference viewed: 55 (8 ULiège)
See detailL’approche de Carl Rogers et la philosophie existentielle
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, February 04)

Detailed reference viewed: 56 (2 ULiège)
Peer Reviewed
See detailRegards éthique et phénoménologique sur les contextes de la prise en charge des AICS
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, January 31)

Detailed reference viewed: 46 (3 ULiège)
See detailLes temps carcéraux
Englebert, Jérôme ULiege

Conference (2019, January 26)

Detailed reference viewed: 26 (6 ULiège)