References of "Bodson, Oriane"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailPerformance-based financing (PBF) in low- and middle-income countries: What is the theory of change, actually?
Paul, Elisabeth ULiege; Bodson, Oriane ULiege; Ridde, Valéry

Poster (2018, October 12)

Performance-based financing (PBF) is expanding in low- and middle-income countries (LMICs) despite mixed results; indeed, it has been criticised for potential perverse effects and unintended effects are ... [more ▼]

Performance-based financing (PBF) is expanding in low- and middle-income countries (LMICs) despite mixed results; indeed, it has been criticised for potential perverse effects and unintended effects are demonstrated. Attributing results to PBF as such is extremely difficult because (i) health systems inherently comprise “structural” incentives and are subject to various reforms beyond PBF; and (ii) there are misunderstandings and controversies about the mere definition and the theory behind PBF. Moreover, PBF schemes encompass different components (e.g. financial premiums conditioned on reaching pre-agreed results, focus and feedback on key performance indicators, coaching, additional resources at facility level, …) and their designs may infinitely vary. Yet, we still did not have a clear and consistent explanation of why and how PBF is supposed to produce results. We explore (i) the theoretical justification of PBF and (ii) the theory of change (ToC) of PBF in the health sector in LMICs. The literature on PBF-related approaches is fragmented across disciplines. -The most commonly used theory to justify PBF is the principal-agent theory. Theory-based evaluation has progressively imposed itself as more appropriate approach to study complex issues. There are few theory-based evaluations and partial attempts to “open the black box” of PBF and identify its ToC / programme theory / causal pathways / mechanisms / transmission of effects. PBF has to a large extent been justified theoretically on the grounds of economic currents – even if the economic rationale is limited by the validity of its (sometimes very) limitative assumptions. For instance, the principal-agent theory does not hold in complex systems such as health. As a conclusion: - The theories used to justify PBF to date are few and insufficiently credible - Studies aimed at uncovering the ToC of PBF are recent and unfinished - Most existing PBF ToCs are not theory-based - Actors need to make the theories underlying their interventions more explicit, disentangling the PBF package - Performance premiums conditioned on reaching a number of predetermined performance criteria may not be justified - If PBF is justified neither by strong theoretical arguments, nor by generalizable evidence, it is definitely marked by a neoliberal ideology, and the promotion of lack of trust and competition over cooperation between actors in the health system - Taboo: Is the debate over PBF definition a way to conceal the debate over PBF ideology [less ▲]

Detailed reference viewed: 87 (3 ULiège)
Full Text
See detailMatrices d’indicateurs et de mesures des deux modèles de FBR au Bénin
Paul, Elisabeth ULiege; Badarou, Soliou; Bodson, Oriane ULiege et al

in Chaire Réalisme - Note de politique (2017, March)

Cette note de politique fait l'analyse critique des matrices d’indicateurs quantitatifs et de mesures qualitatives des deux programmes de FBR au Bénin, et proposer des pistes pour améliorer la cohérence ... [more ▼]

Cette note de politique fait l'analyse critique des matrices d’indicateurs quantitatifs et de mesures qualitatives des deux programmes de FBR au Bénin, et proposer des pistes pour améliorer la cohérence et l’intégration du FBR dans la perspective de l’atteinte de la CSU [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (3 ULiège)
See detailLa fidélité d'implantation du financement basé sur les résultats au Burkina Faso après 12 mois
Bodson, Oriane ULiege; Barro, Sie Ahmed; Turcotte-Tremblay, Anne-Marie et al

Diverse speeche and writing (2016)

Detailed reference viewed: 66 (6 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa couverture santé universelle dans les pays à revenus faibles et intermédiaires : analyses économiques
Paul, Elisabeth ULiege; Bodson, Oriane ULiege; Ridde, Valéry et al

in Reflets et Perspectives de la Vie Economique (2016), 1

Les pays à revenu faible et intermédiaire sont confrontés à des besoins de financement élevés pour assurer une couverture santé universelle (CSU) permettant à chacun d'avoir accès à des services de santé ... [more ▼]

Les pays à revenu faible et intermédiaire sont confrontés à des besoins de financement élevés pour assurer une couverture santé universelle (CSU) permettant à chacun d'avoir accès à des services de santé de qualité sans encourir de difficultés financières. Cet article tente de montrer comment l'analyse économique peut être mobilisée pour identifier des stratégies utiles pour tendre vers la CSU. Trois axes complémentaires où l'analyse économique a une plus-value sont présentés : i) la mobilisation des ressources et l'équité verticale ; ii) l'amélioration de l'efficacité dans l'allocation des ressources et l'équité horizontale ; iii) la gestion opérationnelle des ressources, en particulier à travers le financement basé sur les résultats (efficience). Pour chacun, nous présentons un bref état des lieux de l'état des connaissances et évoquons quelques perspectives de recherche. [less ▲]

Detailed reference viewed: 79 (18 ULiège)
See detailDans les coulisses du pouvoir décisionnel : le rôle des organisations internationales dans l'expansion du financement basé sur les résultats dans les pays à faible et à moyen revenu
Turcotte-Tremblay, Anne-Marie; Gautier, Lara; Bodson, Oriane ULiege et al

in En Finir avec le New Public Management? De nouvelles perspectives pour l’action publique (2016)

Detailed reference viewed: 106 (5 ULiège)
See detailAnalyse pré évaluative de la fidélité de l’implantation de la politique de financement basé sur les résultats au Burkina Faso
Bodson, Oriane ULiege

Master's dissertation (2014)

A l’aube des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dont l’atteinte semble malheureusement compromise, le Burkina Faso rend compte d’un certain engouement pour le financement basé sur les ... [more ▼]

A l’aube des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) dont l’atteinte semble malheureusement compromise, le Burkina Faso rend compte d’un certain engouement pour le financement basé sur les résultats (FBR), plébiscité comme pouvant contribuer à l’amélioration de la performance des systèmes de santé et ainsi, redresser dans un dernier élan les statistiques sanitaires du pays avant 2015. Le Burkina Faso lance dès lors aujourd’hui l’élargissement de sa phase-test du FBR en une phase pilote. Notre modeste ambition dans le cadre de ce travail était de rendre compte de la planification de la politique de FBR au Burkina Faso afin de mieux en comprendre les composantes et les effets attendus. Afin de dresser cet état des lieux, nous avons procédé à une analyse documentaire, à des entretiens et nous sommes pliés à l’observation participante ; ce qui nous a permis de décrire les logiques d’intervention initiale (2011) et planifiée (2014) de l’intervention FBR. Nous avons ensuite comparé ces deux logiques et avons ensuite dressé la liste planifiée des activités. Puis, nous avons porté une appréciation sur la pertinence du modèle FBR planifié. Il ressort de notre étude que la logique de l’intervention FBR telle qu’elle est actuellement planifiée (2014) diffère de celle qui était initialement prévue (2011). On note, entre autres, des changements terminologiques, une augmentation du nombre de districts sanitaires (DS) considérés par l’intervention, une idée de randomisation de ces DS selon une logique d’essai contrôlé randomisé (ECR), une modification de la logique de paiement FBR aujourd’hui limité aux districts de traitement, l’apparition d’une préoccupation d’équité accompagnée d’un seuil de 10% d’indigents exemptés pour les soins de santé (malgré une sélection plafonnée à 20%), une complexification des processus de vérification de la performance et de paiement des primes de performance entrainant une importante charge de travail et des risques de mauvaises mesure de performance, et un manque d’intégration de l’intervention FBR dans le paysage sanitaire burkinabè. Si les conditionnalités de la Banque Mondiale, les questions budgétaires et le contact du terrain permettent d’expliquer certain de ces changements, il n’en est pas de même pour le reste des modifications qui ne trouvent, à ce jour, pas d’explication. Plus fondamentalement, le modèle du FBR burkinabè souffre dans son design actuel de nombreuses apories : iniquité inter- et intra-formations sanitaires, rationnement déséquilibré des indigents (20% d’indigents sélectionnés pour, au maximum, 10% d’indigents exemptés pour les soins de santé), consommation de temps et d’énergie importante et manque de cohérence de la politique au regard des réformes sanitaires précédentes. Autant d’éléments sur lesquels les décideurs doivent aujourd’hui se pencher en vue de la mise en œuvre de la phase pilote de l’intervention au Burkina Faso sinon quoi, le FBR pourrait bien ne pas répondre aux espérances qu’on lui assigne et voir sa viabilité institutionnelle mise en péril. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (1 ULiège)