References of "Crucifix, Benoît"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailCurating Comics Canons: Daniel Clowes and Art Spiegelman’s Private Museums
Crucifix, Benoît ULiege

in Munson, Kim (Ed.) From Panels to Frames: Comics in Museums (in press)

This chapter tackles cartoonist-curated exhibitions of comics, in which cartoonists select examples from comics archives to frame their own histories of comics. Le Musée privée d’Art Spiegelman is a large ... [more ▼]

This chapter tackles cartoonist-curated exhibitions of comics, in which cartoonists select examples from comics archives to frame their own histories of comics. Le Musée privée d’Art Spiegelman is a large, unique exhibition that was organized at the Musée de la bande dessinée in Angoulême, in which Spiegelman proposed his ‘vision’ of comics history, while Eye of the Cartoonist: Daniel Clowes’s Selections from Comics History was organized at the Wexner Center for the Arts in Columbus (Ohio), drawing on the collections from the Billy Ireland Cartoon Library & Museum. The analysis of exhibition design and paratexts shows how ‘their’ histories is remediated in the context of the museum, which helps framing a particular discourse on the past of comics relative to the institutional context of each exhibit. [less ▲]

Detailed reference viewed: 127 (88 ULiège)
Full Text
See detailLes bandes détournées de Jochen Gerner et Ilan Manouach
Crucifix, Benoît ULiege; Dozo, Björn-Olav ULiege

in Garric, Henri (Ed.) La destruction des images en bande dessinée (in press)

Occupant tout les deux une position liminale du champ de la bande dessinée, Jochen Gerner et Ilan Manouach se sont, chacun à leur manière, livrés à des expériences réflexives de destruction de l'image en ... [more ▼]

Occupant tout les deux une position liminale du champ de la bande dessinée, Jochen Gerner et Ilan Manouach se sont, chacun à leur manière, livrés à des expériences réflexives de destruction de l'image en bande dessinée par le détournement. Ainsi, avec ses projets tels que TNT en Amérique, Abstraction (1941-1968), ou Le Panorama du Feu, Jochen Gerner opère par la technique du recouvrement une relecture d'albums classiques et de petits formats populaires, attirant l'attention sur certains motifs graphiques, abstraits ou figuratifs des objets détournés. Plus en phase avec l'héritage situationniste du détournement, Ilan Manouach intervient sur les œuvres appropriées pour en questionner les principes idéologiques : Katz interroge la métaphore animale au cœur de Maus, tandis qu'avec Les Schtroumpfs noirs, il retourne au thème de la représentation en imprimant l'album de Peyo entièrement en cyan. Moins politisé dans Riki fermier, Manouach y fait disparaître les personnages d'un album de Petzi pour ne garder que celui du pélican Riki, suivant un projet d'écriture à contrainte décrit comme « lipogrammatique ». Pour Gerner comme Manouach, la pratique du détournement touche directement à la matérialité de l'objet de bande dessinée, au sens où il y a une intervention physique sur les bandes dessinées détournées – que ce soit par recouvrement, retouche ou réimpression – qui se double d'un maintien du format de l'objet détourné (48 CC, pocket, pamphlet ou roman graphique). Le lecteur se retrouve ainsi face à une dé-familiarisation d'un objet pourtant connu et reconnu dans sa matérialité. Cette expérience conscientise un acte réflexif de destruction : les images d'origine se voient recouvertes de noir, rayées, masquées, retouchées, effacées, défigurées. Tout en étant extrêmement opaque, ce rapport à la matérialité est cependant différent d'autres formes de « graphiation »1 qui attirent l'attention sur une gestuelle physique, sur les traces de la main. Au contraire, comme l'a noté Pedro Moura à propos du travail d'Ilan Manouach, il y a une volonté de se « plac[er] en dehors du domaine de l’expression auctoriale, et même humaine, afin de favoriser l’émergence d’une expression dépersonnalisée »2. Plus proches d'une écriture « non-créative » telle que l'a décrite Kenneth Goldsmith3, ces deux pratiques du détournement mettent en scène une destruction d'images, dont les livres en portent la trace, donnant lieu à une traçabilité différente d'une graphiation qui mettrait en avant la patte graphique du dessinateur. La mesure destructrice de cette acte de détournement se retrouve d'ailleurs en prises avec le dispositif juridique du copyright, comme l'atteste la réaction des ayant-droits à Katz, envoyé au pilon. Face à ces deux formes de destruction (destruction de l'œuvre détourné et, retour du bâton, pilonnage du détournement), MetaKatz s'offre une double portée réflexive qui couvre toute la portée du geste destructeur au cœur du détournement, un acte qui se veut en même temps être une forme d'engendrement, puisqu'il ouvre à de nouveaux dispositifs, à de nouvelles images, et à de nouvelles lectures. Notre chapitre mettra donc en parallèle les œuvres d'Ilan Manouach et de Jochen Gerner afin d'examiner comment la question de la destruction se trouve au cœur du détournement, et de façon plus spécifique, comment celle-ci relève d'un rapport complexe à la matérialité du médium dont nous étudierons les enjeux. [less ▲]

Detailed reference viewed: 43 (9 ULiège)
See detail“Punk curators”: le roman graphique dans l'archive
Crucifix, Benoît ULiege

Scientific conference (2019, April 04)

Cette communication revient sur le rapport aux archives dans la bande dessinée, proposant que la bande dessinée, par sa forme visuelle et son histoire, pose une série de problèmes et de questions ... [more ▼]

Cette communication revient sur le rapport aux archives dans la bande dessinée, proposant que la bande dessinée, par sa forme visuelle et son histoire, pose une série de problèmes et de questions originales pour une pensée de l'archive : sa définition comme patrimoine, la pratique de la collection et des formes d'archivage sauvage qui ont ponctuée sa survie matérielle, son appropriation au sein de la création contemporaine. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (2 ULiège)
See detailAbstraction and Comics
Rommens, Aarnoud; Crucifix, Benoît ULiege; Dozo, Björn-Olav ULiege et al

Book published by Presses universitaires de Liège / La 5e couche (2019)

Detailed reference viewed: 47 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDrawing, Redrawing, and Undrawing
Crucifix, Benoît ULiege

in Aldama, Frederick Luis (Ed.) The Oxford Handbook of Comic Book Studies (2019)

Drawing comics holds an ambiguous status, between graphic trace and mechanical reproduction. This chapter examines practices of copying that play up this ambiguity, looking at comics, redrawn and undrawn ... [more ▼]

Drawing comics holds an ambiguous status, between graphic trace and mechanical reproduction. This chapter examines practices of copying that play up this ambiguity, looking at comics, redrawn and undrawn, that foreground the questions: What does it mean to draw without drawing? What does it mean to copy and redraw or even to disengage from the very act of drawing? By reading through a selection of contemporary small-press comics from both Europe and North America that draw from archives, this chapter works toward elaborating a “graphic archiveology,” analyzing the way creators materially engage with the past, literally redrawing from loose, often self-curated archives of comics. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (4 ULiège)
Full Text
See detailL'étude des cultures populaires à l'Université de Liège : brève généalogie
Dozo, Björn-Olav ULiege; Barnabé, Fanny ULiege; Dupont, Bruno ULiege et al

in Genin, Vincent (Ed.) Une Fabrique des Sciences humaines. L'Université de Liège dans la mêlée (1817-2017) (2019)

La Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège dispose, depuis 2014, d’une Mineure en Cultures Populaires (coordonnée par Björn-Olav Dozo), qui s’est trouvée être – durant ses deux ... [more ▼]

La Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège dispose, depuis 2014, d’une Mineure en Cultures Populaires (coordonnée par Björn-Olav Dozo), qui s’est trouvée être – durant ses deux premières années de fonctionnement – la deuxième mineure la plus fréquentée par les étudiants. Cette entrée de l’expression cultures populaires dans les programmes de l’Institution manifeste avec force l’existence, au sein de cette même Institution, d’un intérêt marqué pour des formes de création très diverses, qui ont pour point commun d’être – à un moment de leur existence, au moins – à l’écart d’un canon institué, mais reconnues comme le centre d’intérêt du plus grand nombre. Si elle ne représente pas à proprement parler une nouveauté (l’introduction de cet objet protéiforme dans l’alma mater remonte à une quarantaine d’années, comme nous le verrons), la création de cette mineure met au jour, rassemble et articule une série d’enseignements plus ou moins anciens, dispensés dans diverses filières par des enseignants passionnés. L’objectif de cet article est donc de retracer, dans ses grandes lignes, le processus qui a vu apparaître ces études au sein de l’Université – un processus dont on pourrait situer l’amorce dans les années 1970. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (2 ULiège)
See detailBande dessinée et cinéma: arts parallèles ou entrecroisés ?
Crucifix, Benoît ULiege; Barros, David Pinho

in Bande annonce: cinéma et bande dessinée (2019)

Article de synthèse sur les recherches sur les rapports entre bande dessinée et cinéma

Detailed reference viewed: 12 (1 ULiège)
Peer Reviewed
See detailL'Archive Spirou revisitée par Émile Bravo, Yann et Olivier Schwartz
Crucifix, Benoît ULiege; Moura, Pedro

in Meesters, Gert; Paques, Frédéric; Vrydaghs, David (Eds.) Les Métamorphoses de Spirou. Le dynamisme d'une série de bande dessinée (2019)

Ce chapitre analyse la façon dont de nouveaux auteurs peuvent se tenir face à une « archive Spirou » en prenant l'exemple de Spirou, Le Journal d’un ingénu (2008) d’Émile Bravo et Le Groom vert-de- gris ... [more ▼]

Ce chapitre analyse la façon dont de nouveaux auteurs peuvent se tenir face à une « archive Spirou » en prenant l'exemple de Spirou, Le Journal d’un ingénu (2008) d’Émile Bravo et Le Groom vert-de- gris (2009) de Yann et Olivier Schwartz. Bien que les deux albums font signe d’un même retour vers le passé de Spirou, les auteurs développent des stratégies fort différentes pour atteindre des buts tout autant divergents. Par conséquent, le dialogue et la confrontation entre ces deux ouvrages se révèlent extrêmement féconds pour comprendre le rapport que les auteurs contemporains peuvent entretenir face à l’archive Spirou. [less ▲]

Detailed reference viewed: 55 (6 ULiège)
See detailArchives polygraphiques, un creuset mémoriel en bande dessinée
Ahmed, Maaheen; Crucifix, Benoît ULiege

Scientific conference (2018, November 22)

Conceptualiser et comprendre la mémoire dans la bande dessinée ouvre inévitablement une boîte de Pandore, non seulement en raison de la monstruosité inhérente au concept de mémoire, qui produit un large ... [more ▼]

Conceptualiser et comprendre la mémoire dans la bande dessinée ouvre inévitablement une boîte de Pandore, non seulement en raison de la monstruosité inhérente au concept de mémoire, qui produit un large éventail de vecteurs (comme la mémoire individuelle et collective), mais aussi en raison des nombreuses façons dont les bandes dessinées interagissent avec la mémoire. Dans cette communication, nous proposons que le style graphique en la bande dessinée fonctionne comme un vecteur de mémoire médiatique. En dialogue avec le concept de polygraphie de Thierry Smolderen, nous aimerions introduire et tester le concept de mémoire médiatique (Ahmed 2017) afin de comprendre comment les bandes dessinées puisent simultanément dans et renforcent un assemblage de souvenirs issus de bandes dessinées précédentes mais aussi d'autres médias connexes, en particulier ceux reposant sur des images et (variations de) séquentialité. Une lecture de "L'Été Diabolik" de Thierry Smolderen et Alexandre Clérisse nous permettra de comprendre comment les bandes dessinées elles-mêmes produisent une forme spécifique de temps historique qui est ancrée dans la mémoire des bandes dessinées et des médias visuels connexes, en particulier les utilisations et applications de ces médias et leurs préférences thématiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (2 ULiège)
See detailUneven Development: Timing the Neo-Avant-Garde in European Comics
Crucifix, Benoît ULiege

Scientific conference (2018, September 14)

While comics and historical avant-gardes share a twin birth in early-twentieth-century urban contexts, the notion of the avant-garde would only be vocally reclaimed by postwar comics artists, in pair with ... [more ▼]

While comics and historical avant-gardes share a twin birth in early-twentieth-century urban contexts, the notion of the avant-garde would only be vocally reclaimed by postwar comics artists, in pair with a struggle for cultural legitimation. As a typically ‘low’ media, comics front the issue of an “uneven development” of the (neo-)avant-garde: “The logic of ‘uneven development’ implies that just as the world’s regions are in some respects out of synch with each other, so too are different cultural domains even within the same region” (McHale 2015, 5). This chapter will flesh out the historiographic implications of this unevenness for understanding bande dessinée in the context of the neo-avant-garde: how do references to the historical avant-garde function in the context of low media? What does it mean to be "late" to the avant-garde? How does the connection between modernist avant-gardes and the birth of newspaper comics translate to a postwar context? This talks interrogates the hypothesis of "historical belatedness" often used to describe comics and argues for a closer attention to the complex temporalities of avant-gardism in comics. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (4 ULiège)
Peer Reviewed
See detailUndrawing Comics
Crucifix, Benoît ULiege

Conference (2018, August 10)

Comics theory has paid increasing attention to the medium specificities of narrative drawing, laying a particular emphasis on comics as an embodied visual trace. One step ahead of theory, cartoonists have ... [more ▼]

Comics theory has paid increasing attention to the medium specificities of narrative drawing, laying a particular emphasis on comics as an embodied visual trace. One step ahead of theory, cartoonists have been questioning the relationship between authorship, body and graphic trace by “undrawing” comics. Comics artists worldwide indeed make comics not by drawing original images but by means of collage, erasure, digital editing, reprinting, cutting-up, crowdsourcing, and other transformative acts of appropriation. Starting from close-readings of several 'uncreative' works by Samplerman, Pascal Matthey, Jochen Gerner and Ilan Manouach, this paper contextualizes these approaches within a digital media ecology of remix. It argues that it is important to specify what it means to ‘undraw’ other comics as an act of withdrawing or displacing drawing in comics culture in order to foreground a different set of questions pertaining to comics production. [less ▲]

Detailed reference viewed: 36 (3 ULiège)
Peer Reviewed
See detailRethinking Comics Memory through Polygraphy
Ahmed, Maaheen; Crucifix, Benoît ULiege

Conference (2018, June 28)

Conceptualizing and understanding memory in comics inevitably opens up a can of worms, not only because of the inherent monstrosity of the concept of memory, which produces a wide range of vectors (such ... [more ▼]

Conceptualizing and understanding memory in comics inevitably opens up a can of worms, not only because of the inherent monstrosity of the concept of memory, which produces a wide range of vectors (such as individual and collective memory), but also because of the many ways in which comics interact with memory. In this paper, we would like to show how style in comics functions as a node where personal, collective memories meet and interact with the memory of the medium of comics. For this we will turn to Thierry Smolderen’s groundbreaking Origins of Comics (2014), where he advances the notion of “polygraphic humor” to designate how cartoonists of the 19th and early 20th century dialogue with the visual culture of their times, humorously responding to the new ways of seeing by tapping into a deep cultural memory of graphic forms. Interacting with the concept of polygraphy, we would like to introduce and test the concept of media memories (Ahmed 2017) in order to understand how comics simultaneously tap into and reinforce an assemblage of memories hailing from previous comics but also from other related media particularly those relying on images and (variations of) sequentiality. We suggest that the first traces of such media memories are already discernible in the kinds of styles (particularly ‘retro’ ones) chosen by comics authors. By teasing out key media memories in two graphic novels engaging with consciously cartoony and comicsy (Beineke 2017) styles (Thierry Smolderen and Alexandre Clérisse's "L'Été Diabolik") as well as the stylistically hybrid "Unastoria" by Gipi, we hope to demonstrate a new way of reading style in comics as engaged in a polygraphic dialogue with media memories. This conceptual framework will acknowledge narrative drawing as a deeply memorious practice, helping us to understand how comics themselves produce a specific form of historical time that is embedded in the memories of comics and related visual media, especially the uses and applications of those media and their thematic preferences. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (2 ULiège)
See detailTable-ronde autour sur la bande dessinée numérique
Crucifix, Benoît ULiege

Conference given outside the academic context (2018)

Table ronde sur la bande dessinée numérique, modérée par Raphaële Perret, avec Anthony Rageul, Benoît Crucifix, Oriane Lassus et Yannis La Macchia

Detailed reference viewed: 22 (4 ULiège)
Full Text
See detail« Dedans le livre » : Entretien avec Arbitraire
Crucifix, Benoît ULiege; Salique, Juliette; Thomas, Renaud

Article for general public (2018)

Presque par définition, l'arbitraire perturbe et introduit du hasard, du chaos, mais aussi une certaine liberté dans ce qu'il touche. Entre éditeur sauvage et professionnel, entre le fanzine photocopié et ... [more ▼]

Presque par définition, l'arbitraire perturbe et introduit du hasard, du chaos, mais aussi une certaine liberté dans ce qu'il touche. Entre éditeur sauvage et professionnel, entre le fanzine photocopié et le dos carré-collé, Arbitraire assume une identité protéiforme, qui permet justement au collectif lyonnais de faire coexister différentes manières de faire et de voir. Sans imposer une ligne unique, et tout en modestie, Arbitraire travaille cependant à une politique éditoriale en actes qui tient autant de son organisation que des livres publiés et du temps donné à ceux-ci pour exister. Juliette Salique et Renaud Thomas reviennent sur les débuts d’Arbitraire, sur les dynamiques collectives d’organisation, les moyens disponibles à la micro-édition et ses réseaux. Le premier numéro du ‘zine Arbitraire sortait en 2005, alors que paraissait le Plates-Bandes de Jean-Christophe Menu. Treize ans plus tard, la trajectoire d’Arbitraire témoigne de la pérennité d’une bande dessinée alternative qui s’est adaptée à la redistribution des cartes et a réinvesti de nouveaux territoires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (2 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComic strips et papier glacé. Rétro-réflexivité et pseudo-sérialité dans Little Tommy Lost
Crucifix, Benoît ULiege

in Recherches en Communication (2018), (46), 21-37

Cet article examine la place du comic strip au sein du roman graphique contemporain à travers l'analyse de Little Tommy Lost (2013) de l'auteur américain Cole Closser. La particularité de cette œuvre ... [more ▼]

Cet article examine la place du comic strip au sein du roman graphique contemporain à travers l'analyse de Little Tommy Lost (2013) de l'auteur américain Cole Closser. La particularité de cette œuvre tient en ce qu'elle se propose comme un pastiche rigoureux de divers comic strips des années 1920 et 1930, allant jusqu'à se faire passer pour une collection d'anciens strips oubliés puis redécouverts. Little Tommy Lost creuse donc une vague "rétro-réflexive" qui interroge la façon dont la bande dessinée peut remédier ses propres identités culturelles. Il s'agira de cerner les enjeux stylistiques, sériels, narratifs et culturels d'une telle remédiation rétro-réflexive. [less ▲]

Detailed reference viewed: 57 (20 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailFrom Loose to Boxed Fragments and Back Again. Seriality and Archive in Chris Ware's ‘Building Stories’
Crucifix, Benoît ULiege

in Journal of Graphic Novels and Comics (2018), 9(1), 3-22

This article focuses on the dynamics of seriality, archive and collection in Chris Ware's graphic novel “Building Stories”. It argues that the dispersed serialization of “Building Stories” is key to ... [more ▼]

This article focuses on the dynamics of seriality, archive and collection in Chris Ware's graphic novel “Building Stories”. It argues that the dispersed serialization of “Building Stories” is key to understand its box-of- comics format as well as its fragmented narrative structure. In a self-reflexive homage to the material history of comics, Ware's graphic novel indeed appears as an archive of its own serialization, foregrounding a process of collecting/dispersing fragments. [less ▲]

Detailed reference viewed: 120 (55 ULiège)
Full Text
See detailRetour à l'imitateur : à propos d'un récit de Muñoz et Sampayo
Crucifix, Benoît ULiege

in Lesage, Sylvain; Meesters, Gert (Eds.) (À Suivre). Archives d'une revue culte (2018)

Lecture du récit "Pour quelques dessins...", mise-en-abyme d'un cas de plagiat qui a confronté Muñoz & Sampayo à Keith Giffen

Detailed reference viewed: 26 (4 ULiège)
Full Text
See detail« Francophone sans frontière ». Exporter une revue par son catalogue
Lesage, Sylvain; Crucifix, Benoît ULiege

in Meesters, Gert; Lesage, Sylvain (Eds.) (À Suivre). Archives d'une revue culte (2018)

Lorsqu’ils font l’histoire d’(À Suivre), nombre d’auteurs insistent sur ses grandes figures. Ses auteurs bien sûr, au premier chef desquels les incontournables Tardi, Pratt, Comès et quelques autres ; son ... [more ▼]

Lorsqu’ils font l’histoire d’(À Suivre), nombre d’auteurs insistent sur ses grandes figures. Ses auteurs bien sûr, au premier chef desquels les incontournables Tardi, Pratt, Comès et quelques autres ; son rédacteur en chef emblématique également, Jean-Paul Mougin, précieux catalyseur de talents. Pourtant, ce qui fait le succès d’une revue, c’est aussi toute une variété d’acteurs de l’ombre, d’échanges et de circulations parfois peu spectaculaires, mais qui n’en sont pourtant pas moins décisifs : la gestion des abonnements, le secrétariat de rédaction…. Une modeste ambition de ce chapitre est de saisir comment l’écho rencontré par (A Suivre) à l’étranger n’est pas seulement le fait de certains grands auteurs aux carrières transnationales, comme Pratt, Manara ou Muñoz & Sampayo, mais de montrer que cette image est inséparable du développement chez Casterman d’un marché de cessions de droits de reproduction et de traduction. Il s’agit de donner voix au chapitre à ces « travailleurs invisibles de la bande dessinée ». Pour le dire autrement, l’identité d’une revue comme (À Suivre) ne se joue pas seulement par la création – par une politique éditoriale audacieuse qui ferait advenir d’audacieux génies – mais aussi par la circulation (achats, reventes) des récits à l’extérieur, une circulation qui contribue au rayonnement de la revue, à la diffusion et la formalisation de son identité . [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (4 ULiège)
Full Text
See detailQuand Jehanne d'Arque ne la boucle pas
Crucifix, Benoît ULiege

in Lesage, Sylvain; Meesters, Gert (Eds.) (À Suivre). Archives d'une revue culte (2018)

Encadré sur la temporalité de publication des bandes dessinées de F'Murrr dans (À Suivre)

Detailed reference viewed: 30 (8 ULiège)