References of "Wellens, Joost"
     in
Bookmark and Share    
Full Text
See detailRenforcement structurel de la capacité de gestion des ressources en eau pour l'agriculture dans le bassin du Kou (Burkina Faso): Rapport Technique 2 (2007-2008)
Wellens, Joost ULiege; Tychon, Bernard ULiege; Traore, Farid ULiege et al

Report (2008)

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement ... [more ▼]

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement dans des zones irriguées. Dans le bassin du Kou, les aménagements hydroagricoles recensés couvrent une superficie totale de près de 3.200 ha. Il s’agit pour l’essentiel de périmètres privés formant la ceinture maraîchère, horticole et fruitière de Bobo-Dioulasso et d’un grand périmètre de 1.200 ha réalisé par l’Etat à Bama et spécialisé dans la production du riz. Outre l’abondance en eau liée à la présence de sources importantes, d’une nappe phréatique facilement exploitable, d’un cours d’eau pérenne et un hivernage à caractère sub-humide, la plupart des utilisateurs d’eau se retrouvent régulièrement en pénurie d’eau à cause d’une augmentation de la population et d’une intensification de l’agriculture irriguée. Ceci conduit les gestionnaires du bassin à rechercher des outils de contrôle et de suivi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 68 (4 ULiège)
Full Text
See detailElaboration d'un modèle de prévision des rendements cotonniers dans la province du Houet (Burkina Faso)
Bronne, Charles Emmanuel; Wellens, Joost ULiege; Diakite, Mamadou et al

in www.GE-eau.org (2008)

Cette étude consiste à trouver un modèle de prévision de la production de coton dans la rovince du Houet d’une part, mais également de tenter d’évaluer la sensibilité de la méthode vis-à-vis des données ... [more ▼]

Cette étude consiste à trouver un modèle de prévision de la production de coton dans la rovince du Houet d’une part, mais également de tenter d’évaluer la sensibilité de la méthode vis-à-vis des données nécessaires à cette prévision. Celles-ci sont de trois types : des données météorologiques, des données NDVI et des données agro-météorologiques. Ces facteurs sont issus d’une série de logiciels : VAST, AgroMetShell, WinDisp et Statistica. Plusieurs modèles de prévision ont été construits, et mettent en évidence une bonne corrélation entre certaines variables explicatives et les données de rendements du coton dans la province du Houet. Le meilleur modèle trouvé se caractérise par un coefficient de détermination (R²) de 0.75 et une erreur-type de 73 kg/hectare, ce qui représente une erreur d’environ 6.5%. Ce modèle retenu fait appel à seulement 4 variables d’entrée faciles à obtenir. [less ▲]

Detailed reference viewed: 161 (17 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailPromouvoir des approches innovantes de recherche-développement en matière de GIRE au Burkina Faso
Wellens, Joost ULiege; Diallo, Mamadou; Gardin, Nicolas et al

in Global Water Partnership - Toolbox: Integrated Water Resources Management (2008), CS 322

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement ... [more ▼]

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement dans des zones irriguées. Dans le bassin du Kou, les aménagements hydro-agricoles couvrent un e superficie totale de près de 2.000 ha ; il s’agit des périmètres privés maraîchères et horticoles, et d’un grand périmètre de 1.200 ha réalisé par l’Etat. Malgré la présence de sources importantes, d’une nappe phréatique facilement exploitable et d’un cours d’eau pérenne, la plupart des utilisateurs se retrouvent régulièrement confrontées à des pénuries d’eau résultant d’une extension de l’agriculture irriguée. Depuis 1987 les autorités politiques et administratives ont entrepris de rechercher avec les usagers concernés les voies pour circonscrire les menaces résultant de cette situation par la création d’un Comité ‘provisoire’ de Gestion du Bassin du Kou (CGBK). Malgré l’imagination dont il a fait preuve et les nombreuses réalisations à son actif, il aura fallu attendre l’année 2008 pour voir la naissance d’un Comité Local de l’Eau (CLE), inspiré des expériences du CGBK. Celui-ci s’inscrit dans le cadre d’une GIRE décentralisée voulue par l’Etat burkinabé. La particularité de ce CLE est la montée en puissance en son sein de l’action de la société civile. Cette dernière s’est engagée à la mise en chantier d’une innovation institutionnelle: un Observatoire de l’Eau (OE). Il a pour vocation d’appuyer les pouvoirs publics dans le développement de programmes ’études relatifs à la gestion des ressources en eau. A travers l’élaboration d’une base de données spatialisée, l’OE se concentre sur la mise en place d’outils de contrôle et de suivi des ressources en eau et de leur exploitation. Les outils et études développés sont restitués et discutés lors des réunions du CLE. Il s permettent au CLE de mieux prévoir des futurs conflits liés à l’eau et servent également comme outil d’arbitrage. [less ▲]

Detailed reference viewed: 48 (3 ULiège)
Full Text
See detailRecensement exhaustif des activités hydro-agricoles du Bassin du Kou
Wellens, Joost ULiege; Sawadogo, Idrissa; Diallo, Mamadou et al

Report (2007)

En Mai 2007, un recensement hydro-agricole du bassin du Kou a été organisé par le projet et l’AEDE, et effectué par les agents de la Direction Provinciale de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des ... [more ▼]

En Mai 2007, un recensement hydro-agricole du bassin du Kou a été organisé par le projet et l’AEDE, et effectué par les agents de la Direction Provinciale de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques. Les compétences en appui-conseil sur le terrain de la DPAHRH-Houet ainsi que la confiance dont profitent ses encadreurs dans le milieu agricole étaient indispensables pour le bon déroulement des enquêtes. L’AEDE et le projet ont assumé les besoins en formation et en matériel au niveau de la DPAHRH. Le traitement des enquêtes a été fait par le projet, les résultats et la base de données résultante ont été restitués au niveau de l’administration. Pour les différentes zones agricoles du bassin du Kou, les données suivantes ont été recensées par exploitant : données d’identification & coordonnées (GPS) ; données de cultures : superficie, calendrier, ... ; points d’exhaure : prise en rivière, puisard, ... ; caractéristiques du moyen d’exhaure ; calendrier d’irrigation ; caractéristiques du puisard & coordonnées GPS. Plus de 1.200 exploitants et groupements ont été identifiés dans les 11 différentes zones agricoles. Une base de données a été élaborée à partir de ces enquêtes. Les cartes suivantes ont été établies : occupations agricoles du bassin du Kou ; utilisation des eaux de surface vs. eaux souterraines ; moyens d’exhaure ; efficiences en irrigation ; positionnement par rapport aux berges. Les superficies potentielles irrigables sont déjà atteintes dans certaines régions, mais l’expansion est loin d’être freinée. Le grand enjeu pour le développement de l’irrigation se situe dans la gestion de la ressource en eau. La sensibilisation des agriculteurs sur les bonnes pratiques de l’irrigation permettrait de limiter les pertes lors de l’application de l’eau sur les parcelles et de réduire les inégalités d’accès à la ressource qui existent entre les utilisateurs situés en amont et en aval du cours d’eau. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCan soil bunds increase the production of rain-fed lowland rice in south eastern Tanzania
Raes, Dirk; Kafiriti, Elly M.; Wellens, Joost ULiege et al

in Agricultural Water Management (2007), 89

Rain-fed lowland rice is by far the most common production system in south eastern Tanzania. Rice is typically cultivated in river valleys and plains on diverse soil types although heavy soil types are ... [more ▼]

Rain-fed lowland rice is by far the most common production system in south eastern Tanzania. Rice is typically cultivated in river valleys and plains on diverse soil types although heavy soil types are preferred as they can retain moisture for a longer period. To assess the effects of soil bunds on the production of rain-fed lowland rice, the crop was cultivated in bunded and non-bunded farmers’ plots under the common agronomic practices in the region, in three successive seasons on Grumic Calcic Vertisols (Pellic). For the three seasons and for the two plot types, crop transpiration was simulated with the BUDGET soil water balance model by using the observed weather data, soil and crop parameters. Comparison between the observed yields and the simulated crop transpiration yielded an exponential relationship with a determination factor of 0.87 and an RMSE of 0.15 tonnes ha−1. With the validated soil water balance model crop yields that can be expected in bunded and non-bunded fields were subsequently simulated for wet, normal and dry years and various environmental conditions. Yield comparison shows that soil bunds can appreciably increase the production of rain-fed lowland rice in south eastern Tanzania in three quarters of the years (wet and normal years) when the soil profile is slow draining (KSAT equal to or less than 10 mm day−1). In normal years a minimum yield increase of 30% may be expected on those soil types. In wet years and when the soil hardly drains (drainage class of 0–5 mm day−1), the yield may even double. In dry years the yield increase will be most of the time less than 10% except for plots with a percolation rate of 0–5 mm day−1. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (0 ULiège)
Full Text
See detailRenforcement structurel de la capacité de gestion des ressources en eau pour l'agriculture dans le bassin du Kou (Burkina Faso): Rapport Technique 2 (2005-2006)
Wellens, Joost ULiege; Tychon, Bernard ULiege; Traore, Farid ULiege et al

Report (2006)

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement ... [more ▼]

Le bassin du Kou, situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, est depuis quelques décennies le théâtre de différentes formes de conflits liés à toute une série de problèmes que l’on rencontre généralement dans des zones irriguées. Dans le bassin du Kou, les aménagements hydroagricoles recensés couvrent une superficie totale de près de 3.200 ha. Il s’agit pour l’essentiel de périmètres privés formant la ceinture maraîchère, horticole et fruitière de Bobo-Dioulasso et d’un grand périmètre de 1.200 ha réalisé par l’Etat à Bama et spécialisé dans la production du riz. Outre l’abondance en eau liée à la présence de sources importantes, d’une nappe phréatique facilement exploitable, d’un cours d’eau pérenne et un hivernage à caractère sub-humide, la plupart des utilisateurs d’eau se retrouvent régulièrement en pénurie d’eau à cause d’une augmentation de la population et d’une intensification de l’agriculture irriguée. Ceci conduit les gestionnaires du bassin à rechercher des outils de contrôle et de suivi. [less ▲]

Detailed reference viewed: 28 (3 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSimulation of yield decline as a result of water stress with a robust soil water balance model
Raes, Dirk; Geerts, Sam; Kipkorir, Emmanuel et al

in Agricultural Water Management (2006), 81

The relative yield decline that is expected under specific levels of water stress at different moments in the growing period is estimated by integrating the FAO Ky approach [Doorenbos, J., Kassam, A.H ... [more ▼]

The relative yield decline that is expected under specific levels of water stress at different moments in the growing period is estimated by integrating the FAO Ky approach [Doorenbos, J., Kassam, A.H., 1979. Yield response to water. FAO Irrigation and Drainage Paper No. 33. Rome, Italy] in the soil water balance model BUDGET. The water stored in the root zone is determined in the soil water balance model on a daily basis by keeping track of incoming and outgoing water fluxes at its boundary. Given the simulated soil water content in the root zone, the corresponding crop water stress is determined. Subsequently, the yield decline is estimated with the Ky approach. In the Ky approach the relation between water stress in a particular growth stage and the corresponding expected yield is described by a linear function. To account for the effect of water stresses in the various growth stages, the multiplicative, seasonal and minimal approach are integrated in the model. To evaluate the model, the simulated yields for two crops under various levels of water stress in two different environments were compared with observed yields: winter wheat under three different water application levels in the North of Tunisia, and maize in three different farmers’ fields in different years in the South West of Burkina Faso. Simulated crop yields agreed well with observed yields for both locations using the multiplicative approach. The correlation value (R2) between observed and simulated yields ranged from 0.87 to 0.94 with very high modeling efficiencies. The root mean square error values are relatively small and ranged between 7 and 9%. The minimal and seasonal approaches performed significantly less accurately in both of the study areas. Estimation of yields on basis of relative transpiration performed significantly better than estimations on basis of relative evapotranspiration in Burkina Faso. A sensitivity analysis showed that the model is robust and that good estimates can be obtained in both regions even by using indicative values for the required crop and soil parameters. The minimal input requirement, the robustness of the model and its ability to describe the effect on seasonal yield of water stress occurring at particular moments in the growing period, make the model very useful for the design of deficit irrigation strategies. BUDGET is public domain software and hence freely available. An installation disk and manual can be downloaded from the web. [less ▲]

Detailed reference viewed: 46 (2 ULiège)
Full Text
See detailRenforcement de la capacité de gestion des ressources en eau dans l'agriculture moyennant des outils de suivi-évaluation (Burkina Faso): Rapport Technique (2004)
Wellens, Joost ULiege; Compaore, Nestor; Van Orshoven, Jos et al

Report (2004)

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système ... [more ▼]

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système d’information géographique de la DRH-HB le projet a comme objectif de développer des outils informatiques qui peuvent aider à gérer mieux l’eau et qui ont la capacité de formuler une estimation précise du rendement des cultures pluviales dans la région pendant la saison. Afin de garantir des effets multiplicateurs et spin-off, et de disposer d’un nombre suffisant de chercheurs qui travailleront dans le cadre du projet sans exagérer les coûts, les outils seront développés dans le cadre des mémoires de fin d’études des meilleurs étudiants africains des quatorze états subsahariens de l’EIER et des étudiants des Universités flamandes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (0 ULiège)
Full Text
See detailRenforcement de la capacité de gestion des ressources en eau dans l'agriculture moyennant des outils de suivi-évaluation (Burkina Faso): Rapport Technique (2003)
Wellens, Joost ULiege; Compaore, Nestor; Van Orshoven, Jos et al

Report (2003)

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système ... [more ▼]

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système d’information géographique de la DRH-HB le projet a comme objectif de développer des outils informatiques qui peuvent aider à gérer mieux l’eau et qui ont la capacité de formuler une estimation précise du rendement des cultures pluviales dans la région pendant la saison. Afin de garantir des effets multiplicateurs et spin-off, et de disposer d’un nombre suffisant de chercheurs qui travailleront dans le cadre du projet sans exagérer les coûts, les outils seront développés dans le cadre des mémoires de fin d’études des meilleurs étudiants africains des quatorze états subsahariens de l’EIER et des étudiants des Universités flamandes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 29 (0 ULiège)
Full Text
See detailRenforcement de la capacité de gestion des ressources en eau dans l'agriculture moyennant des outils de suivi-évaluation (Burkina Faso): Rapport Technique (2002)
Wellens, Joost ULiege; Compaore, Nestor; Dieng, Babacar et al

Report (2002)

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système ... [more ▼]

L’approche proposée par le projet existe dans la combinaison des besoins en formation des ingénieurs de haut niveau de l’EIER d’une part avec les besoins de la DRH-HB d’autre part. En utilisant le système d’information géographique de la DRH-HB le projet a comme objectif de développer des outils informatiques qui peuvent aider à gérer mieux l’eau et qui ont la capacité de formuler une estimation précise du rendement des cultures pluviales dans la région pendant la saison. Afin de garantir des effets multiplicateurs et spin-off, et de disposer d’un nombre suffisant de chercheurs qui travailleront dans le cadre du projet sans exagérer les coûts, les outils seront développés dans le cadre des mémoires de fin d’études des meilleurs étudiants africains des quatorze états subsahariens de l’EIER et des étudiants des Universités flamandes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (0 ULiège)