References of "Bruckmann, Laurent"
     in
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detail(Re)penser la crue comme une ressource locale dans la vallée du fleuve Sénégal
Bruckmann, Laurent ULiege

Conference (2020, February 19)

Les fleuves sont des objets anthropiques millénaires dont l’accélération de l’aménagement a coïncidé à une vision colonialiste et dualiste des rapports Homme-Nature, puis à un contexte de marchandisation ... [more ▼]

Les fleuves sont des objets anthropiques millénaires dont l’accélération de l’aménagement a coïncidé à une vision colonialiste et dualiste des rapports Homme-Nature, puis à un contexte de marchandisation des ressources en eau et foncières à l’origine de nombreux problèmes actuels. En Afrique, le fleuve Sénégal a connu cette trajectoire, puisque son régime hydrologique est aujourd’hui fortement régulé afin d’assurer la production hydroélectrique bénéficiant aux centres urbains et l’irrigation de coûteux aménagements hydro-agricoles au détriment du fonctionnement socio-agro-écologique de la vallée. Cette situation a profondément modifié le rapport des sociétés avec « son » fleuve, où la crue annuelle a eu un rôle majeur dans la structuration du paysage de l’eau et du paysage social de la vallée. Dans le contexte de ce colloque sur la culture du fleuve en Afrique, il semble pertinent de réinterroger le rôle de la crue comme ressource locale dans le bassin du Sénégal. Celle-ci est, en effet, prise dans un conflit d’usage existant depuis les années 1980, puisqu’elle représente autant une ressource pour les populations locales qu’un frein pour les États et leur vision du développement économique des fleuves. La communication présentera, à partir de données de terrain et d’enquêtes, une analyse des potentialités de la crue comme ressource en considérant deux volets majeurs : assurer un fonctionnement écologique du fleuve et permettre un usage diversifié de l’eau par les populations. Enfin, pour nourrir la réflexion autour du concept de culture du fleuve, la communication cherchera à ré-interroger l’importance des solidarités longitudinales pour les ressources en eau, puisqu’il existe plusieurs projets de construction de barrages, et la possibilité de considérer différemment le fleuve dans les politiques publiques, c’est-à-dire comme un objet naturel, social et économique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe quest for new tools to preserve rural heritage landscapes
Schmitz, Serge ULiege; Bruckmann, Laurent ULiege

in Documents d'Analisi Geografica (2020), 66(2), 445-463

This article aims to assess the tool of “grand site paysager” through its first implementation in Wallonia in order to reflect on tools that can preserve rural heritage landscapes. We seek to define the ... [more ▼]

This article aims to assess the tool of “grand site paysager” through its first implementation in Wallonia in order to reflect on tools that can preserve rural heritage landscapes. We seek to define the classification logic for this site and its relevance to the diversity of values and activities of site users. The tool “grand site” aims to preserve heritage landscapes of an intermediate scale, between the reserves of a few hectares and the national parks of several thousand hectares, but this tool has several weaknesses. Indeed, the multiple recreational uses seem to oppose the arguments for classification. Moreover, farming is neglected. However, we suggest that recreational value should be acknowledged as a community heritage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 88 (31 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPerception of climate change by farmers in Cameroon highlands
Bruckmann, Laurent ULiege; Lekane Tsogbou, Dieudonné; Marcoty, Pauline et al

Conference (2019, October 18)

Detailed reference viewed: 61 (14 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSavoir-faire paysan et adaptation aux changements socio-environnementaux dans les Hautes-terres de l’Ouest du Cameroun.
Le Kane Tsobgou, Dieudonné; Bruckmann, Laurent ULiege

Conference (2019, September 19)

Le Cameroun est soumis à une lente et profonde évolution climatique : une augmentation des températures de + 0,7°C entre 1960 et 2007, et une diminution des précipitations depuis 1960 (-2,2% par décennie ... [more ▼]

Le Cameroun est soumis à une lente et profonde évolution climatique : une augmentation des températures de + 0,7°C entre 1960 et 2007, et une diminution des précipitations depuis 1960 (-2,2% par décennie). La dégradation pluviométrique concerne deux zones agro-écologiques : la zone agro-écologique des hauts plateaux et surtout la zone agro-écologique soudano- sahélienne. Les événements extrêmes (inondations), les mouvements de terrain (coulée de boue, glissement de terrain), l’érosion des terres et l’augmentation des activités humaines sont aussi préoccupants en raison de leurs impacts négatifs sur les écosystèmes et les sociétés. Face aux dérèglements climatiques, l’Ouest du Cameroun – et particulièrement la région de Dschang – est vulnérable aux mouvements de terrain et à l’érosion du fait de son relief de montagne (max. 1793 m) et d’une pluviométrie abondante (moyenne annuelle 1936 mm). Sur le plan de l’occupation du sol, la forte densité des populations (451 hab./km2) des villages en périphérie de Dschang (Santchou, Fonakeukeu et Ndziih-Bafou) engendre une colonisation des versants de montagnes et des talwegs pour y développer des activités agricoles et pastorales, tandis que les sommets des plateaux servent au développement de l’habitat. Le paysage est de type bocager. Pour une gestion durable des ressources naturelles et des terroirs (eau, sol, forêt de raphia, haie vive patrimoniale), les populations villageoises ne cessent de développer des savoir-faire locaux et des techniques ancestrales de mise en valeur et de protection des écosystèmes qui s’imbriquent aujourd’hui dans les recommandations du plan national d’adaptation aux changements climatiques du Cameroun. Face aux enjeux des changements socio-environnementaux, comment les populations des villages de Dschang adaptent-elles leur savoir-faire et techniques ancestraux afin de transformer les contraintes physiques, socio-culturelles et économiques en opportunités ? L’objectif de ce travail est d’identifier auprès des populations de Dschang, des initiatives et/ou des savoir-faire d’adaptation face aux changements qu’elles perçoivent. Les enquêtes de terrain menées auprès de 150 agriculteurs et éleveurs dans les villages en périphérie de Dschang (Santchou, Fonakeukeu et Ndziih-Bafou) ont permis d’identifier et de reconnaître des adaptations récentes basées sur des savoir-faire endogènes comme les techniques du night paddock, de construction des sillons/billons en fonction des courbes de niveau, d’embocagement et de mise en place de haies vives. [less ▲]

Detailed reference viewed: 59 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÉvolution spatio-temporelle récente de la pluviométrie dans l’Ouest du Cameroun
Bruckmann, Laurent ULiege

Poster (2019, September)

En Afrique centrale, la variabilité pluviométrique est moins importante que dans d’autres régions, comme le Sahel. Le régime pluviométrique de la zone des Hautes-Terres est de type tropical humide à ... [more ▼]

En Afrique centrale, la variabilité pluviométrique est moins importante que dans d’autres régions, comme le Sahel. Le régime pluviométrique de la zone des Hautes-Terres est de type tropical humide à influence de mousson dans sa partie sud et tropical humide de montagne dans sa partie nord. Cette transition est liée à l’importance du relief dans cette zone, située entre 500 et 1500 m d’altitude, mais également par sa position d’abri face aux flux d’air par la présence du Mont Cameroun (Tsalefac et al., 2003). Ceci influence fortement la structuration spatio-temporelle des précipitations. Des travaux récents ont observé une augmentation de la variabilité des pluies annuelles et des fréquences des épisodes d’inondations et de « flash- floods » (Saha & Tschindjang, 2017), tandis que d’autres travaux, menés actuellement à l’université de Liège dans le cadre du projet PERSONAZ ont montré que les communautés locales perçoivent une évolution de la structure de la saison pluvieuse depuis plusieurs années (Djoukang Nguimfack & Bruckmann, 2019 ; Tchokouagueu et al., 2019). Cette évolution climatique vient se superposer aux risques socio-naturels déjà observés depuis plusieurs décennies dans la région : inondations, glissements de terrain, aléas pluviométriques, déforestation ou conflits fonciers. De fait, changements pluviométriques, risques naturels et risques sociaux sont fortement interconnectés. Des pluies précoces ou intenses peuvent accroître l’occurrence des glissements de terrains, éléments dont le risque s’accroît à mesure que la pression foncière augmente sous l’effet de l’augmentation démographique et des migrations. L’objectif de la communication est de présenter une analyse de l’évolution de la structure des précipitations dans la région. Les précipitations sont analysées à partir de données variées issues de pluviomètres, de satellites (GPM, TRMM) et des sorties du modèle MAR élaboré à l’université de Liège, afin d’appréhender au mieux la réalité des variations pluviométriques. Des indices descripteurs de la structure de la saison pluvieuse seront utilisés (dates de démarrage/fin, indices d’intensité) afin de détecter les éventuels changements passés et à venir. Les résultats de l’évolution hydro-climatiques sont également mis en relation avec les principales cultures de la région (maïs, cacao, café) et sont comparés aux données recueillies depuis deux ans sur la perception des populations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (10 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInteractions entre changements environnementaux et migrations dans l’Ouest du Cameroun : exemple de la commune rurale de Kékem." ; "Interactions between environmental changes and migration in the West Region of Cameroon: example of the rural commune of Kékem.
Tchokouagueu, Franck Aurélien; Bruckmann, Laurent ULiege; Ozer, Pierre ULiege

in Geo-Eco-Trop (2019), Tome 2

L’étude s’intéresse aux problèmes environnementaux observés dans la commune rurale de Kékem (Cameroun) et aux migrations, en s’interrogeant sur les réponses actuelles des populations auxdits changements ... [more ▼]

L’étude s’intéresse aux problèmes environnementaux observés dans la commune rurale de Kékem (Cameroun) et aux migrations, en s’interrogeant sur les réponses actuelles des populations auxdits changements. Ce travail a pour objectif de mesurer l’impact des changements environnementaux sur les émigrations dénombrées, ainsi que celui des immigrations passées sur les dégradations environnementales observées dans la commune. Les entretiens menés auprès de 93 ménages et 10 personnes ressources révèlent que Kékem connait depuis une vingtaine d’années des changements environnementaux continus en partie dus à certaines activités des populations migrantes dans la commune. Les terres agricoles perdues à la suite des changements environnementaux sont à l’origine de l’augmentation de la valeur des terres, et conséquemment, de la récupération des terres des migrants, notamment des moins riches. L’une des réponses des ménages aux problèmes susmentionnés est la migration de certains membres vers les grandes villes. Il ressort également un fort contraste entre les groupes de migrants. Ceux ayant un réseau familial à l’arrivée ont au même titre que les sédentaires, voire plus, accès aux terres agricoles. A contrario, les migrants sans réseau familial à Kékem ont des difficultés d’accès aux habitats appropriés, d’accès aux terres agricoles et de conservation des terres. [less ▲]

Detailed reference viewed: 64 (8 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalyse géohistorique de l'évolution spatio-temporelle du risque d'inondation et de sa gestion dans la zone urbaine de Douala (Cameroun)
Bruckmann, Laurent ULiege; Amanejieu, Amélie; Zogning Moffo, Olivier et al

in Physio-Géo: Géographie Physique et Environnement (2019), 13

L'article analyse l'évolution spatio-temporelle des inondations dans la zone urbaine de Douala (Cameroun) à partir d'une approche géohistorique. Une base de données sur les inondations est créée à l'aide ... [more ▼]

L'article analyse l'évolution spatio-temporelle des inondations dans la zone urbaine de Douala (Cameroun) à partir d'une approche géohistorique. Une base de données sur les inondations est créée à l'aide d'informations issues de la presse (du journal Cameroon Tribune) ; elle permet de spatialiser les événements pour comprendre quels sont les quartiers de Douala les plus fréquemment inondés. On observe ainsi une augmentation du nombre d'inondations rapportées depuis les années 2010, qui semble corrélée à l'évolution de l'emprise urbaine de la ville. Les zones urbaines inondées de façon récurrente sont le plus souvent les quartiers informels construits directement en zones inondables et dont l'accroissement est important depuis les années 1990. Les données de la presse ont aussi permis d'étudier l'évolution du discours sur les politiques de gestion du risque d'inondation. Celles-ci restent fortement focalisées sur la résolution des crises, malgré le contexte des politiques d'adaptation au changement climatique qui développent des projets d'amélioration de la gestion urbaine des inondations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 65 (10 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAssessing perception and adaptation to socio-ecological changes in rural Africa : first results from a case study in Cameroon
Bruckmann, Laurent ULiege; Tchokouagueu, Franck Aurélien; Ozer, Pierre ULiege et al

Poster (2018, December 07)

Detailed reference viewed: 58 (8 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInteractions entre changements environnementaux et migrations dans l'Ouest du Cameroun: exemple de la commune de Kekem
Tchokouagueu, Franck Aurélien; Bruckmann, Laurent ULiege; Ozer, Pierre ULiege

Conference (2018, September 21)

Detailed reference viewed: 19 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalyse spatio-temporelle du risque d'inondation à Douala et stratégies d'aménagement urbain
Amanejieu, Amelie; Bruckmann, Laurent ULiege; Ozer, Pierre ULiege

Conference (2018, September 21)

Detailed reference viewed: 26 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailContextualisation et approche critique pour l’étude des risques d’inondations en Afrique
Bruckmann, Laurent ULiege

Poster (2018, September)

Les inondations sont devenues un enjeu de gouvernance dans de nombreux pays en développement car elles affectent tout particulièrement les grandes aires urbaines du continent. À l’heure de l’augmentation ... [more ▼]

Les inondations sont devenues un enjeu de gouvernance dans de nombreux pays en développement car elles affectent tout particulièrement les grandes aires urbaines du continent. À l’heure de l’augmentation des discours sur le changement climatique, la communication cherche à mieux contextualiser l’étude des inondations sur le continent africain, où le risque est confronté à des spécificités importantes : saisonnalité des pluies, forts cumuls horaires, dynamiques démographiques ou politiques publiques liées aux grands enjeux du développement. Dans un premier temps, dans une approche critique des représentations du risque, une analyse de la répartition spatio-temporelle des inondations est menée à l’échelle continentale à partir de deux sources différentes : la base de données d’événements du ré-assureur Munich Re (NatCatService) et les articles extraits de la base Europress sur la presse francophone. Ensuite, des cas particuliers d’événements remarquables sélectionnées du fait de leurs impacts négatifs, de la région (Algérie, Afrique de l’Ouest, Océan Indien et zones urbaines) et de la documentation disponible, sont étudiés afin de dégager les facteurs récurrents d’aggravation du risque d’inondation qu’ils soient physiques (hydrologiques, géomorphologiques) ou humains (gestion de l’eau, occupation du sol). La communication montre ainsi une augmentation très marquée des inondations en Afrique à partir des années 2000. Si elle est effectivement liée à une amplification des extrêmes pluviométriques en Afrique, ce constat doit être relativisé par la focalisation plus forte des pouvoirs publics, puis de la presse, sur les catastrophes naturelles et par l’importance des dynamiques démographiques et urbaines sur le continent africain, comme le décrivent plusieurs exemples urbains comme Dakar ou Douala. Le risque d’inondation n’est donc pas uniquement un phénomène physique, mais s’inscrit dans une combinaison de facteurs où les représentations et les discours jouent des rôles majeurs. Le rôle du géographe « physicien » est d’autant plus important qu’il se doit donc de considérer ses travaux dans une approche critique des études des risques et de la gestion environnementale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (5 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe management of cultural heritage landscapes as new challenge in Wallonia
Schmitz, Serge ULiege; Bruckmann, Laurent ULiege

Conference (2018, September)

This paper presents the first "Grand site Paysage" in Wallonia and reflect on the management of cultural herritage landscapes.

Detailed reference viewed: 60 (9 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPenser la multifonctionnalité comme facteur de résilience des système ruraux en Afrique : exemple de la moyenne vallée du Sénégal
Bruckmann, Laurent ULiege

in McKenzie, Fiona; Paul Carril, Valeria; Lois Gonzalez, Ruben Camillo (Eds.) et al Infinite Rural Systems in a Finite Planet : Bridging Gaps towards Sustainability (2018)

Detailed reference viewed: 36 (3 ULiège)
See detailRiver, people and uncertainties : a socio-ecological resilience of Middle Senegal River Valley
Bruckmann, Laurent ULiege

Conference (2017, November 17)

In Senegal river basin, large dams were built during the 1980’s to secure water resources after a decade of water scarcity in the 1970’s: Manantali in the upper basin with a reservoir of 12km3 and Diama ... [more ▼]

In Senegal river basin, large dams were built during the 1980’s to secure water resources after a decade of water scarcity in the 1970’s: Manantali in the upper basin with a reservoir of 12km3 and Diama close to estuary to avoid saltwater intrusion during dry season. Senegal river water resources are known under the supervision of Senegal River Basin Development Organization (OMVS), which defines water allocation between different goals (electricity, irrigation, flood-recession agriculture). The Senegal river valley, located on northern part of the basin (with low precipitation < 300 mm), deals with different socio-ecological changes, following thirty years of dam management. Hydrological changes are characterized by a new hydrological regime, especially by a higher irregularity of annual flood. The main change is the development of an irrigated agriculture along the floodplain, and the valley is a strategic place for national rice production. In these context livelihoods are particularly affected by change and uncertainties around climate change, hydrology and economy. The agricultural landscape is currently remodeled around irrigation, where traditional activities are still included and combined. The aims of this communication is to determine the influence of both changes, socio-economic and hydro-climatic, in the reorganization of the agricultural landscape of the middle Senegal river valley, and especially the way they interact together. Water management at different scales (basin level versus local level), diversification of agriculture and socio-demographic dynamics are some important factors of the socio-ecological resilience of the middle Senegal river valley to uncertainties and mutations. [less ▲]

Detailed reference viewed: 61 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailConcevoir la valorisation des friches minières en milieu rural européen : réflexion à partir des exemples bucovins et wallons
Bruckmann, Laurent ULiege; Nyns, Symi ULiege

in Chirita, Viorel; Schmitz, Serge (Eds.) Les friches minières : paysage culturel et enjeu de développement rural. Regards croisés entre Bucovine et Wallonie (2017)

Detailed reference viewed: 72 (26 ULiège)