References of "Debras, François"
     in
Bookmark and Share    
See detailLe chant des sirènes ; quand l'extrême droite parle de démocratie (le cas du RN en France, du FPÖ en Autriche et de l'AfD en Allemagne)
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Les partis d’extrême droite, historiquement considérés comme « antidémocratiques » (soit par leur volonté de renverser les institutions politiques soit par les idéologies qu’ils véhiculent – nationalisme ... [more ▼]

Les partis d’extrême droite, historiquement considérés comme « antidémocratiques » (soit par leur volonté de renverser les institutions politiques soit par les idéologies qu’ils véhiculent – nationalisme, racisme, xénophobie,…), acquièrent une légitimité électorale non négligeable. Les scores de certains comme la Ligue en Italie ou le Parti de la Liberté en Autriche permettent à ces formations de se hisser au sein des majorités gouvernementales. Notre doctorat porte ainsi sur les rapports de ces partis avec la notion de « démocratie ». Dans notre travail, nous proposons de nous concentrer sur les productions idéologiques du Rassemblement national en France, du FPÖ en Autriche et de l’AfD en Allemagne. Nous questionnons leurs discours en tant qu’addition d’un texte et de son contexte. Le discours est ici mobilisé comme outil pour accéder à des stratégies, des idéologies ou des représentations du monde social. Après avoir dressé un état des lieux théorique des relations entre l’extrême droite et la démocratie, nous articulerons notre réflexion en trois temps : - l’extrême droite mobilise-t-elle la notion de démocratie ? (analyse de contenu) - comment l’extrême droite définit-elle la démocratie ? (analyse de cadrage) - pourquoi l’extrême droite emploie-t-elle la notion de démocratie dans ses discours ? (analyse de discours critique) Des graphiques et des exemples illustreront nos propos durant la présentation. Comme nous l’expliquerons, bien que l’extrême droite soit considérée comme antidémocratique par sa nature ou par les valeurs qu’elle véhicule, il n’en demeure pas moins qu’elle entretient des rapports avec la notion de démocratie. Toutefois, la définition de la démocratie dans les discours d’extrême droite renvoie principalement à des outils et procédures (élections, référendums,…) alors que les valeurs de citoyenneté, diversité, égalité,… sont-elles absentes. De plus, le « peuple », sujet central de la démocratie, se définit lui aussi de façon spécifique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (1 ULiège)
See detailLa tentation populiste en Europe
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une ... [more ▼]

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une démocratie plus directe, plus proche du citoyen, le leader populiste s'oppose frontalement aux partis traditionnels jugés technocratiques, clientélistes, œuvrant au profit de certains intérêts particuliers et au détriment de l’intérêt général. Que signifie être populiste? Est-ce une idéologie ou une rhétorique? Quels partis, quelles personnalités politiques pouvons-nous qualifier de populistes? Le populisme est-il systématiquement opposé à la notion de démocratie, est-il "antisystème"? Au travers d'un tour de l'Europe et de certains partis en particulier, nous proposons d'apporter des clés de compréhension du populisme, un concept flou mais qui n'est certainement pas vide de sens. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (0 ULiège)
See detailClés pour la compréhension des élections 2019 - régionales, fédérales et européennes: comment les aborder?
Debras, François ULiege; Nossent, Jérôme ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Cette présentation vise à donner aux futurs électeurs, qui auront à se prononcer dans les cadres des élections du 26 mai 2019, plusieurs clés leur permettant d’appréhender cet acte citoyen. Tout d’abord ... [more ▼]

Cette présentation vise à donner aux futurs électeurs, qui auront à se prononcer dans les cadres des élections du 26 mai 2019, plusieurs clés leur permettant d’appréhender cet acte citoyen. Tout d’abord, par une compréhension des phénomènes historiques ayant conduits à la situation institutionnelle et partisane belge actuelle. Ensuite, par une première approche des programmes électoraux des différents partis prenant part à ces élections. Enfin, par l’ouverture aux acteurs concernés par l’interaction et le débat. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (2 ULiège)
Peer Reviewed
See detailNationalisme étatique et nationalisme ethnique: quelle critique pour quelle vision de l'Union européenne? Le cas du Rassemblement National et du Freiheitliche Partei Österreichs
Debras, François ULiege

Conference (2019, May 03)

Après une période de dédiabolisation et grâce à une base électorale croissante, de plus en plus de partis d’extrême droite européens se revendiquent aujourd’hui comme "démocratiques". En écartant de la ... [more ▼]

Après une période de dédiabolisation et grâce à une base électorale croissante, de plus en plus de partis d’extrême droite européens se revendiquent aujourd’hui comme "démocratiques". En écartant de la scène politique et médiatique leurs membres les plus violents, en respectant les procédures électorales et en proposant des programmes alternatifs vis-à-vis des partis traditionnels, les organisations d’extrême droite s’intégreraient durablement au sein de nos systèmes politiques jusqu’à se présenter, dans certains pays, comme les véritables représentants du peuple, les défenseurs des libertés individuelles et les promoteurs d’une véritable démocratie loin des bureaucrates et technocrates de Bruxelles.Cette critique des institutions européennes et de leur mode de fonctionnement repose sur une idéologie nationaliste. Cependant, d'un point de vue empirique, les positions du RN et du FPÖ vis-à-vis de l'UE ne sont pas similaires. Quelles différences observons nous (critique existentielle et critique fonctionnelle)? Quelles idéologies sous-tendent ces critiques (nationalisme étatique et nationalisme ethnique)? Comment ces deux partis se positionnent-ils par rapport aux enjeux de l'UE (sortie et changement)? [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULiège)
See detailDémocratiser la démocratie
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Depuis une vingtaine d’années, la critique remettant en cause la démocratie n’a cessé de proliférer: crise de la représentation, crise de la citoyenneté, corruption et aliénation du politique… Différents ... [more ▼]

Depuis une vingtaine d’années, la critique remettant en cause la démocratie n’a cessé de proliférer: crise de la représentation, crise de la citoyenneté, corruption et aliénation du politique… Différents indicateurs mesurables viennent étayer ces propos tels que l’augmentation de l’abstentionnisme durant les périodes électorales, une volatilité et une instabilité croissante de l’électorat et une baisse des adhésions aux organisations collectives. Cette situation traduit-elle une crise de la démocratie ou constitue-t-elle plutôt une volonté, de la part des citoyens, de transformer nos démocraties sans pour autant s’opposer à ses fondements? Pour répondre à cette question, nous proposons de nous concentrer sur trois éléments distincts mais étroitement liés au sein de nos sociétés européennes au XXIe siècle : la logique représentative, le rôle des citoyens et l’action de l’État. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (2 ULiège)
See detailLa tentation populiste en Europe
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une ... [more ▼]

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une démocratie plus directe, plus proche du citoyen, le leader populiste s'oppose frontalement aux partis traditionnels jugés technocratiques, clientélistes, œuvrant au profit de certains intérêts particuliers et au détriment de l’intérêt général. Que signifie être populiste? Est-ce une idéologie ou une rhétorique? Quels partis, quelles personnalités politiques pouvons-nous qualifier de populistes? Le populisme est-il systématiquement opposé à la notion de démocratie, est-il "antisystème"? Au travers d'un tour de l'Europe et de certains partis en particulier, nous proposons d'apporter des clés de compréhension du populisme, un concept flou mais qui n'est certainement pas vide de sens. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (1 ULiège)
Peer Reviewed
See detailThe singing of sirens; when right-wing populists talk about “democracy” (the case of the “Rassemblement National” and the “Freiheitliche Partei Österreichs”)
Debras, François ULiege

Conference (2019, April 13)

A significant part of the literature considers that right-wing populist parties are anti-democratic. According to some authors, these parties are opposed to democratic institutions. And for other authors ... [more ▼]

A significant part of the literature considers that right-wing populist parties are anti-democratic. According to some authors, these parties are opposed to democratic institutions. And for other authors, right-wing populism respects electoral rules, respects the institutional game but is opposed to the values of democracy. On the other hand, in the political field, right-wing populist parties consider themselves to be democratic parties. They present themselves as the defenders of the people, the promoters of a true democracy. Against the European Union, against other political parties, against immigration, against Islam etc We therefore think it could be interesting to ask the following questions: 1) How does right-wing populism define democracy? 2) Why does right-wing populism mobilize democracy in its speeches? To answer these questions, we propose to study the ideological productions of two parties: the "Rassemblement national" in France and the "Freiheitliche Partei Österreich" in Austria. The RN and the FPÖ are two parties historically classified on the far right. They are also referred to as right-wing populist parties. Both parties have transformed or modernized their speeches. From an electoral point of view, both parties have important electoral results and sit in many institutions. In addition, the RN and the FPÖ have both private and professional relationships (for example inside the “Europe of Nations and Freedoms” group). In relation to our research question, we decide to study all ideological productions of the RN and FPÖ (press releases, speeches, press conferences, open letters, draft laws,...). Our data collection is carried out on the parties' websites from 1 January 2015 to 31 December 2018. These choices seem relevant to us for several reasons. First, these documents are approved by members of the party and publicly validated. Second, these documents allow us to compare different types of production. And thirdly, websites are real open windows. All the actors are introduced. The programs are developed. The projects are explained. The speeches are shared. Finally for our data analysis we proceed in three steps with three questions: 1) does right-wing populism mobilize the notion of democracy? (content analysis) 2) How does right-wing populism define democracy? (framing analysis) 3) Why does right-wing populism mobilize the notion of democracy? (critical discourse analysis). [less ▲]

Detailed reference viewed: 41 (7 ULiège)
See detailL’extrême droite et la démocratie : entre opposition et récupération
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Depuis les années 70, certains partis d'extrême droite ont opéré une rupture dans leur évolution en favorisant l'émergence d'un nouveau type de rhétorique. Les formations d'extrême droite utilisent et ... [more ▼]

Depuis les années 70, certains partis d'extrême droite ont opéré une rupture dans leur évolution en favorisant l'émergence d'un nouveau type de rhétorique. Les formations d'extrême droite utilisent et revendiquent en effet aujourd’hui des arguments tels que le droit d'association, la liberté d'expression, la défense de la laïcité ou l'égalité des sexes. Dans leur programme politique, il est également question de démocratie directe, de référendum et de consultation populaire. De plus, en écartant de la scène politique et médiatique ses membres les plus virulents et en proposant des programmes alternatifs vis-à-vis des partis traditionnels, les organisations d’extrême droite s’intègrent durablement au sein de nos systèmes politiques allant jusqu’à se présenter, dans certains pays, comme les véritables représentants du peuple et les promoteurs d’une « véritable démocratie » loin des bureaucrates et technocrates de Bruxelles. Certains partis acquièrent ainsi une légitimité non négligeable et bénéficient d'un soutien populaire suffisant pour se hisser au sein de la majorité gouvernementale. Sur base d'une comparaison entre différents pays européens, nous proposons d'étudier la montée de l'extrême droite en Europe, entre vieilles idéologies et nouveaux visages... [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (1 ULiège)
See detailDes complots partout?!
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Il n’existe pas d’un côté des « farfelus » qui voient des complots partout et de l’autre, des scientifiques rationnels qui considèrent que les complots sont des divagations. L’adhésion aux théories du ... [more ▼]

Il n’existe pas d’un côté des « farfelus » qui voient des complots partout et de l’autre, des scientifiques rationnels qui considèrent que les complots sont des divagations. L’adhésion aux théories du complot n’est pas un simple oui ou non. C’est un curseur qui indique que chacun se pose des questions. Les théories du complot nous invitent à ne pas croire aveuglément tout ce que nous racontent les médias. A l’inverse, il ne faut pas non plus déceler des complots partout et croire que tout ce qui est présenté comme vrai est faux et inversement. Au travers d’exemples, nous proposons d’expliquer comment se structurent les théories du complot et comment elles répondent à un besoin social, celui de « comprendre ». Méfions-nous toutefois des preuves uniques, des analyses globales et des clés qui ouvrent toutes les portes… [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (1 ULiège)
See detailDémocratiser la démocratie
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Depuis une vingtaine d’années, la critique remettant en cause la démocratie n’a cessé de proliférer: crise de la représentation, crise de la citoyenneté, corruption et aliénation du politique… Différents ... [more ▼]

Depuis une vingtaine d’années, la critique remettant en cause la démocratie n’a cessé de proliférer: crise de la représentation, crise de la citoyenneté, corruption et aliénation du politique… Différents indicateurs mesurables viennent étayer ces propos tels que l’augmentation de l’abstentionnisme durant les périodes électorales, une volatilité et une instabilité croissante de l’électorat et une baisse des adhésions aux organisations collectives. Cette situation traduit-elle une crise de la démocratie ou constitue-t-elle plutôt une volonté, de la part des citoyens, de transformer nos démocraties sans pour autant s’opposer à ses fondements? Pour répondre à cette question, nous proposons de nous concentrer sur trois éléments distincts mais étroitement liés au sein de nos sociétés européennes au XXIe siècle : la logique représentative, le rôle des citoyens et l’action de l’État. [less ▲]

Detailed reference viewed: 66 (5 ULiège)
See detailLa tentation populiste en Europe
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2019)

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une ... [more ▼]

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une démocratie plus directe, plus proche du citoyen, le leader populiste s'oppose frontalement aux partis traditionnels jugés technocratiques, clientélistes, œuvrant au profit de certains intérêts particuliers et au détriment de l’intérêt général. Que signifie être populiste? Est-ce une idéologie ou une rhétorique? Quels partis, quelles personnalités politiques pouvons-nous qualifier de populistes? Le populisme est-il systématiquement opposé à la notion de démocratie, est-il "antisystème"? Au travers d'un tour de l'Europe et de certains partis en particulier, nous proposons d'apporter des clés de compréhension du populisme, un concept flou mais qui n'est certainement pas vide de sens. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (1 ULiège)
See detailDes complots partout ?!
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Il n’existe pas d’un côté des « farfelus » qui voient des complots partout et de l’autre, des scientifiques rationnels qui considèrent que les complots sont des divagations. L’adhésion aux théories du ... [more ▼]

Il n’existe pas d’un côté des « farfelus » qui voient des complots partout et de l’autre, des scientifiques rationnels qui considèrent que les complots sont des divagations. L’adhésion aux théories du complot n’est pas un simple oui ou non. C’est un curseur qui indique que chacun se pose des questions. Les théories du complot nous invitent à ne pas croire aveuglément tout ce que nous racontent les médias. A l’inverse, il ne faut pas non plus déceler des complots partout et croire que tout ce qui est présenté comme vrai est faux et inversement. Au travers d’exemples, nous proposons d’expliquer comment se structurent les théories du complot et comment elles répondent à un besoin social, celui de « comprendre ». Méfions-nous toutefois des preuves uniques, des analyses globales et des clés qui ouvrent toutes les portes… [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detail“We/Us” vs. “Them/Others” ; The case of the “Front National” (FN) and the “Freiheitliche Partei Österreichs” (FPÖ)
Debras, François ULiege

Conference (2018, July 25)

In recent years, the “Front National” (FN) in France has claimed to be the “defender of the people” and “guarantor of their interests”. In 2017, the campaign slogan of Marine Le Pen, party leader and ... [more ▼]

In recent years, the “Front National” (FN) in France has claimed to be the “defender of the people” and “guarantor of their interests”. In 2017, the campaign slogan of Marine Le Pen, party leader and candidate in the presidential election, was “in the name of the people”. In Austria, the “Freiheitliche Partei Österreichs” (FPÖ) stood as the “voice of the oppressed majority”. The party is demanding “a direct democracy in order to let the people speak”. These elements lead us to question the notion of “the people”. How should we define “the people”? What reality does it refer to? What are the underlying political and ideological issues? Firstly, to answer this question, I aim to clarify the term “the people” in populist rhetoric. The FN and the FPÖ are often described as “far-right parties”. However, many scholars also refer to them as “populist parties”. These terms clearly need explaining. Secondly, this work will analyse the political discourse of the FN and the FPÖ. The focus will be on the political programmes and oral communication coming from their principal representatives. This analysis is discursive. It isn’t an examination of the work performed by party supporters or members (parliamentary work, action in local authorities, etc.). Apparently, the rhetoric from both parties is structured around two dichotomies: 1) the removal of social boundaries in favour of a people/elite opposition; 2) the affirmation of cultural boundaries in favour of an opposition between natives to a country and foreigners. I will explain why these notions of social and cultural boundaries have a prominent place in rhetoric in line with populist theory. The desire to suppress social boundaries, allows us to identity a first issue: sovereignty. The affirmation of cultural boundaries illustrates a second issue: unity. Finally, a third issue is transmitted through the notion of sovereignty and unity: identity. To conclude, I will return to the classification of the “Front National” and the “Freiheitliche Partei Österreichs” as “right-wing-populist” parties. I will end by answering the question: “who are ‘the people’”? This will explain why populist rhetoric responds to a feeling of unease within society and, more generally, within Western democracies. [less ▲]

Detailed reference viewed: 104 (10 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailChacun son (Peuple) et la (République) sera bien gardée? ; Analyse du peuple dans les discours du Front national et de la France insoumise
Debras, François ULiege

in Revue Nouvelle (2018), 5

En France, au lendemain du premier tour des élections présidentielles de 2017, Marine Le Pen se retrouve face à Emmanuel Macron. Le front républicain a du « plomb dans l’aile ». Les consignes de vote pour ... [more ▼]

En France, au lendemain du premier tour des élections présidentielles de 2017, Marine Le Pen se retrouve face à Emmanuel Macron. Le front républicain a du « plomb dans l’aile ». Les consignes de vote pour faire barrage au Front national ne sont pas claires. Jean-Luc Mélenchon, président de la France Insoumise, refuse d’appeler à voter pour Emmanuel Macron. Ses adversaires l’accusent de faire le jeu du Front national tandis qu’il martèle qu’il ne votera pas FN. De l’autre côté du spectre politique, Marine Le Pen quant à elle, en appelle aux électeurs de la France Insoumise pour faire barrage contre le président du jeune parti La République En Marche. L’objectif de Jean-Luc Mélenchon, ce sont les législatives qui se profilent à l’horizon. Or, pour peser dans la campagne, le candidat le sait et le déclare, « il faut rester groupés ». Toute consigne de vote constituerait en effet une potentielle source de division. Mais division de qui ? Des Français ? De son électorat ? Et dans quel sens ? Marine Le Pen, présidente du Front national, et Jean-Luc Mélenchon, président de la France Insoumise, sont deux leaders populistes, qualifiés comme tels et se revendiquant tous deux comme tels. Le cœur de leur rhétorique, c’est le peuple. Nous nous posons donc la question de savoir si ce peuple renvoie aux mêmes individus. Pouvons-nous déceler des similitudes, dans le champ discursif, entre le peuple de Marine Le Pen et celui de Jean-Luc Mélenchon qui justifieraient une absence de consigne de la part du candidat la France Insoumise ? A l’inverse, sommes-nous face à un terme commun, « peuple », mais renvoyant à des corps distincts, chaque parti ne s’adressant pas « au » peuple mais à « son » peuple ? Pour répondre à cette question, nous proposons, dans un premier temps, de définir le peuple et la notion de populisme au travers de la littérature scientifique. Dans un second temps, nous étudierons les discours des représentants du Front national et de la France Insoumise tout en mobilisant les apports théoriques précédemment analysés. En guise de conclusion, nous dégagerons les similitudes et les différences relevées entre le peuple de Marine Le Pen et celui de Jean-Luc Mélenchon. [less ▲]

Detailed reference viewed: 159 (13 ULiège)
See detailLa tentation populiste en Europe
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une ... [more ▼]

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une démocratie plus directe, plus proche du citoyen, le leader populiste s'oppose frontalement aux partis traditionnels jugés technocratiques, clientélistes, œuvrant au profit de certains intérêts particuliers et au détriment de l’intérêt général. Que signifie être populiste? Est-ce une idéologie ou une rhétorique? Quels partis, quelles personnalités politiques pouvons-nous qualifier de populistes? Le populisme est-il systématiquement opposé à la notion de démocratie, est-il "antisystème"? Au travers d'un tour de l'Europe et de certains partis en particulier, nous proposons d'apporter des clés de compréhension du populisme, un concept flou mais qui n'est certainement pas vide de sens. [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (3 ULiège)
Full Text
See detailQuestions d'identité(s): conclusion
Debras, François ULiege

Conference (2018, May 04)

Pour sa onzième édition, le prochain Après-midi de la Recherche du Département de Science Politique se déroulera autour de la thématique générale suivante : « Questions d’identité(s) ». Comme pour les ... [more ▼]

Pour sa onzième édition, le prochain Après-midi de la Recherche du Département de Science Politique se déroulera autour de la thématique générale suivante : « Questions d’identité(s) ». Comme pour les précédentes éditions, la philosophie n’est pas de limiter les séminaires à une approche particulière de la Science politique. Au contraire, l’objectif de cet événement est de favoriser, autour d’un objet d’étude commun, la rencontre de diverses approches : politologiques, juridiques, sociologiques, économiques, historiques, philosophiques, anthropologiques, psychologiques, etc. [less ▲]

Detailed reference viewed: 44 (6 ULiège)
See detailStéréotypes du racisme ordinaire
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Detailed reference viewed: 27 (1 ULiège)
Full Text
See detailLa démocratie identitaire
Debras, François ULiege

Article for general public (2018)

L’extrême droite est-elle (aujourd’hui) démocratique ou non? Pour répondre à notre interrogation, il conviendrait, dans un premier temps, de définir les deux notions et, dans un second temps, d’évaluer ... [more ▼]

L’extrême droite est-elle (aujourd’hui) démocratique ou non? Pour répondre à notre interrogation, il conviendrait, dans un premier temps, de définir les deux notions et, dans un second temps, d’évaluer leur degré de compatibilité. Or, une telle analyse semble impossible tant les définitions sont infinies, variant selon les cultures, les époques et les individus. La démocratie est-elle une forme de gouvernement ou de société, voire une activité citoyenne ou le tout à la fois ? Les prismes d’analyse sont multiples et conditionnent les définitions. De plus, l’étude de l’extrême droite se confond souvent avec la lutte contre celle-ci . Recherche scientifique et engagement moral s’entrechoquent. Nous devons nous garder de confondre « ce qui est » avec « ce que nous pensons être ». L’extrême droite ne peut se résumer à une antithèse de nos propres croyances politiques. Dès lors, la question du caractère démocratique ou non de l’extrême droite n’aurait objectivement aucun sens. Mais, la montée électorale des partis tels que le FN et le FPÖ ainsi que la présence de ce dernier au sein du gouvernement fédéral autrichien, nous invite à nous poser une seconde question : comment l’extrême droite définit-elle la démocratie ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 205 (17 ULiège)
See detailLa tentation populiste
Debras, François ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une ... [more ▼]

Face aux élites nationales et internationales, politiques et économiques qui auraient confisqué le pouvoir aux citoyens, le populiste se présente comme le véritable défenseur du peuple. En faveur d'une démocratie plus directe, plus proche du citoyen, le leader populiste s'oppose frontalement aux partis traditionnels jugés technocratiques, clientélistes, œuvrant au profit de certains intérêts particuliers et au détriment de l’intérêt général. Que signifie être populiste? Est-ce une idéologie ou une rhétorique? Quels partis, quelles personnalités politiques pouvons-nous qualifier de populistes? Le populisme est-il systématiquement opposé à la notion de démocratie, est-il "antisystème"? Au travers d'un tour de l'Europe et de certains partis en particulier, nous proposons d'apporter des clés de compréhension du populisme, un concept flou mais qui n'est certainement pas vide de sens. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULiège)